Recherche scientifique sur l'omble chevalier d'élevage

La recherche scientifique est essentielle pour le développement d'une industrie de l'omble chevalier durable sur le plan écologique et économiquement viable. Les initiatives de recherche suivantes illustrent les méthodes innovatrices auxquelles Pêches et Océans Canada, l'industrie, les chercheurs universitaires et gouvernementaux font appel afin d'optimiser la croissance et les conditions environnementales en ce qui concerne l'élevage de l'omble chevalier.


La capacité de l'omble chevalier à résister l'eau de mer varie selon les différentes lignées du poisson. En étudiant la variation génétique associée à la croissance en eau douce et en eau saumâtre qui est observée entre les familles d'une même fratrie d'ombles chevaliers de la souche de Shippagan, les chercheurs obtiennent des renseignements sur les régions génomiques les plus importantes contrôlant la croissance de cette espèce dans les deux environnements. Ils tentent également d'identifier les régions génomiques qui permettent la survie et la croissance dans des concentrations maximales d'eau de mer.


On applique des mesures zootechniques novatrices dans le but d'évaluer leur effet sur la productivité des élevages commerciaux d'omble chevalier. Les mesures préconisées portent sur les opérations de reproduction et d'alevinage et ont pour objectif d'estimer la variabilité génétique de la souche Nauyuk au Québec aux fins d'un programme d'amélioration génétique et de développement de souche. Le projet vise aussi à identifier le degré de parenté entre les géniteurs et les appariements/croisements optimaux ainsi qu'à appliquer, lors des premiers stades de développement, des vitesses variables afin d'améliorer considérablement la croissance et l'identification précoce des familles les plus performantes.


Une équipe multidisciplinaire de chercheurs travaille à produire des stocks de femelles d'omble chevalier car la maturité sexuelle précoce des mâles représente un obstacle majeur à la commercialisation de la souche Fraser- Shippagan. On applique une méthode de féminisation indirecte consistant à faire absorber une hormone sexuelle mâle à un stock de géniteurs et à croiser les nouveaux mâles ainsi obtenus avec des femelles normales lorsqu'ils atteignent la maturité sexuelle.


Des chercheurs surveillent les déplacements des poissons dans les cages en mer afin de déterminer les différences possibles dans les habitudes alimentaires entre les souches et de comprendre l'influence des conditions environnementales dans les cages sur les déplacements du poisson. La collecte d'information sur la répartition des poissons dans les cages vise également à garantir que la nourriture est distribuée à la profondeur appropriée afin d'éviter de perturber les poissons en les exposant inutilement aux températures élevées en surface.


Dans le but de développer une industrie concurrentielle d'élevage de l'omble chevalier dans l'est du Canada, une équipe multidisciplinaire de chercheurs a travaillé à développer, entre 2001 et 2006, des géniteurs d'omble chevalier au patrimoine génétique connu affichant une bonne performance de croissance en élevage et capables de produire des juvéniles adaptés aux conditions locales d'élevage.


Information connexe :