Sélection de la langue

Recherche

Document de recherche 2003/107

Analyses de relevés du hareng juvénile pour prédire le recrutement dans le détroit de Georgia

Par Hay, D.E., Schweigert, J.F., Thompson, M.,
Haegele, C.W. et Midgley, P.

Résumé

Nous avons estimé les variations annuelles de l'abondance du hareng juvénile grâce à des relevés à la senne coulissante effectués de 1991 à 1999 dans le détroit de Georgia. Nous avions comme objectif d'évaluer la capacité des relevés à permettre la prédiction de la taille relative d'une classe d'âge avant qu'elle soit recrutée à la pêche à l'âge de trois ans. Dans certaines années, une bonne partie de la population pêchée (de 20 à 50 %) est constituée de harengs recrutés la même année. Une telle capacité de prédiction offrirait donc de l'information supplémentaire utile pour déterminer le total autorisé des captures. Les relevés à la senne coulissante ont été effectués dans l'ensemble du détroit de Georgia en septembre et en octobre. Les mouillages de senne ont été effectués sur dix transects fixes comprenant chacun environ cinq stations d'échantillonnage fixes qui variaient quant à leur profondeur et à leur distance de la côte. La classe d'âge la plus abondante dans les captures était le hareng juvénile 0+ (âgé d'environ 5-6 mois), suivi du hareng 1+. L'abondance du hareng juvénile a varié significativement d'une année à l'autre, mais il y avait aussi des différences interannuelles significatives entre différentes régions du détroit de Georgia. Pour chaque année du relevé, nous avons comparé l'abondance et le poids des prises de harengs juvéniles 0+ à l'abondance des recrues de 3 ans de la même cohorte estimée trois ans plus tard, de façon indépendante, à partir des analyses par structure d'âge utilisées dans les évaluations annuelles. Il y a plusieurs façons d'effectuer ces comparaisons, chacune différant quant à l'estimation de l'abondance annuelle des juvéniles. Mais, en général, toutes les comparaisons montrent que la relation est positive mais variable et que moins de 50 % de la variabilité de l'indice de recrutement est attribuable à l'indice d'abondance des juvéniles. Une régression effectuée sur sept points de données est très convaincante si l'on ne tient pas compte du point aberrant que constitue la cohorte exceptionnellement forte de 1999 qui a été recrutée à l'âge de 3 ans en 2002. Il s'agissait de la deuxième plus forte cohorte observée depuis celle de 1954, qui était à peine plus forte. Ainsi, ce qui est troublant avec ces relevés des juvéniles, c'est qu'ils n'ont pas permis de prévoir cette cohorte exceptionnellement forte. Au mieux, nous n'aurions prévu qu'un recrutement modérément bon. Toutefois, nous prévoyons que des données supplémentaires permettront d'améliorer et de mieux comprendre la capacité de prédiction de la méthode et les facteurs qui contribuent à la variation. Nous croyons qu'avec davantage de collecte et d'analyses de données, les résultats du relevé pourraient constituer un indicateur important du recrutement potentiel dans le détroit de Georgia, et ce, presque deux ans avant le recrutement. Nous commentons le potentiel de cette démarche pour son utilisation par les gestionnaires et concluons par une brève discussion des facteurs biotiques qui pourraient avoir contribué à la forte cohorte de 1999.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :