Sélection de la langue

Recherche

Document de recherche 2017/012

Conditions océanographiques optiques, chimiques et biologiques sur le plateau néo-écossais et dans l'est du golfe du Maine en 2015

Par Johnson, C., Devred, E., Casault, B., Head, E., et Spry, J.

Résumé

Les conditions océaniques clémentes et variables ayant persisté dans la région des Maritimes en 2015 ont contribué à mettre en évidence le changement au niveau des communautés de phytoplancton et de zooplancton normalement dominées par les espèces plus imposantes de phytoplancton et de copépodes à la faveur d’espèces de phytoplancton et de copépodes de taille inférieure. Bien que l’inventaire de nitrate d'eau profonde était majoritairement supérieur à la moyenne en 2015, ceux de silicate et de phosphate d’eau profonde étaient inférieurs à la moyenne sur le plateau néo-écossais pour une troisième année consécutive.  La floraison printanière du phytoplancton a débuté plus tard que la normale et a été plus faible en amplitude et d’une durée plus courte que la normale.  L’anomalie de la biomasse du phytoplancton était variable sur le plateau, mais l'abondance du gros phytoplancton, en particulier des diatomées, était inférieure à la moyenne, poursuivant ainsi une tendance a amorcée en 2009. La biomasse totale de zooplancton ainsi que l’abondance de Calanus finmarchicus, espèce dominante de la biomasse de zooplancton, étaient inférieures à la moyenne en 2015, tout comme l'abondance des espèces de Calanus arctiques, poursuivant une tendance amorcée durant les 4 à 7 dernières années.  En revanche, l’abondance des copépodes extracôtiers était plus élevée que la moyenne.  Les changements dans les communautés de phytoplancton et de zooplancton observées au cours des dernières années indiquent des conditions déficientes d'alimentation pour les poissons, oiseaux, et mammifères planctivores. Les données d’échantillonnage à l’aide d’enregistreurs de plancton en continu, dont la disponibilité est décalée d’une année par rapport au Programme de Monitorage de la Zone Atlantique, ont indiqué qu'en 2014, la floraison printanière du phytoplancton a eu lieu plus tôt et était d'une durée plus courte que la normale sur l'ensemble du plateau néo-écossais, et que les pointes printanières de l'abondance des espèces dominantes Calanus I-IV et C. finmarchicus V-VI ont également été relativement précoces et relativement de courte durée. L’anomalie annuelle de l'abondance des amphipodes hypéridés et des foraminifères était anormalement élevée sur l'ensemble du plateau néo-écossais en 2014, et exceptionnellement basse pour les euphausiacés. L’anomalie annuelle de l'abondance des autres espèces était à des niveaux près de la normale sur le le plateau néo-écossais de l'ouest et en dessous des niveaux normaux sur le le plateau néo-écossais de le plateau néo-écossais de l'est.

Avis d’accessibilité

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :