Sélection de la langue

Recherche

Secteurs maritimes au Canada méthodologie

Remerciements

Les présentes sections sur la méthodologie et les sources des données sont fondées en partie sur un rapport préparé pour Pêches et Océans Canada (MPO) par Gardner Pinfold, « Impact économique des activités maritimes au Canada (2009). »

Méthodologie

Le modèle interprovincial des entrées-sorties de Statistique Canada note de bas de page 1 a été utilisé pour estimer la contribution économique des industries maritimes à l'économie canadienne, mesurée en fonction du produit intérieur brut (PIB) et l’emploi. Ceci permet les comparaisons cohérentes entres différentes industries et géographies.

La liste et la portée des industries considérées comme des industries marines ont été déterminées pour la première fois par Gardner Pinfold et continuent d’être mises à jour à mesure que de nouveaux renseignements et données deviennent disponibles. Pour les estimations de 2018 et 2019, les dépenses relatives aux produits de base pour chaque industrie maritime ont été fournies à Statistique Canada pour une exécution personnalisée du modèle entrées-sorties afin d’obtenir l’impact économique correspondant.

Pour la plupart des industries, les estimations antérieures à 2018 du PIB, du revenu du travail et de l’emploi ont été calculées en appliquant le multiplicateur indutrielnote de bas de page 2 correspondant aux estimations de la production brute. Les exceptions à ce processus ont été le tourisme et les loisirs maritimes, la défense nationale et les pêches et océans, où les dépenses relatives aux produits ont été fournies à Statistique Canada pour une exécution personnalisée du modèle des entrées sorties afin d’obtenir l’impact économique connexe. Ce changement d’approche entraîne également une différence dans la manière dont les estimations d’impact au niveau provincial, ce qui les rend non comparables au sens strict selon les deux différentes méthodologies.

Le PIB que génère une industrie maritime quantifie la valeur qu’elle ajoute à la production en appliquant le travail et le capital aux intrants acquis. Il est calculé en soustrayant du total des revenus (ou de la production) d’une industrie donnée, les coûts des biens et services intermédiaires utilisés dans le processus de production (par exemple, l’énergie, les coûts de construction, le transport et les services financiers et professionnels). L’emploi est mesuré en termes de nombre d’emplois, ce qui inclut les emplois à temps plein et à temps partiel, et est basé sur les coûts de la main d’œuvre qui sont propres à chaque industrie individuellenote de bas de page 3.

L’incidence économique est générée par la demande directe, la demande indirecte et la demande induite, en fonction de l’achat de biens et de services par les industries et les consommateurs. La somme des incidences provenant de chaque niveau de demande produit l’incidence économique globale des secteurs maritimes au Canada, où :

Lorsque deux industries maritimes sont liées par une chaîne d’approvisionnement, comme la pêche commerciale et la transformation du poisson et des fruits de mer ou le transport maritime et les activités de soutien au transport maritime, il existe un risque de double comptage des impacts économiques, car une industrie génère une demande pour les produits de l’industrie liée. Par exemple, la transformation du poisson et des fruits de mer génère une demande pour les produits de l’industrie de la pêche commerciale, ce qui fait que les impacts indirects de l’industrie de la transformation du poisson et des fruits de mer comptent deux fois au moins une partie des impacts directs et indirects correspondant à l’industrie de la pêche commerciale.

L’existence d’un double comptage entre les industries maritimes a été évaluée à l’aide des tableaux d’entrées-sorties des ressources et des emploisnote de bas de page 4. Le double comptage des impacts économiques entre la pêche commerciale et la transformation du poisson et des fruits de mer dans le secteur des fruits de mer, et entre le transport maritime et les activités de soutien au transport maritime dans le secteur des transports a été supprimé en proportion de leurs liens respectifs avec les entrées-sorties.

Sources des données

Produits de la mer

Pêche commerciale :

Régions de l’Atlantique et du Pacifique : Pêches et Océans Canada (MPO), débarquements des pêches maritimes commerciales, Canada par province - Valeurs.

Région Arctique : MPO Région du Pacifique, Plans de gestion intégrée des pêches MPO Région Centrale et Arctique, données internes sur les prises.

Aquaculture : Statistique Canada, Tableau 36-10-0488-01 Production, selon le secteur et l’industrie, provinciaux et territoriaux, Aquaculture [BS112500]. 2019 extrapolé de 2018 d’après le Tableau 32-10-0108-01 de Statistique Canada, Statistiques économiques de l’aquaculture, compte de valeur ajoutée.

Transformation du poisson : Statistique Canada, Tableau 36-10-0488-01, Production, selon le secteur et l’industrie, provinciaux et territoriaux, Préparation et conditionnement de poissons et de fruits de mer [BS311700], 2019 extrapolé de 2018 d’après le Tableau 36-10-0402-01 de Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, provinces et territoires, ajusté selon le Tableau 18-10-0030-01 de Statistique Canada, Indice des prix des produits industriels, par produits, produit 171 du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord (SCPAN).

Pétrole et gaz extracôtiers

Exploration et extraction pétrolières et gazières : Statistique Canada, Tableau 36-10-0488-01, Production, selon le secteur et l’industrie, provinciaux et territoriaux, extraction pétrolière et gazière [Bs21100], 2019 extrapolé de 2018 d’après le Tableau 36-10-0402-01 de Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, provinces et territoires, Ces valeurs ont ensuite été ajustées à l'aide des données du Tableau 18-10-0268-01 de Statistique Canada, Indice des prix des matières brutes, SCPAN 14111 pour le pétrole brut et SCPAN 142 pour le gaz naturel.

Transport

Transport maritime : Statistique Canada, Tableau 36-10-0488-01, Production, selon le secteur et l’industrie, provinciaux et territoriaux, Transport par eau [BS483000]. 2019 extrapolé de 2018 d’après le Tableau 36-10-0402-01 de Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, provinces et territoires, ajusté selon le Tableau 18-10-0005-01 de Statistique Canada, Indice des prix à la consommation, moyenne annuelle, non désaisonnalisé, Services.

Activités de soutien : Statistique Canada, Statistique Canada. Tableau 36-10-0478-01 Tableaux des ressources et des emplois, niveau détail, provinciaux et territoriaux, Services de soutien, d’entretien et de réparation au transport par voie d’eau [MPS488004] fournis par l’industrie Activités de soutien au transport [BS488000] au prix de base. 2019 de 2018 en utilisant le taux de croissance du transport maritime.

Tourisme et loisirs

Pêche récréative : Enquête sur la pêche récréative au Canada 2015 du MPO, ajusté pour les activités en mer, extrapolé selon un taux de croissance moyen.

Navigation de plaisance : Estimations de 2020 des dépenses par type, tirées du Canadian Recreational Boating Statistical Abstract du National Marine Manufacturer Association (NMMA) de 2018. Valeurs extrapolées rétrospectivement et extrapolées à partir des ventes de bateaux neufs.

Navires de croisière : Business Research and Economic Advisors, The Economic Contribution of the International Cruise Industry in Canada, rapport de 2012 et 2016, dépenses annuelles totales, interpolées pour les années 2013 à 2015. Valeurs pour 2019 extrapolées à partir du nombre de croisiéristes tiré des rapports annuels de Transports Canada et des ministères du tourisme des gouvernements provinciaux.

Autre tourisme maritime : Dépenses en tourisme côtier de 2006 (calculées par Gardner Pinfold) extrapolées selon les dépenses réallouées by province et territoire de Statistique Canada (Tableau 24-10-0013-01 [2006-2010] du tableau 24 10 0027 01 (2011 2017), du tableau 24 10 0045 01 (2018) et du tableau 36 10 0230 01 (2019).

Fabrication et construction

Construction navale : Statistique Canada, Tableau 36-10-0488-01, Production, selon le secteur et l’industrie, provinciaux et territoriaux, Construction de navires et d’embarcations [BS336600]. 2019 extrapolé de 2018 d’après le Tableau 36-10-0402-01 de Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, provinces et territoires, Construction de navires et d’embarcations [3366]; ajusté selon le Tableau 18-10-0030-01 de Statistique Canada, Indice des prix des produits industriels, par produits, Bateaux [44111] et Motomarines et pièces [44211].

Construction de ports :

Région de l’Atlantique et du Pacifique :

Région Arctique : Tableau 34-10-0063-01 de Statistique Canada, Dépenses en immobilisation. Le ratio moyen de la construction de génie maritime dans toutes les provinces est appliqué à la construction totale de génie dans chacun des territoires.

Secteur Public, universités et organisations non gouvernementales de défense de l’environnement

Défense nationale (ministère de la Défense nationale [MDN]) : La Défense nationale nous a fourni les données concernant les dépenses en immobilisations et en fonctionnement et entretien des services de la Défense en 2008 pour les provinces côtières. Ces données provenaient de l’Estimation des dépenses du ministère de la Défense nationale par circonscription électorale et par province.

Pêches et Océans Canada : Les données sur les dépenses du MPO proviennent du Système de planification financière pluriannuelle, disponible à l’interne.

Autres ministères fédéraux : Total des dépenses pour les activités maritimes provenant des rapports ministériels sur le rendement et des rapports sur les plans et priorités de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), d’Environnement et changement climatique Canada (ECCC), de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (RCAANC), de Parcs Canada (APC) et de Transports Canada (TC).

Ministères provinciaux :: Les données sur les dépenses provinciales liées aux océans et à l’économie connexe proviennent des comptes publics et du budget principal des dépenses de chacune des provinces et de chacun des territoires. Les données déjà comptabilisées dans les comptes nationaux, notamment le transport par traversier, les services de transport maritime et la construction maritime, ont été exclues.

Universités : Les estimations des dépenses universitaires liées aux océans s’appuyaient sur un processus à deux étapes. La première étape consistait à compiler toutes les subventions relatives aux océans pour les universités côtières provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et du Conseil fédéral de l’innovation. Le financement des projets dont le titre concerne la région arctique est attribué aux Territoires, même si l’université qui a reçu le financement est située dans une province. La deuxième étape a consisté à majorer les dépenses annuelles estimées pour les universités côtières. Les estimations sont calculées en extrapolant les valeurs des dépenses du rapport préparé par Gardner Pinfold en 2006 avec le taux de croissance des budgets totaux des universités fournis dans les rapports annuels de l’Association canadienne du personnel administratif universitaire (ACPAU).

Organisations non gouvernementales de l'environnement : Dépenses de 2008 (calculées par Acton White) augmentées selon le taux de croissance des données financières d’ONGE représentatives (selon les Déclarations de renseignements des organismes de bienfaisance enregistrés de l’Agence du Revenu du Canada).

Date de modification :