Réduction de la teneur en benzoate d'émamectine (SLICE®) dans les muscles squelettiques (et la peau) du saumon atlantique (Salmo salar) grâce à une dose multiple par voie orale de 50 µg/kg en eau de mer de 10 ± 1 ℃ : un essai en laboratoire et deux essais sur le terrain

MG-06-04-004

Description

SLICE® (benzoate d'émamectine) est un produit fabriqué par Schering Plough pour le traitement contre le pou du poisson chez le saumon d'élevage. Il s'agit d'un dérivé de synthèse d'avermectines produites lors de la fermentation de l'organisme du sol Streptomyces avermitilis. Lorsque mélangé aux aliments offerts aux poissons, le benzoate d'émamectine est absorbé dans le tube digestif et distribué dans les tissus. Le médicament est métabolisé en composés inactifs, qui sont excrétés lentement de sorte que l'effet de protection du médicament est persistant. Le pou du poisson est considéré comme un vecteur potentiel du virus de l'anémie infectieuse du saumon (VAIS). Les populations de pou du poisson devraient donc être régulées. Une infestation importante par le pou du poisson entraîne chez le poisson touché : une hausse du stress, un mauvais rendement de croissance, une vulnérabilité accrue aux agents pathogènes opportunistes et une diminution globale du bien être.

SLICE® a été présenté aux fins d'homologation aux États-Unis et au Canada en 1999, et le processus d'homologation n'est pas terminé. Ce médicament peut être vendu aux vétérinaires au cas par cas dans le cadre du Programme de distribution de médicaments d'urgence (DMU) de la Direction des médicaments vétérinaires (DMV) de Santé Canada. La limite maximale de résidus (LMR) a été fixée à 42 parties par milliard (ppb) par la DMV; cette limite est de 100 ppb dans l'Union européenne. SLICE® est un produit homologué dans tous les principaux pays qui compte une industrie aquacole, à l'exception des États-Unis et du Canada. Le processus d'homologation de SLICE® au Canada et aux États-Unis devrait durer encore au moins deux ans.

En outre, le délai d'attente au Canada a récemment été révisé à la hausse, pour passer de 25 jours à 68 jours entre le dernier traitement et le début de la récolte quand le médicament est administré à une température de l'eau se situant à 5 ℃ ou plus. Ce prolongement du délai d'attente limite fortement la souplesse de mise en marché des salmoniculteurs. Mais avant tout et par-dessus tout, il empêche l'abattage de récupération du saumon atlantique traité avec du SLICE® qui teste positif pour la présence du VAIS avant que le délai d'attente de 68 jours se soit écoulé. À cause de ces facteurs, les salmoniculteurs retardent l'administration du SLICE® contre les infestations par le pou du poisson ou n'en administrent pas du tout. Ce parasite s'est révélé porteur du VAIS. Tout retard dans le traitement contre les infestations pourrait mettre en danger un plus grand nombre de saumons atlantiques sauvages et d'élevage d'être infectés par le VAIS. D'autres pays dans le monde ont accepté une LMR de 100 ppb et un délai d'attente de 0 (Royaume-Uni et Chili) à 7 jours (Norvège) pour SLICE® . Les États-Unis n'ont pas fixé une LMR, mais ils ont établi le délai d'attente à 60 jours en vertu de leur politique sur les nouveaux médicaments expérimentaux pour animaux (Investigational New Animal Drug (INAD) policy équivalent du Programme de distribution de médicaments d'urgence au Canada).

Santé Canada et l'ACIA sont disposés à examiner les données issues de la présente étude en vue d'ajuster le délai d'attente pour les salmoniculteurs qui utilisent SLICE® .

En vue d'atténuer les problèmes reliés au délai d'attente de 68 jours, établi d'après des données recueillies à 5 ℃, l'industrie aquacole doit établir le délai d'attente approprié à une température de l'eau plus près de celle, plus élevée, à laquelle les infestations par le pou du poisson deviennent un grave problème. Ce projet d'essais en laboratoire et sur le terrain aidera à combler les lacunes dans les connaissances sur les résidus de SLICE® chez le saumon dans des conditions expérimentales et naturelles d'eau de température plus élevée que 5 ℃.

Dans cette étude, la réduction de la teneur en benzoate d'émamectine sera analysée chez des saumons atlantiques conservés en eau de mer de 10 ± 1℃ à la suite de l'administration par voie orale de 50 µg/kg de SLICE® par jour pendant sept jours consécutifs.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2006 - 2007

Écorégion

Atlantique : Golfe du Maine, plateau néo-écossais

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Phil Byrne
Courriel: Phil.Byrne@dfo-mpo.gc.ca

Des liens

Réduction de la teneur en benzoate d'émamectine (SLICE® ) dans les muscles squelettiques et les tissus cutanés du saumon de l'Atlantique (Salmo salar)