Recherche scientifique sur le saumon d'élevage

La recherche scientifique est au cœur d'une industrie aquacole écologiquement durable. Ces dernières décennies, les scientifiques et les chercheurs de Pêches et Océans Canada ont participé à un nombre impressionnant d'activités de recherche, dont ils sont parfois à l'origine, sur tous les aspects de l'industrie salmonicole, allant de l'élevage sélectif et de l'élimination des déchets à la santé et la sécurité des saumons d'élevage, à leur nourriture et à l'environnement marin.


Innovation

Dans le cadre d'une étude échelonnée sur trois ans, des chercheurs ont pour mission de déterminer l'effet de l'élevage sur la physiologie et le comportement des saumoneaux en comparant les saumoneaux capturés dans le parc national du Canada Fundy ayant été élevés dans une installation en eau salée (parcs en mer) avec ceux élevés dans une installation en eau douce (Centre de biodiversité de Mactaquac), aux fins de l'application future de la gestion.


Financée en partie grâce au Programme d’innovation en aquaculture et d’accès au marché, l'Aquaculture Engineering Group inc. a établi une exploitation aquacole de petits poissons à St. Mary's Bay (Nouvelle-Écosse) pour mettre à l'essai des technologies durables de salmoniculture et en faire la démonstration. Dans l'exploitation, le AEG Feeder alimente le stock de poissons par pulsation et fournit, à l'aide aussi de la technologie AquaSonar, des mises à jour quotidiennes sur la taille des poissons. Le logiciel de gestion de sites Neptune, un autre produit de l'AEG, permet d'évaluer les données quotidiennes sur la taille des saumoneaux afin de mieux gérer l'alimentation et de planifier les marchés.


De 2004 à 2007, des chercheurs du Nouveau-Brunswick ont mené des recherches sur la faisabilité et la rentabilité de plusieurs méthodes potentielles de détection précoce des poussées d'algues nuisibles dans les exploitations salmonicoles. L'étude a examiné les seuils de concentration de certaines espèces d'algues nuisibles, l'origine, dans l'espace et le temps, de l'eau (qui sert de voie de propagation des poussées d'algues nuisibles) qui entre dans les exploitations salmonicoles, l'efficacité d'un réseau de détecteurs optiques et l'utilité de l'imagerie satellitaire pour détecter les poussées.


Génomique

Les chercheurs font appel à la cartographie moléculaire et à la technologie des biopuces pour accroître la capacité d'analyse génétique moléculaire pour le saumon quinnat. La recherche met l'accent, en particulier, sur le dépôt de caroténoïde dans la chair, mais surveille également le taux de croissance, la survie et l'âge à la maturation.


Aquaculture multitrophique intégrée

L'idée d'élever ensemble des poissons, des mollusques et des plantes marines au profit de l'environnement et de ces trois cultures est connue sous le nom d'aquaculture multitrophique intégrée ou de polyculture. Des chercheurs canadiens étudient présentement plusieurs aspects de ce modèle en élevant des moules bleues et en cultivant du varech à proximité d'exploitations salmonicoles préexistantes dans la baie de Fundy. Des recherches sont également en cours en Colombie-Britannique.


Production

Géniteurs

Des chercheurs utilisent actuellement des outils génétiques dans le but de créer une souche de saumon quinnat du Nord destinée à la culture. Cette étude a permis d'identifier huit marqueurs microsatellitaires polymorphes. On pourra ainsi réaliser une analyse des souches du saumon quinnat provenant du nord de la Colombie-Britannique et du Yukon. Ces analyses ont révélé que, bien que les classes d'âge individuelles présentent une faible diversité, l'ensemble du stock de reproduction vivant (toutes les classes d'âge) et du stock de laitance congelée de poissons domestiqués est aussi diversifié que les autres souches domestiquées.


Une équipe de chercheurs se sert de marqueurs génétiques pour déterminer, dans la descendance d'une famille résistante aux maladies, les individus ayant hérité des allèles résistants aux maladies. Elle étudie également si la sélection génomique peut améliorer le taux de croissance en eau salée, accélérer l'adaptation à l'eau de mer, renforcer la résistance aux maladies et retarder la maturité sexuelle comparativement au programme d'élevage conventionnel actuellement utilisé par une société aquacole du Nouveau-Brunswick.


Un projet de recherche a été coordonné en 2008, visant le transfert d'expertise en matière de techniques de cryoconservation de laitance de saumon au personnel et aux techniciens en formation au BC Centre for Aquatic Health Sciences en vue de préparer des essais commerciaux.


Des chercheurs ont développé une série de 6 à 10 loci microsatellitaires (marqueurs génétiques codominants hautement polymorphes) pour estimer le degré de parenté entre des exemplaires de saumon quinnat non étiquetés. Cette recherche s'inscrit dans le cadre d'un programme d'élevage sélectif en cours.


Entre 2007 et 2010, on a entrepris un projet visant à développer une série de marqueurs génétiques du saumon coho d'élevage utilisables dans les programmes d'élevage sélectif.


Une équipe de recherche multidisciplinaire a examiné un certain nombre de protocoles de production en écloserie dans le but d’identifier les meilleures méthodes et techniques de manipulation des œufs de saumon de l’Atlantique afin d'améliorer leur survie. Dans le cadre de cette étude, des modèles mathématiques du développement embryonnaire chez le saumon de l'Atlantique ont été ajoutés à un programme informatique destiné aux pisciculteurs (WinSIRP).


Des chercheurs de la Colombie-Britannique ont mené une série d'essais démontrant que de faibles teneurs en oxygène produisent des effets directs sur les stocks de reproducteurs : augmentation de la mortalité avant la fraie, incidence sur la libération d’hormones sexuelles et d’hormones du stress durant le processus de maturation et réduction de la production d’œufs et de leur viabilité. On a aussi examiné les effets négatifs de la température élevée de l'eau durant la maturation, ainsi que de l'accumulation de CO2 durant le transport des géniteurs.


Afin d'accroître la compétitivité de l’industrie salmonicole de la côte atlantique, on a mené un projet visant à approvisionner les salmoniculteurs en œufs exempts de maladie provenant des meilleures souches de saumon. Ces œufs exempts de maladie étaient issus de l'élevage de géniteurs dans des installations terrestres.


Alimentation

Le rejet de déchets azotés (principalement de l'ammoniac) dans l'environnement peut avoir des incidences sur le plan environnemental, financier et réglementaire. Dans le cadre de ce projet, on se penchera sur la façon dont les régimes alimentaires conçus pour stimuler la croissance compensatrice (augmentation de la croissance qui se produit quand un animal est nourri à des niveaux normaux après une période de croissance lente induite par des facteurs environnementaux) peuvent être utilisés pour réduire le rejet d'azote dans l'environnement pendant la production de saumons quinnats.


Les chercheurs ont évalué les bienfaits potentiels pour la santé et les effets sur la croissance du saumon de l'Atlantique de nouveaux aliments enrichis avec certains sous-produits. On a eu recours à des microréseaux d'ADN pour mesurer la réponse générale d'expression génétique et pour examiner la réponse génétique particulière de diverses voies ciblées comme le stress oxydatif, l'inflammation, l'immunité, le métabolisme des lipides et autres, en vue de tenter de déterminer les sous-produits marins les plus prometteurs.


Entre 2005 et 2008, on a réalisé une étude sur le terrain pour montrer que les moulées dans lesquelles l'huile de poisson a été remplacée en grande partie par du gras de volaille, de l’huile de colza ou un mélange des deux permettent de maintenir dans la chair du saumon d’élevage des teneurs adéquates en acide gras n-3 polyinsaturé à longue chaîne. On peut ainsi réduire les concentrations de contaminants jusqu’à 10 fois tout en préservant les acides gras reconnus pour leurs effets bénéfiques sur la santé humaine. Des recherches ultérieures dans le domaine ont entrepris de développer un modèle prédictif de la charge en contaminants et de la teneur en acides gras du saumon d’élevage en fonction de son alimentation.


Des chercheurs ont réalisé une étude de nutrition de postsmolts de saumon de l'Atlantique visant à réduire radicalement les concentrations de polluants organiques persistants dans la chair jusqu’aux niveaux les plus faibles observés chez le saumon sauvage en les nourrissant d'une moulée contenant des lipides d’origine végétale et animale, et, dans deux cas, des concentrés de protéines végétales et de l’huile de poisson à teneur réduite en contaminants. Le deuxième objectif de la recherche était de ramener les concentrations d’acides gras bénéfiques pour la santé humaine aux niveaux observés chez le saumon sauvage.


Une étude de quatre mois a permis de confirmer que l’ajout d’astaxanthine dans la nourriture du saumon quinnat d’élevage s'avère bénéfique pour la santé des poissons, ayant notamment un effet positif sur leur survie et leur capacité d’anti-oxydation. L'étude visait principalement à établir des comparaisons entre une source naturelle et une source synthétique d’astaxanthine pour la pigmentation de la chair chez les postsmolts du saumon quinnat en examinant une gamme de facteurs tels les coûts pour l’industrie, ainsi que les avantages pour la santé et la croissance des poissons d'élevage, afin de répondre à la demande croissante des pisciculteurs qui réclament des anti-oxydants tirés de sources naturelles.


On a mené une étude de nutrition pour établir les effets du remplacement, dans les granulés pour le saumon quinnat de printemps, de l’huile d’anchois par de l’huile de colza, à différentes concentrations, sur la croissance, la santé, le développement de la capacité d’ionorégulation, la tolérance à l’eau de mer, la performance natatoire, la composition du corps entier et la teneur en lipides des poissons avant et après le transfert en eau de mer. Les résultats indiquent que l'huile de colza constitue un excellent substitut de l'huile d'anchois.


On a testé pendant 35 jours sur des juvéniles du saumon quinnat deux types d’hydrolysats protéiques de poisson (HPP) expérimentaux préparés à partir de chair de merlu du Pacifique ainsi que deux HPP du commerce et un produit à base de krill afin d'établir leur qualité en tant qu'appât alimentaire.


Grilse/maturation

La maturation précoce du poisson d'élevage se traduit par des pertes de production et des coûts élevés pour les exploitants.

Une équipe de projet composée de chercheurs du MPO et de l'industrie a réalisé une étude des niveaux de mélatonine observés chez le saumon dans des conditions de photopériode naturelle dans la baie de Fundy et dans des conditions de photopériode modulée par éclairage artificiel. L'objectif de l'étude était de déterminer l'efficacité des régimes d'éclairage utilisés pour réduire les niveaux de mélatonine et trouver des moyens de réduire davantage les taux de maturation précoce. Selon une analyse des avantages économiques, le recours à une photopériode artificielle pour améliorer la croissance et retarder la maturation se traduisait par des économies pouvant atteindre 100 000 $ par cage.


On a conduit des recherches dans le but d'élaborer et de normaliser une méthode de dosage simple et économique servant à mesurer les niveaux d'un facteur de croissance analogue à l'insuline et le taux de passage au stade madeleineau au sein de la population étudiée. Dans le cadre de ce projet, on a également étudié les concentrations de ce facteur de croissance chez les poissons de consommation, ainsi que chez les reproducteurs, plusieurs mois avant leur récolte afin d'évaluer la pertinence de la méthode de dosage pour établir des prévisions relatives aux madeleineaux avant le début de la maturation précoce.


Réglementation

Un projet en trois étapes, amorcé en 2004, avait pour but de servir de base aux modifications de la réglementation de la Colombie-Britannique en matière de contrôle des déchets de l'aquaculture visant les exploitations aquacoles situées au-dessus de fonds marins durs. Dans l'étape 1, l'imagerie vidéo a été recommandée en tant qu'outil le plus efficace pour la surveillance opérationnelle. Pendant l'étape 2, on a examiné les méthodes de surveillance vidéo environnementale maritime, élaboré des protocoles d'interprétation et de classification de données vidéo et mené des essais d'étude sur le terrain. L'étape 3 de ce projet portait sur la collaboration avec les intervenants et les organismes de réglementation pour modifier le règlement.


Effets potentiels sur les poissons, les mollusques et les crustacés sauvages, ainsi que sur le milieu d'eau douce

Au moyen de photographies et d'enregistrements vidéo de haute définition pris le long d'isobathes et à une distance maximale de 1 km des installations en filet de l'exploitation, des chercheurs ont tenté de déterminer des méthodes de suivi, de quantification et d'évaluation des impacts potentiels sur les substrats solides qui serviront de base à des règlements environnementaux écosystémiques et à la prise de décisions.


Les chercheurs examinent des rapports régionaux existants qui visaient, dans les années 1990 et au début des années 2000, à déterminer et à cartographier les zones de pêche sensibles du sud-ouest du Nouveau-Brunswick vis-à-vis de l'aquaculture. Cet examen a pour but d'achever deux rapports techniques provisoires sur les méthodes de surveillance de sites aquacoles au regard de l'adéquation et de la sensibilité de l'habitat des ressources halieutiques d'invertébrés.


Une équipe de chercheurs a entrepris de produire une série de cartes SIG à deux dimensions de la distribution spatiale des sites aquacoles, des zones qui pourraient subir les répercussions de l’aquaculture, des panaches de dispersion des maladies à partir des exploitations salmonicoles et de la distribution des principales ressources et activités halieutiques dans la zone côtière du sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Les cartes obtenues serviront à déterminer les chevauchements particuliers à chaque site et les chevauchements cumulatifs entre les sites aquacoles et leurs zones d'impact potentiel en ce qui a trait, d'une part, à la dispersion des maladies et des déchets, de l'autre aux principales ressources et activités de récolte.


Des chercheurs ont appliqué des techniques de vérification sur le « terrain » à un ancien site aquacole en vue de déterminer les différentes régions du plancher océanique. Ces techniques peuvent servir d'outil d'orientation pour les plans d'échantillonnage associés aux programmes de surveillance benthique.


La présence d'un site d'élevage en cage faisant l'objet d'une étude ne semble pas avoir chassé le marsouin commun de la baie de Fundy, à l'exception des courtes périodes où se déroulent des d'activités qui entraînent une forte perturbation, telles que la distribution de nourriture par barge ou le nettoyage des cages.


Déchets

Afin d'étudier le devenir des déchets produits par l'élevage des poissons et leur incidence potentielle sur les communautés benthiques dans des sites de la côte sud de Terre-Neuve, une étude a été entreprise en 2010 pour valider DEPOMOD. On a ainsi recueilli les données à l'aide de pièges à sédiments placés le long des transects reliant une exploitation de saumon de l'Atlantique à un élevage de truite arc-en-ciel. Les prédictions du modèle seront comparées au flux organique observé.


On a réalisé une étude sur plusieurs années afin de déterminer si les caroténoïdes d'origine naturelle (astaxanthine et cantaxantine) ajoutés à la nourriture de saumon se retrouvent aussi chez les espèces sauvages vivant à proximité des sites d'élevage de saumon en cage. Les premiers résultats montraient que la cantaxantine se retrouve dans les tissus reproductifs et digestifs de plusieurs espèces (crabe, homard, oursin). Cependant, ce pigment n’a pas été décelé dans les mêmes espèces qui avaient été capturées à une distance de quatre à six kilomètres des sites. En revanche, les concentrations d'astaxanthine étaient faibles dans tous les échantillons prélevés, tant à proximité que loin des cages. Même si ces pigments ne semblent pas être nocifs pour les espèces sauvages échantillonnées, il pourrait être utile d'étudier la dispersion de cantaxantine dans l'écosystème pour évaluer objectivement les interactions des activités aquacoles avec l'environnement.


Pour estimer la superficie de la zone benthique sous l'influence des activités aquacoles près des exploitations, il est nécessaire de prédire la dispersion des aliments granulés et des excréments par modélisation hydrodynamique. Ce processus sera aussi utile pour choisir les sites et fournira des outils pour la recherche et la surveillance afin de réglementer l'industrie de l'aquaculture. Pour valider les modèles hydrodynamiques avec précision, les chercheurs ont effectué des expériences en bassin d'essai visant à établir les seuils d'entraînement et les taux de transport de divers aliments granulés et excréments.


Dessin du slo-corer miniature (Photo : G. Morton)
Dessin du slo-corer miniature (Photo : G. Morton)

Une équipe de recherche a élaboré de nouveaux outils pour créer des paramètres d'érodibilité des déchets d'aquaculture et de leurs contaminants connexes aux fins d'utilisation dans des modèles de prévision et à titre d'indicateurs de champ lointain.


Afin de déterminer une méthode fiable et précise pour la surveillance du devenir des déchets aquacoles, on a mené en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick des études sur les isotopes stables, les oligo-éléments (cuivre et zinc), les pigments, les pesticides, les antibiotiques et les effets secondaires sur les populations sauvages.


Des chercheurs ont évalué l'efficacité du modèle DEPOMOD et du modèle de l'oxygène dissous comme outils de cause à effet pour établir une relation entre la production de déchets aquacoles, le dépôt benthique et la réduction de l'oxygène à proximité des fermes piscicoles dans le milieu macrotidal de la baie de Fundy.


Entre 2007 et 2009, on a mené à Terre-Neuve un essai qui visait à évaluer l’efficacité d’un dispositif de remise en suspension des granulés non consommés dans les cages d’élevage. On a aussi étudié les effets de cette technique sur le rendement des poissons et sur les indices de consommation. L'essai s'inscrivait dans le cadre d'une évaluation globale des effets environnementaux de la réduction du gaspillage de nourriture sur le fond marin en dessous des cages.


Exemple d’une simulation selon le modèle DEPOMOD des effets des déchets d’aquaculture montrant la dissémination des dépôts (g carbone/m2/d) sous des cages d’élevage en mer et aux alentours.
Exemple d’une simulation selon le modèle DEPOMOD des effets des déchets d’aquaculture montrant la dissémination des dépôts (g carbone/m2/d) sous des cages d’élevage en mer et aux alentours.

Un projet réalisé entre 2004 et 2005 a prouvé l'utilité du modèle DEPOMOD pour prédire les effets des sites d'élevage de poissons marins sur l'état des fonds marins environnants. Un deuxième projet à été mené entre 2005 et 2007 afin de : valider le modèle dans d'autres sites, déterminer le taux de gaspillage des aliments, évaluer les concentrations de carbone dans la nourriture et les matières fécales et déterminer l'importance des processus de remise en suspension et des déplacements des cages en raison des courants et des vents.


Des chercheurs ont évalué les effets de différents niveaux d’enrichissement organique résultant d’activités aquacoles sur les assemblages d’organismes méiofauniques benthiques trouvés dans divers substrats de l’étage infralittoral dans l’archipel Broughton. Certains groupes méiofauniques, notamment les Kinorhynques, les Crustacés et les Polychètes, affichaient des baisses marquées d’abondance si les teneurs en sulfure libre augmentaient. D’autres groupes, notamment les Nématodes et les Foraminifères, affichaient une diminution générale de leurs populations.


Des chercheurs ont examiné la réaction de divers granulés pour poissons soumis à des débits d'eau différents afin établir un graphique ou une matrice du comportement des différents types et tailles des granulés pour poissons une fois qu'ils sont passés à travers les filets des cages et se sont sédimentés au fond. Cette matrice de prévision sera utilisée en combinaison avec le système de modélisation de l'empreinte environnementale DEPOMOD.


On a entrepris des recherches dans la baie d'Espoir, à Terre-Neuve, afin d'établir les bases et l'infrastructure d'un programme d'études océanographiques visant la collecte et la modélisation des données environnementales physiques. L'information recueillie permettra de cartographier les paramètres environnementaux ainsi que les zones d'influence possibles qui serviront plus tard à établir des zones de gestion de la production.


Évasions

Des chercheurs étudient la réussite des accouplements entre les saumons de l'Atlantique d'élevage adultes et les géniteurs sauvages des stocks provenant des rivières de Terre-Neuve. Dans le cadre de cette étude, ils évalueront les taux de fécondation et la qualité des gamètes des poissons adultes sauvages et d'élevage afin d'établir les taux de fécondation et d'éclosion. Ils effectueront des tests sur l'effet de la qualité de l'eau afin de mieux comprendre l'incidence possible de l'évasion de saumons d'élevage sur la reproduction des géniteurs sauvages dans leur milieu naturel.


Filets

Le Programme d’innovation en aquaculture et d’accès au marché a accordé du financement à Shorelink Enterprises Ltd. pour développer une technologie antisalissure modulaire novatrice pour les filets à compartiments qui sera efficace, viable sur le plan économique et respectueuse de l'environnement. Aquamax Net Manager est un système de nettoyage de filets transportable, que l'on déplace au moyen d'un navire ou d'une barge d'un site aquacole à un autre et qui permet de nettoyer les filets sans les sortir de l'eau.


Santé animale

Cette étude échelonnée sur quatre ans vise à déterminer quels renseignements généraux sont nécessaires pour connaître le rôle que la salmoniculture joue en tant que source d'agents pathogènes pour les saumons juvéniles sauvages (s'il en est un).


Des chercheurs se penchent actuellement sur les effets qu'une teneur réduite en oxygène (hypoxie naturelle et hypoxie induite par élevage en eau côtière) a sur la croissance et les fonctions du système immunitaire du saumon de l’Atlantique.


Article vedette : Le Centre d'expertise sur la santé des animaux aquatiques, recherche et diagnostic (CESAARD) de Pêches et Océans Canada (MPO) surveille les maladies des animaux aquatiques


Dans le cadre d'une étude de deux ans à Terre-Neuve, on a réalisé des expériences in vitro et in vivo sur des saumons d'élevage pour mieux connaître les répercussions des agents de stress environnemental tels que l'hypoxie sur l'immunité et la physiologie des poissons.


On a mené des essais cliniques sur le terrain de vaccins injectés à des saumons et des morues de l'Atlantique dans le but de fournir à l'industrie des données probantes sur la croissance, la survie et les caractéristiques corporelles pour évaluer de façon éclairée les effets nocifs potentiels des adjuvants présents dans les divers vaccins.


Virus de l’anémie infectieuse du saumon (VAIS)

Des chercheurs ont peaufiné un modèle tridimensionnel hypothétique de la dynamique de l'AIS en menant d'autres essais de quantification du virus dans la population de saumon touchée par la souche virulente hpr4 du virus en 2006. On s'attend à ce qu'une meilleure compréhension de la dynamique de la maladie permette d'optimiser le programme de surveillance.


Une équipe multidisciplinaire de chercheurs a proposé une approche innovatrice de développement de vaccins à partir de sous-unités de protéines recombinantes du VAIS combinées in vivo à des protéines de choc thermique de poisson. Lorsque la cellule est soumise à un agent de stress, ces protéines sont libérées et décelées par des cellules spécialisées qui portent un antigène anti-peptide à leur surface, ce qui déclenche la réponse immunitaire. On a mené également des recherches visant à développer une forme nouvelle de vaccin fondée sur le mécanisme d’interférence ARN en vertu duquel on transfecte dans les cellules du poisson de petites molécules d’ARN qui servent de guides pour cibler et détruire les pathogènes. De plus, entre 2009 et 2013, on mettra à l'essai un plasmide exprimant des sous-unités de protéines du VAIS, combinées à une séquence de liaison de protéines de choc thermique. On testera également un nouveau vaccin d'interférence à ARN.


Des chercheurs ont utilisé une approche génomique pour mieux comprendre la diversité du VAIS et le rôle de cette diversité dans les réponses à l'infection, le développement de la maladie, le rétablissement et la résistance à la maladie clinique. Des recherches ultérieures ont eu recours à des biopuces d’ADN pour mieux comprendre la réponse immunitaire à court et à long terme du saumon de l'Atlantique au VAIS et identifier les marqueurs génétiques de cette réponse. En outre, on s'est servi de microréseaux d'ADN et de la réaction en chaîne de la polymérase en temps réel quantitative pour étudier la réponse générale d'expression génétique de saumon de l'Atlantique immunisé naturellement au cours d'une nouvelle infection par un isolat du VAIS très virulent.


Des chercheurs se sont aussi employés à établir les différences en matière de virulence entre les différentes souches du VAIS afin d’être en mesure de mettre au point de meilleurs tests, rapides et économiques, pour différencier les souches dans le cadre des programmes de surveillance courants et gérer la maladie de façon intelligente et économique. En 2008, on a analysé des données détaillées sur la mortalité de deux classes d'âge de poissons atteints du VAIS et de poissons sains dans le but d'établir l'impact sur les poissons des différentes souches du VAIS et de guider la prise de décisions concernant la santé des poissons. On a également effectué une étude complémentaire, à l'aide de puces à ADN du saumon, sur la réponse immunitaire et les profils généraux d'expression génétique des poissons après exposition à des isolats de VAIS de type hpr2 et hpr4.


Virus de la nécrose hématopoïétique infectieuse

Des chercheurs de la Station biologique du Pacifique ont développé des modèles de provocation au vNHI et des méthodes d'ultrafiltration qui permettent la concentration de virus à partir de grands volumes d'eau, ce qui facilite la détermination de la dose infectieuse minimale et le taux d'élimination du virus. En utilisant ces méthodes établies, on a cherché à obtenir des estimations quantitatives de ces paramètres pour les post-smolts du saumon atlantique dans des conditions expérimentales contrôlées. À partir de ces résultats, l'équipe de recherche commencera à élaborer un modèle de dispersion du virus et à évaluer le risque de transmission du vNHI dans les installations d'élevage du saumon atlantique en cages.


L'efficacité du vaccin APEX-IHN® a été évaluée dans des conditions semblables ou plus graves que celles de la provocation naturelle pour que les salmoniculteurs en tiennent compte dans les pratiques d'élevage et les stratégies de gestion des maladies.


Le BC Centre for Aquatic Health Sciences a piloté l’application de la technique de dépistage rapide (technique quantitative de la réaction en chaîne de la polymérase) dans les élevages de saumon en Colombie-Britannique.


Des études épidémiologiques ont permis de déterminer des mécanismes possibles de transmission du virus NHI et de mettre en œuvre des stratégies efficaces de confinement biologique du vNHI dans les sites aquacoles. Cependant, pour briser le cycle de la maladie, on a besoin de combiner des vaccins aux bonnes pratiques de gestion de la santé du poisson qui ont déjà cours. Les chercheurs ont ainsi testé l’efficacité d’un vaccin mort contre le vNHI et la durée de protection qu’il confère lorsqu’il est administré en combinaison avec un vaccin bactérien multivalent d’usage courant dans l’industrie.


Une équipe multidisciplinaire a évalué la fiabilité de la réaction test de polymérisation en chaîne par la transcriptase inverse pour le dépistage du vNHI afin de déterminer s'il offre un délai de diagnostic plus court qui permettrait de modifier plus rapidement les mesures de gestion des élevages afin de réduire la propagation de la maladie. Des études complémentaires dans ce domaine ont été réalisées afin de développer une réaction de polymérisation en chaîne quantitative à un moment où les techniques quantitatives sont en passe de remplacer les méthodes traditionnelles de diagnostic.


D'après la recherche sur les facteurs génétiques qui ont une incidence sur la résistance des différentes espèces de saumon au vNHI, les différences de vulnérabilité au vNHI chez le saumon peuvent être dues à des différences spécifiques concernant la capacité des cellules de l'hôte à empêcher la pénétration du virus, plutôt qu'à l'intensité globale de la réponse immunitaire.


Loma salmonae (parasite des branchies)

Le dosage immunoenzymatique (ELISA) a été conçu par les chercheurs comme outil de diagnostic pour détecter l'infection du saumon quinnat par Loma salmonae et en mesurer la gravité. Cette technique fait appel à des anticorps hautement sensibles et spécifiques pour le dépistage d'agents pathogènes. Entre 2010 et 2013, on évaluera, pour utilisation ultérieure, l'état de développement d'ELISA concernant la détection d'anticorps contre des pathogènes viraux, notamment l'AIS et la septicémie hémorragique virale.

Des chercheurs ont travaillé à l'élaboration d'un vaccin recombinant purifié contre Loma salmonae en créant, à l’aide d’échantillons de tissu branchial infecté et sain, une banque soustractive d’ADNc qui servira à déterminer les protéines du parasite les plus susceptibles de lui offrir une immunité.

Furonculose

Entre 2004 et 2006, on a mené des essais sur le terrain de vaccins contre la souche de la baie d'Espoir appartenant à la sous-espèce Aeromonas salmonicida dans des fermes salmonicoles de la région de Terre-Neuve en se servant des résultats d'études en laboratoire réalisées en 2003 et 2004.

Pou du poisson

L'infection par le pou du poisson constitue un problème de santé pour le saumon d'élevage autant que pour le saumon sauvage. De nombreux travaux de recherche ont été entrepris pour mieux comprendre le pou du poisson, ses relations avec le milieu marin et les poissons ainsi que les traitements et les méthodes utilisés pour limiter sa présence à proximité des espèces de saumon sauvage et d'élevage.

Qualité des produits

Sans exposition au rayonnement ultraviolet, les saumons présentent des nageoires plus effilochées. Une équipe de chercheurs a étudié les effets des densités de repeuplement et du rayonnement ultraviolet sur plusieurs espèces de saumon quinnat sur une période de trois ans, ainsi que le mécanisme sous-tendant l'effet protecteur que le rayonnement ultraviolet semble avoir sur la santé des nageoires.


Selon les recherches approfondies réalisées sur la présence de contaminants environnementaux dans la chair de trois espèces de saumon d'élevage et de cinq espèces de saumon sauvage des eaux côtières de la Colombie-Britannique, les niveaux de concentration actuels des contaminants principaux chez les espèces d'élevage comme chez les espèces sauvages n'atteignent pas des niveaux préoccupants pour la santé humaine.


Kudoa thyrsites

Kudoa thyrsites ne comporte pas de risques pour la santé des poissons, mais ce parasite intramusculaire nuit à la qualité du produit en provoquant des cratères et la liquéfaction musculaire après la récolte.


Information connexe :