Sélection de la langue

Recherche

Moule Zébrée

Dreissena polymorpha

Moules zébrées et quagga Boules de mousse infectées

Les moules zébrées envahissantes (et peut-être quagga) ont été trouvées dans des boules de mousse vendus dans des magasins au Canada. Nous encourageons quiconque a acheté des boules de mousse au Canada ou en ligne de s'en débarrasser de façon responsable. Apprenez comment vous pouvez le faire.

Renseignez-vous sur les moules zébrées, en particulier sur leurs caractéristiques d’identification, leur habitat, leur propagation, leurs répercussions et notre intervention.

Sur cette page

Caractéristiques d’identification

Les moules zébrées (Dreissena polymorpha) sont des mollusques d’eau douce pourvus d’une coquille à charnière. Elles sont reconnaissables grâce aux caractéristiques suivantes :

  • face inférieure plate;
  • forme triangulaire;
  • motifs en zigzags variés de couleur noire ou brune en alternance avec des parties blanches et jaunes;
  • taille moyenne de 2 à 2,5 cm, longueur allant jusqu’à 4 cm.

La moule zébrée ressemble à la moule quagga; toutefois, la moule zébrée est plus petite, plus carrée et plus étroite tandis que la face inférieure de la moule quagga est arrondie.

Si vous pensez avoir vu des moules zébrées, signalez-le.

Où l’espèce est-elle envahissante?

La moule zébrée est une espèce envahissante dans tout le Canada. A partir de 2020 en Amérique du Nord, la moule zébrée est présente dans les endroits suivants :

  • Lac Sainte-Claire;
  • Grands Lacs;
  • Fleuve Saint-Laurent;
  • Bassin hydrographique du fleuve Mississippi;
  • Lac Winnipeg, rivière Rouge et fleuve Nelson.

En 2018, le Manitoba était la province la plus à l’ouest du Canada où la moule zébrée s’est établie.

Répartition

La moule zébrée est originaire de la mer Noire et de la mer Caspienne en Europe du Sud-Est.

La moule zébrée est entrée dans les Grands Lacs à la fin des années 1980 par l’eau de ballast évacuée des navires. Depuis, l’espèce s’est répandue dans une grande partie de l’est du Canada et des États-Unis.

Habitat

La moule zébrée est une espèce d’eau douce et ne survit pas dans les milieux marins.

Il existe de nombreuses façons dont la moule zébrée peut se propager dans les eaux canadiennes. Ses larves (plus précisément des larves véligères) sont microscopiques et flottent dans l’eau. Les larves véligères suivent les courants des lacs et des rivières jusqu’à ce qu’elles s’établissent sur une surface solide. Cette méthode de dispersion naturelle signifie que l’espèce peut facilement affecter les cours d’eau reliés à une zone envahie.

Surtout, dans un environnement très humide, la moule zébrée peut survivre en dehors de l’eau pendant une période allant jusqu’à 18 jours. Les moules peuvent se fixer à des embarcations et se propager dans des plans d’eau non envahis en passant par la terre ferme. C’est pourquoi il est important que les personnes se livrant à des activités nautiques nettoient, vident et sèchent leur embarcation ou leur équipement lorsqu’elles quittent un plan d’eau envahi. Les Canadiens sont invités à vérifier si la province dans laquelle ils se trouvent recommande ou prescrit des méthodes de nettoyage, de vidange et de séchage.

Répercussions

La moule zébrée est un organisme filtreur qui se fixe aux surfaces solides. Elle se produit très rapidement, car les femelles peuvent libérer jusqu’à un million d’œufs par saison de reproduction. Une fois les œufs fertilisés, des larves (plus précisément des larves véligères) éclosent et nagent librement pendant une période pouvant aller jusqu’à un mois. La combinaison de ces facteurs signifie que la moule zébrée peut constituer des colonies d’une densité supérieure à 700 000 individus par mètre carré sur des surfaces comme :

  • les bateaux;
  • les quais;
  • les roches;
  • les plantes;
  • les moules indigènes.

Répercussions écologiques

La moule zébrée peut avoir d’importantes répercussions négatives sur les habitats en eau douce en monopolisant la nourriture au détriment des espèces indigènes. Ce phénomène affecte la composition des autres communautés de l’écosystème de plusieurs manières :

  • modification des réseaux alimentaires par le retrait des sources alimentaires des espèces indigènes, comme le plancton;
  • incidence sur les aires de frai des poissons par la modification de substrats importants, ce qui a un effet sur la survie des œufs de poisson;
  • éclaircissement de l’eau, ce qui :
    • permet à la lumière du soleil de pénétrer plus profondément dans l’eau;
    • augmente la croissance de la végétation aquatique submergée;
    • mène à des proliférations d’algues toxiques, car la moule zébrée ne se nourrit pas de ces dernières;
    • augmente les bactéries pathogènes, le botulisme aviaire et l’anoxie localisée.

La moule zébrée est particulièrement néfaste pour les espèces de moules indigènes, dont bon nombre sont des espèces en péril. La moule zébrée monopolise leur nourriture et se fixe à elles, ce qui les étouffe.

Répercussions socioéconomiques

Au Canada, la moule zébrée cause des millions de dollars de dégâts chaque année en bouchant les prises d'eau des centrales électriques et des usines de traitement des eaux et en endommageant les bateaux.

Intervention

La moule zébrée est l'une des six espèces interdites en vertu du règlement fédéral sur les espèces aquatiques envahissantes et ne peut être importée au Canada.  Nous travaillons avec l'Agence des services frontaliers du Canada ainsi qu'avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour empêcher leur entrée au Canada par le biais d'embarcations et de produits d'aquarium contaminés tels que les boules de mousse.

Les gouvernements provinciaux sont responsables de la surveillance, du suivi et du contrôle de la moule zébrée au Canada. Pêches et Océans Canada appuie la détection précoce de la moule zébrée dans les Prairies au moyen d’échantillons d’ADN environnemental (ADNe) dans les eaux où aucune invasion n’a été détectée.

Au Québec, nous collaborons avec des organismes non gouvernementaux et des groupes environnementaux locaux pour surveiller la présence de moules zébrées et d’autres invertébrés pélagiques dans le fleuve Saint-Laurent.

Le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta mettent en œuvre des programmes de détection précoce et de surveillance de la moule zébrée et ils disposent d’équipes d’inspection et de décontamination des bateaux pour empêcher la propagation de la moule zébrée dans les eaux intérieures du Canada.

Galerie de photos

Moule zébrée

Moules zébrées fixées à une balle de golf

Moules zébrées fixées à une hélice de bateau

Moule zébrée

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :