Sélection de la langue

Recherche

Plan de gestion intégrée de l’océan pour la zone de la côte nord du pacifique

Table des matières

Glossaire

La définition des termes associés à l’élaboration et à la mise en oeuvre du plan de gestion intégrée de l’océan pour la ZGICNP est présentée ci-dessous.

Action
Intervention contribuant à la mise en oeuvre d’une stratégie.
Acidification des océans
Réduction mesurable du pH des océans causée par des concentrations accrues de dioxyde de carbone dans l'eau de mer.
Agent de stress
Tout agent physique, chimique ou biologique pouvant produire une réaction négative. Les agents de stress peuvent avoir des effets néfastes sur des ressources naturelles particulières ou des écosystèmes en entier, y compris les végétaux et les animaux, de même que sur l'environnement avec lequel ils interagissent.
Aire marine protégée

Espace géographique clairement défini, reconnu, consacré et géré, par tous les moyens efficaces, juridiques ou autres, afin d’assurer à long terme la conservation de la nature au moyen des services écosystémiques et conformément aux valeurs culturelles qui lui sont associées.

Union internationale pour la conservation de la nature.

Un certain nombre de termes différents sont utilisés pour décrire les aires marines protégées au Canada et en Colombie-Britannique, selon l’outil utilisé pour les établir. On emploie notamment les termes suivants : aires marines nationales de conservation, parcs nationaux, réserves nationales de faune marine, parcs provinciaux, réserves écologiques, aires de conservation ou aires protégées, zones de gestion de la faune et des désignations des Premières Nations.

Atténuation
Élimination, réduction ou maîtrise des effets environnementaux néfastes d'un projet attribué, y compris le rétablissement par le remplacement, la restauration, la compensation ou tout autre moyen à la suite de dommages causés à l'environnement attribuables à ces effets.
Bien-être humain
Le bien-être individuel est lié à la qualité de vie et il repose sur des facteurs comme les relations familiales, la santé, les amis, la communauté, la culture et le travail. Le bien-être sociétal se rapporte au bien-être collectif des individus, à la qualité des relations entre les individus et leurs institutions sociales et culturelles et à la qualité des interactions parmi ces institutions. Le bien-être peut être mesuré grâce à des indicateurs relatifs au travail, à l'apprentissage, à la sécurité financière, à la vie familiale, à l'habitation, à la participation sociale, aux loisirs, à la santé, à la sécurité, à la culture et à l'environnement.
Biodiversité
Variabilité des organismes vivants provenant de toutes les sources, y compris des écosystèmes terrestres, marins et aquatiques et des complexes écologiques dont ils font partie. La biodiversité comprend la diversité parmi une espèce et entre les espèces ainsi que la diversité des écosystèmes.
But
Les buts se rapportent à l'objet global et au résultat final attendu de l'initiative de planification et ils portent sur toute la zone d'application du plan. Ils correspondent aux grandes aspirations et aux grands idéaux et avantages rattachés à des enjeux environnementaux, économiques ou sociaux particuliers et ils sont les points généraux vers quoi les efforts sont déployés. Les buts forment la réponse à la question : « Que faut-il faire pour obtenir ce que nous souhaitons? » Les buts sont atteints grâce aux objectifs, aux stratégies et aux actions.
Communauté
Groupe social dont les membres résident dans une localité et qui souvent partage un patrimoine culturel et historique commun. Une communauté peut également se définir selon des intérêts, des attitudes ou des secteurs collectifs comme les communautés participant à des types d'activités particulières liées aux océans. La détermination des frontières d'une communauté demeure tout de même difficile à cerner, particulièrement en milieux urbains.
Communauté écologique
Regroupement d'espèces dans une zone donnée où les espèces en présence interagissent selon un certain processus écologique (p. ex. la compétition et la prédation).
Composante de l'écosystème
Élément fondamental de l'environnement biologique, physique ou chimique qui représente une espèce, un habitat, une fonction ou un attribut explicite et tangible (c.-à-d. mesurable ou observable). Les écosystèmes sont dynamiques et sujets à des fluctuations et à des changements continus. Puisque la plupart de ces changements sont imprévisibles dans l'état actuel des connaissances, cela génère de l'incertitude en ce qui a trait à l'état futur des écosystèmes ou à leur réaction à l'exploitation et à la gestion.
Composantes valorisées de l'écosystème
Éléments du milieu naturel que les humains considèrent comme étant importants et précieux.
Composantes valorisées socioéconomiques
Éléments des systèmes socio-économiques et culturels que les humains considèrent comme étant importants et précieux.
Connaissances locales
Connaissances actuelles qu'ont les individus vivant dans une communauté. Tous les individus qui ont passé beaucoup de temps sur les terres ou sur les eaux à observer la nature et les processus naturels peuvent acquérir ces connaissances.
Connaissances traditionnelles
Renseignements culturels, spirituels, sociaux et environnementaux transmis oralement ou par écrit d'une personne à une autre de génération en génération. Les connaissances traditionnelles sont une combinaison de connaissances environnementales traditionnelles, d'utilisations traditionnelles des ressources, des territoires et des milieux marins et de pratiques traditionnelles. Il s'agit d'un processus durable d'échange de renseignements transformés et adaptés aux connaissances actuelles.
Conservation
Protection, entretien et réhabilitation des ressources marines vivantes, de leurs habitats et des écosystèmes qui permettent leur subsistance.
Culture
Mode de vie, coutumes, institutions et réalisations d'une nation, d'une communauté ou d'un groupe particulier. La culture comprend également les comportements, les croyances, les valeurs et les symboles que la nation, la communauté ou le groupe acceptent et se transmettent d'une génération à l'autre.
Développement durable
Développement qui répond aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures de satisfaire leurs propres besoins (gouvernement du Canada 1997).
Écosystème
Dynamique complexe de communautés de végétaux, d'animaux et de microorganismes et de leur milieu non vivant interagissant comme une unité fonctionnelle.
Effets cumulatifs
Changements environnementaux, sociaux et économiques causés par les effets combinés et additifs des activités ou événements passés, présents et proposés.
Espèce Invertébrée
Dans le contexte du plan de gestion intégrée, les invertébrés comprennent les espèces marines d'invertébrés, notamment l'oursin rouge et l'oursin vert, la pieuvre, le crabe, la crevette, la palourde, le pétoncle et l'holothurie, pêchées à des fins commerciales et récréatives.
Facteurs
Généralement, activités humaines (p. ex. exploitation pétrolière ou gazière et tourisme) ou résultats d'activités humaines (p. ex. changement climatique) qui pourraient avoir des impacts sur l'environnement ou le bien-être social, culturel et économique des communautés.
Fonction de l’écosystème
Processus physiques, chimiques et biologiques ou attributs qui contribuent à l’autosuffisance de l’écosystème.
Gestion adaptative
Méthode de surveillance et de gestion qui guide les décisions liées aux processus scientifiques. C'est une méthode normative, formelle et systématique qui permet aux gestionnaires de tirer des leçons des résultats des mesures de gestion mises en oeuvre.
Gestion des risques
Détermination, évaluation et priorisation des risques, suivies de l'utilisation coordonnée et économique des ressources en vue de limiter le plus possible, de surveiller et de maîtriser la probabilité ou l'impact d'événements malencontreux ou de saisir le plus possible les occasions.
Gestion écosystémique
Démarche adaptative ayant pour but de gérer les activités humaines de manière à assurer la coexistence d'écosystèmes sains et entièrement fonctionnels et des communautés humaines. Le but de la gestion écosystémique est de maintenir les caractéristiques spatiales et temporelles des écosystèmes de façon à assurer la pérennité des espèces et des processus écologiques qui en font partie et à maintenir et améliorer le bien-être des êtres humains.
Gestion intégrée
Processus continu par lequel des décisions sont prises en matière d'utilisation durable, de développement et de protection d'aires et de ressources. La gestion intégrée reconnaît les rapports mutuels entre les différents usages et les environnements qu'ils peuvent toucher. Elle a pour but de résoudre la fragmentation intrinsèque d'une approche de gestion sectorielle, d'analyser les impacts du développement et des usages concurrents, de promouvoir les liens entre les diverses activités et d'harmoniser ces liens.
Gouvernance
Interactions entre le gouvernement, d'autres organisations sociales et les citoyens et les structures (officielles et non officielles) par lesquelles les décisions sont prises.
Indicateur
Variable quantitative ou qualitative ou paramètre mesuré ou observé pouvant être utilisé pour décrire des situations existantes et pour mesurer les changements ou les tendances au fil du temps.
Intégrité écologique
Terme relatif aux écosystèmes autosuffisants et autorégulateurs. Par exemple, ils constituent des réseaux trophiques, ils abritent une gamme complète d'espèces indigènes pouvant maintenir leurs populations et ils donnent naturellement lieu à des processus écologiques (p. ex. transfert d'énergie, cycle nutritif et cycle hydrologique).
Intendance
Soin du territoire, de l'océan et de leurs ressources respectives de façon à pouvoir transmettre des écosystèmes sains aux générations futures.
Objectif
Les objectifs se rapportent à un état futur souhaité, et ils sont plus précis et concrets qu'un but. Ils représentent le moyen d'atteindre les buts et ils forment la réponse à la question : « Quelles étapes sont nécessaires pour atteindre le but? »
Plan géographique d'intervention en mer
Plan d'intervention en cas d'incident dans un milieu marin portant sur une région géographique et pouvant consister en une stratégie d'intervention adaptée à une plage, à un rivage ou à une voie navigable en particulier, et visant l'évitement ou la limitation des impacts.
Principe
Élément fondamental ou principal d'une conduite ou de la gestion soustendant un système ou un sujet.
Réseau d'aires marines protégées
Ensemble de zones marines protégées gérées en collaboration et de façon synergique, à diverses échelles spatiales et selon un éventail de niveaux de protection afin d'atteindre des objectifs qu'une seule réserve ne peut atteindre (Commission mondiale des aires protégées de l'Union internationale pour la conservation de la nature 2008).
Résilience
Capacité d'un système à absorber les stress et à continuer à fonctionner.
Ressource culturelle
Ouvrage humain ou endroit attestant l'existence d'une activité humaine ou qui revêt une signification ou une valeur spirituelle, culturelle ou historique. Ce terme peut s'appliquer à l'ensemble et aux parties formant l'ensemble. Il peut s'appliquer à une vaste gamme de ressources, y compris, sans s'y limiter, aux zones de pêche, aux paysages culturels, aux caractéristiques des paysages et aux sites, structures, ouvrages de génie civil et artefacts archéologiques.
Risque
Incertitude qui entoure des événements et des résultats futurs. Expression de la probabilité qu'un effet écologique néfaste se produise à la suite de l'exposition à un ou à plus d'un agent de stress.
Sensibilité
Capacité d'un organisme ou d'une partie d'un organisme à réagir à un stimulus.
Stratégie
Les stratégies indiquent comment le résultat escompté sera atteint. Elles correspondent directement à l'objectif qu'elles servent, et elles forment la réponse à la question : « Quelles mesures ou actions sont nécessaires pour progresser vers les buts et les objectifs? »
Structure de l'écosystème
Régime des interactions des organismes dans le temps et dans l'espace.
Structure trophique
Rapports alimentaires dans un écosystème contribuant à l'acheminement du flux d'énergie et aux régimes des cycles des éléments chimiques.
Surveillance
Activité de gestion continue au moyen de la collecte systématique de renseignements sur certains indicateurs pour offrir aux gestionnaires et aux parties prenantes des indicateurs dénotant l'ampleur des progrès réalisés relativement à l'atteinte des buts et des objectifs de gestion.
Système de ressources naturelles
Système écologique qui fournit les ressources naturelles et le système socio-économique contribuant à l'extraction, à la livraison et à la transformation des ressources naturelles dont nous tirons des avantages.
Territoires des Premières Nations
Zones géographiques que revendiquent des Premières Nations individuelles en tant que territoire qu'elles occupent et utilisent et que leurs ancêtres ont occupés et utilisés.
Tradition
Manière de penser, de faire ou d'agir (en tant que coutume sociale) héritée, établie ou coutumière.
Valeur
Norme sociale reconnue en raison de l'histoire et de la culture. Il s'agit de la compréhension que se partagent des individus de ce qui est bon, souhaitable ou juste.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :