Oasis des profondeurs : coraux des eaux froides du Canada atlantique

Apprenez-en davantage sur les coraux et les éponges d'eau froide du Canada atlantique.

Transcription

L'océan couvre deux tiers de la surface de notre planète et 90 % des eaux océaniques gisent au-delà des marges continentales à des profondeurs supérieures à 2 kilomètres.

Des animaux vivent dans ses eaux profondes. Des animaux qui se sont adaptés non seulement à l'absence de lumière et à des températures de l'eau rarement supérieure à deux degrés mais aussi à une pression de l'eau qui peut atteindre jusqu'à 1 000 kg par centimètre carré et pourtant de ce milieu apparemment inhospitalier foisonne de formes de vie dont un groupe d'animaux connu sous le nom de coraux d'eaux froides ou d'eaux profondes.

Dans les eaux les plus profondes du Canada Atlantique exploré jusqu'à maintenant gisant par quelque deux kilomètres et demi sous la surface des colonies de pennaculaires ou plumes de mer jaillissent du plancher océanique sans relief.

Une dizaine d'espèces ont été identifiées jusqu'à maintenant mais elles ne ressemblent pas toutes à la plume d’oie avec laquelle on écrivait jadis plume dont elles tirent leur nom

Contrairement aux autres octo coraux, les polypes de pennaculaire sont spécialisés et ont des fonctions précises. Un polype solitaire forme une tige rigide et érigé appelé ample, perd ses tentacules et forme un racine pulpeuse appelée pédoncule qui lui permet de s'ancrer dans les sédiments mous du plancher océanique la rampe d'un pennatulaire mesurait plus d'un mètre de long.

Les surplombs et les parois de la marge continentale et d'autres surfaces dures du fonds sont les endroits privilégiés pour les gorgones ou éventail de mer.

Les gorgones comptent parmi les plus gros coraux. Elles s'accrochent au fond avec leurs crampons qui ressemblent à des racines d'une plante.

De se crampon né une grande arborescence flexible qui abrite les polypes et qui peut s'incliner vers le courant dominant.

Ses colonies peut vivre près d'un siècle. Les pêcheurs les appellent souvent des arbres de là vient le terme forêt utilisé pour décrire les vastes gisements de ces espèces. Leurs couleurs vives et leur grande taille en font un attrait inoubliables des écosystèmes des eaux profondes.

Des coraux bambous poussent également sur les fonds durs de l'océan. Bien qu’ils soient des octocoralières, ils développent un squelette interne complet et rigide

Le squelette se compose de couches de calcaire séparés par de minces bandes de protéines. À leur mort le squelette est exposé et ressemble à une tige de bambou.

À l'état vivant les longues frondes légèrement ramifiés baladent dans le courant. Les polypes de ces coraux ne sont pas rétractiles. C'est un corail de bambou découvert à près de 5 km sous la surface qui remporte la palme de la plus grande profondeur habité par des coraux d'eau froide