Sélection de la langue

Recherche

Lavez, videz, séchez et décontaminez

Apprendre à laver, à vider, à sécher et à décontaminer les embarcations et l’équipement afin de prévenir la propagation des espèces aquatiques envahissantes.

Sur cette page

Introduction

Les espèces aquatiques envahissantes représentent une grande menace pour la biodiversité dans les eaux canadiennes, et menacent également notre économie et notre société.

Les activités humaines sur l’eau peuvent introduire ou propager involontairement des espèces aquatiques envahissantes à de nouveaux endroits. Les espèces peuvent se fixer sur des embarcations, des remorques et de l’équipement.

En vertu du Règlement sur les espèces aquatiques envahissantes, il est illégal d’introduire une espèce aquatique dans un milieu aquatique où elle n’est pas indigène à moins qu’une loi fédérale, provinciale ou territoriale ne l’autorise. Il est également illégal de posséder, de transporter et de remettre à l’eau certaines espèces inscrites dans ce Règlement, comme la moule zébrée et la moule quagga.

Afin de prévenir l’introduction et la propagation d’espèces aquatiques envahissantes et de se conformer au Règlement sur les espèces aquatiques envahissantes et à d’autres lois et règlements applicables, les Canadiens devraient laver, vider et sécher les embarcations, les remorques et l’équipement. Dans certains cas, une décontamination peut également être nécessaire.

Le Règlement sur l’eau de ballast de Transports Canada s’applique aux navires canadiens, peu importe où ils se trouvent, et aux navires qui circulent dans les eaux canadiennes. Elles s’appliquent également aux navires  conçus ou construits pour transporter de l’eau de ballast. Les Lignes directrices volontaires pour les autorités compétentes sur le nettoyage de bâtiments dans l’eau de Transports Canada décrivent les meilleures pratiques de contrôle et de gestion de l’encrassement biologique pour les navires de plus de 24 mètres de long. Pour les bateaux de plaisance, Transports Canada sensibilise les propriétaires de bateaux en incluant de l’information sur la prévention de la propagation des espèces aquatiques envahissantes dans le cours de sécurité nautique suivi en vue de l’obtention d’une carte de conducteur d’embarcation de plaisance nationale et dans le plan d’examen.

Qu’est-ce que le programme « Lavez, videz, séchez et décontaminez »?

Il s’agit d’une campagne de sensibilisation qui encourage les Canadiens à prendre des mesures pour prévenir la propagation des espèces aquatiques envahissantes. Les étapes sont simples et faciles à suivre. Les Canadiens sont invités à suivre ces étapes avant de déplacer des embarcations, des remorques et de l’équipement entre les plans d’eau. Voici un aperçu de ces étapes :

Lavez

Cette étape consiste à inspecter et à laver les embarcations, les remorques et l’équipement.

Les plantes, les animaux, la boue et tout autre débris organique visibles doivent être enlevés et éliminés sur terre.

L’embarcation, la remorque et l’équipement doivent être lavés, frottés et/ou rincés. Tous les petits articles (tels que l’équipement de pêche à la ligne, les seaux et les éléments d’ancrage) qui pourraient avoir été en contact avec l’eau doivent être lavés à la main.

Tout le lavage doit être effectué sur la terre ferme, loin des :

  • collecteurs d’eaux pluviales
  • fossés
  • voies navigables

Il faut éviter les lave-autos locaux si des espèces aquatiques envahissantes sont présentes, car celles-ci pourraient revenir dans l’environnement par les systèmes de drainage municipaux.

Homme lavant un bateau.

Videz

Cette étape consiste à vider toute l’eau de l’embarcation, de la remorque et de l’équipement.

On doit vider les espaces et les éléments susceptibles de contenir de l’eau, tels que :

  • compartiments intérieurs ou réserves d’eau pour la stabilité, les cales ou les viviers
  • équipement de type glacières, seaux d’appâts et cordes

L’eau doit être évacuée des moteurs et l’embarcation doit être inclinée lorsqu’elle est entreposée pour permettre à la cale de se vider.

Dans certaines provinces, il est illégal de transporter des embarcations entre des plans d’eau avec le bouchon de vidange en place. Veuillez vous renseigner auprès de votre province ou de votre territoire pour connaître les détails à ce sujet.

Eau qui s'écoule d'un bateau (vidange).

Séchez

Cette étape consiste à sécher complètement toutes les parties de l’embarcation et de l’équipement, et à s’assurer qu’il ne reste plus d’eau.

Sécher :

  • à l’air pendant un minimum de 30 jours
  • en utilisant des serviettes, un aspirateur pour débris secs ou liquides ou de l’air sous pression

Chaque partie de l’embarcation et de l’équipement doit être sèche au toucher avant d’entrer dans un nouveau plan d’eau.

Homme essuyant un bateau avec une serviette.

Décontaminez

Il s’agit d’une étape supplémentaire qui peut nécessiter un ou plusieurs traitements par la température, la pression ou des produits chimiques.

Les traitements de décontamination dépendent de l’espèce présente dans la région et du type d’embarcation ou d’équipement.

Employé du MPO décontaminant un bateau avec de l'eau chaude.

Aux postes frontaliers

Les interdictions d’importation et les exigences applicables aux importateurs commerciaux d’espèces aquatiques et aux voyageurs en vertu du Règlement sur les espèces aquatiques envahissantes sont précisées dans le Mémorandum D19-8-5 de l’Agence des services frontaliers du Canada. À chaque passage frontalier, les voyageurs remorquant ou transportant des bateaux, des remorques et de l’équipement nautique doivent s’assurer que tout leur matériel est exempt d’espèces aquatiques envahissantes (y compris les moules zébrées et quagga), de plantes et animaux aquatiques, de boue et de débris, qu’il ne contient pas d’eau et que tout est sec avant d’entrer au Canada.

À la frontière, les agents des pêches de Pêches et Océans Canada et/ou des provinces seront avisés d’inspecter et/ou de décontaminer les bateaux, les remorques et l’équipement, au besoin. L’Agence des services frontaliers du Canada peut collaborer avec les agents d’application de la loi pour s’assurer que les voyageurs apportent leur équipement aux stations d’inspection des embarcations.

Les stations d’inspection des embarcations pour l’enlèvement des espèces aquatiques envahissantes, y compris la moule zébrée et la moule quagga, doivent relever de Pêches et Océans Canada, de Parcs Canada et/ou d’organisations gouvernementales provinciales ou territoriales.

Si la décontamination n’est pas possible, l’équipement des voyageurs peut être :

Parcs nationaux

Dans plusieurs parcs nationaux de l’Ouest, un permis pour la prévention des espèces aquatiques envahissantes est requis pour accéder aux plans d’eau avec tout type d’embarcation ou d’équipement nautique. Le type de permis requis dépend du parc et du type d’embarcation ou d’engin. Avant d’entrer dans un parc national, vérifiez auprès de Parcs Canada quelles mesures vous devez prendre avant de vous adonner à votre activité nautique.

Pour connaître les plus récentes exigences à respecter dans les parcs nationaux des montagnes, visitez le site https://www.canada.ca/fr/parcs-canada/nouvelles/2021/12/le-gouvernement-du-canada-consacre-147millions-de-dollars-a-des-projets-de-conservation-dans-cinqparcs-nationaux-des-rocheuses-pour-prevenir-et-ger.html.

Suivre les étapes laver, vider et sécher est considéré comme une pratique exemplaire dans tous les endroits administrés par Parcs Canada.

Provinces et territoires

La procédure « laver, vider, sécher et décontaminer » est prescrite par la loi dans certaines provinces et peut être obligatoire selon l’endroit où vous prévoyez voyager. Il incombe au voyageur de connaître les lois applicables en matière d’espèces aquatiques envahissantes; le non-respect de ces lois peut entraîner des amendes.

Avant de partir sur l’eau, vérifiez la législation provinciale appropriée. Pour toute question ou clarification supplémentaire, communiquez avec les autorités locales.

Informations connexes

Date de modification :