Sélection de la langue

Recherche

Fonds pour les engins fantômes

Le Fonds pour les engins fantômes encourage les Canadiens à prendre des mesures visant à réduire le plastique dans l'environnement marin. Chaque année, plus de huit millions de tonnes métriques de plastique se retrouvent dans les océans du monde. Les engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés (EPAPR), également connus sous le nom d'engins fantômes, ainsi que les déchets de plastique provenant de l'aquaculture, contribuent largement au problème des débris de plastique. Des études récentes indiquent que les engins de pêche fantômes peuvent représenter jusqu’à 70 % de tous les macroplastiques présents dans les océans en termes de poids.

Le Fonds pour les engins fantômes soutiendra 49 projets sur deux ans (2020-2022). Tous les projets s'inscrivent dans au moins un des quatre piliers d'activités suivants :

 
Récupération : Ces points marquent les emplacements approximatifs des projets de récupération. Cliquez sur le point pour en savoir plus sur le projet.

Récupération des engins fantômes

Les projets de récupération identifieront les zones connues pour leur niveau élevé d'engins de pêche perdus et s'efforceront de retirer de l'eau autant d'engins que possible. Certains projets de récupération viseront à nettoyer des zones qui sont des habitats connus pour des espèces en péril. Les projets rechercheront également les zones où les engins perdus signalés auront une incidence plus importante sur l'environnement, comme les filets maillants, les casiers, et les pièges. D'autres types d'engins perdus, notamment les palangres, les hameçons et les lignes, les chaluts et les sennes, seront également ciblés pour être récupérés.

 

Disposition : Ces points marquent les emplacements approximatifs des projets de disposition. Cliquez sur le point pour en savoir plus sur le projet.

Élimination responsable

Les projets d'élimination seront menés en collaboration avec les partenaires concernés (ports, industrie, etc.) pour identifier et faciliter les mesures ou activités liées à l'élimination et au recyclage responsables des engins fantômes et des engins de pêche en fin de vie. Afin de réduire la quantité d'engins de pêche qui finissent dans les décharges, les projets viseront notamment à :

  • travailler avec des installations de recyclage et de traitement des déchets
  • déterminer les possibilités de transport et de stockage
  • trouver des solutions créatives
 
Technologie : Ces points marquent les emplacements approximatifs des projets de technologie. Cliquez sur le point pour en savoir plus sur le projet.

Acquisition et pilotage des technologies disponibles

Ces projets encouragent l'acquisition ou le pilotage de technologies prêtes à être commercialisées et visant à prévenir, réduire, et récupérer les engins fantômes. Pour l'industrie des pêches, il s'agit notamment de :

  • pouvoir mettre à l'essai des technologies prêtes à être commercialisées dans les pêcheries canadiennes, afin de déterminer si cela permet de trouver des solutions alternatives
  • combler les lacunes des engins utilisés actuellement
  • limiter les répercussions sur l'environnement marin (y compris les habitats connus des espèces en péril)
  • savoir si cela correspond à une option économiquement viable pour l'industrie
 
Leadership international: Ces points marquent les emplacements approximatifs des projets de leadership international. Cliquez sur le point pour en savoir plus sur le projet.

Leadership international

Les projets internationaux consistent à travailler avec un organisme ou une organisation internationale reconnue pour aider les pays en développement ou les petits États insulaires à établir leurs propres pratiques de pêche durable, et des programmes visant à atténuer les répercussions des engins fantômes. Ces projets doivent également s'inscrire dans au moins un des trois autres piliers d'activités du Fonds pour les engins fantômes (récupération, élimination, ou technologie), et contribuer à la recherche de solutions à long terme dans les régions où les travaux seront menés à bien. Les régions les plus sensibles sur le plan international pour les engins fantômes comprennent les Caraïbes, le Pacifique Sud et la côte de l'Afrique de l'Ouest.

 
Description des projets
Bénéficiaires
Nom Domaine de travail Description Financement total pour 2020-2022 Piliers d'activités 
Association des Pêcheurs Professionnels Crabiers Acadiens, Inc. (APPCA) Golfe du Saint-Laurent, N.-B. Ce projet vise à réduire l’impact des engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés (EPAPR) sur les mammifères marins, comme la baleine noire de l’Atlantique Nord. L’APPCA récupérera les EPAPR dans les zones de pêche au crabe et au homard du sud du golfe Saint-Laurent, en plus de procéder à l’acquisition et à la mise à l’essai de technologies novatrices liées aux engins afin de contribuer à prévenir les futures pertes d’engins. 400 000,00 $ Récupération
Technologie 
Association des Pêcheurs Professionnels Crabiers Acadiens, Inc. (APPCA) Golfe du Saint-Laurent, N.-B. Ce projet prévoit la cartographie et la récupération à grande échelle des EPAPR dans le sud du golfe du Saint-Laurent pour diminuer les interactions possibles avec les mammifères marins tels que la baleine noire de l’Atlantique Nord et réduire la quantité de plastique dans l’océan. L’APPCA récupérera les EPAPR dans les zones de pêche au crabe des neiges et veillera à ce qu’ils soient éliminés de façon responsable. 285 000,00 $ Récupération
Élimination 
Blue Ocean Gear Inc. Golfe du Saint-Laurent, N.-B.
Côte du Pacifique, C.-B.
Blue Ocean Gear et la T. Buck Suzuki Foundation travaillent en collaboration avec les pêcheurs de crabe dormeur, de flétan et de crevette de la C.-B. pour réduire la pêche fantôme en prévenant la perte d’engins au moyen de la technologie des bouées intelligentes. Les bouées de Blue Ocean Gear font un suivi des engins déployés, en surveillant l’emplacement et les mouvements de ceux-ci ainsi que les conditions environnementales. En outre, les pêcheurs reçoivent une alerte lorsque leurs pièges, leurs filets ou leurs palangres se déplacent au-delà d’une certaine zone, ce qui permet une récupération des engins en temps opportun, avant qu’ils se perdent ou s’emmêlent.

*Blue Ocean Gear a reçu un financement allant jusqu'à 150 000,00 $ pour effectuer des travaux dans deux endroits : la côte du Pacifique, C.-B., et le golfe du Saint-Laurent, N.-B.
150 000,00 $* Technologie 
Blue Ocean Gear Inc. Golfe du Saint-Laurent, N.-B.
Côte du Pacifique, C.-B.
Blue Ocean Gear et la T. Buck Suzuki Foundation travaillent en collaboration avec les pêcheurs de crabe dormeur, de flétan et de crevette de la C.-B. pour réduire la pêche fantôme en prévenant la perte d’engins au moyen de la technologie des bouées intelligentes. Les bouées de Blue Ocean Gear font un suivi des engins déployés, en surveillant l’emplacement et les mouvements de ceux-ci ainsi que les conditions environnementales. En outre, les pêcheurs reçoivent une alerte lorsque leurs pièges, leurs filets ou leurs palangres se déplacent au-delà d’une certaine zone, ce qui permet une récupération des engins en temps opportun, avant qu’ils se perdent ou s’emmêlent.

*Blue Ocean Gear a reçu un financement allant jusqu'à 150 000,00 $ pour effectuer des travaux dans deux endroits : la côte du Pacifique, C.-B., et le golfe du Saint-Laurent, N.-B.
150 000,00 $* Technologie 
British Columbia Shellfish Growers Association Comox, C.-B. Comox, C.-B. À l’heure actuelle, 226 fermes conchylicoles de la C.-B. utilisent des techniques d’élevage en suspension, et plusieurs d’entre elles sont exploitées depuis des décennies. Au fil du temps, des matériaux d’élevage (p. ex. filets de protection contre les prédateurs, cordes, plateaux, etc.) ont inévitablement été perdus dans les fonds marins, où ils peuvent avoir un impact sur les poissons et leur habitat.

Ce projet fournit des fonds pour aider les conchyliculteurs à assumer les coûts liés à la récupération et à l’élimination responsable des débris sous-marins. Depuis le lancement du projet en 2020, les membres de la Shellfish Growers Association de la C.-B. ont procédé au nettoyage de 27 exploitations d’élevage en suspension. Jusqu’à présent, on estime que 27 tonnes de débris marins ont été récupérées et éliminées dans des installations de recyclage ou des décharges.
350 000,00 $ Récupération
Cape Breton Fish Harvesters Association Cap-Breton, N-É Ce projet d’un an porte sur l’élimination des EPAPR dans des zones désignées comme préoccupantes par les pêcheurs de la zone de pêche au homard (ZPH) 27. En collaboration avec les pêcheurs locaux, la Cape Breton Fish Harvesters Association a cerné des zones sensibles pour les engins de pêche perdus depuis peu ou il y a longtemps. Trois sorties visant à récupérer les EPAPR ont eu lieu en 2020, et 15 sorties supplémentaires sont prévus en 2021. 75 256,30 $ Récupération
Technologie 
Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM) Îles-de-la-Madeleine, Qc C’est au moyen d’un équipement de pointe et en collaboration avec l’Université du Québec à Rimouski et Pêcheries FACEP inc. que le CERMIM localisera les casiers à crabe dans les zones de pêche au crabe 12 et 12F au large des Îles-de-la-Madeleine, puis les récupérera à l’aide d’un robot sous-marin. Par la suite, ces engins seront apportés au Lab-Usine du CERMIM et intégrés dans divers projets de réutilisation/recyclage. 407 030,00 $ Récupération
Élimination
Technologie 
Coastal Action Rive-Sud, N-É Ce projet est une collaboration entre l’industrie, le milieu universitaire et le gouvernement qui vise à prévenir, à réduire et à évaluer l’impact des engins fantômes sur la rive sud de la N.-É. (ZPH 33, 34 et 35, en N.-É. seulement) de juillet 2020 à mars 2022. Il comprend notamment : la mise en œuvre de systèmes de gestion des déchets afin d’assurer l’élimination responsable des engins en fin de vie; la récupération des engins fantômes qui se trouvent dans les zones prioritaires; la réalisation d’une évaluation de l’impact des engins fantômes pendant leur récupération.

Coastal Action prendra également part à des campagnes de sensibilisation continues pendant toute la durée du projet. En 2020, 65 sorties de récupération ont été réalisées (c.-à-d. 60 sorties en mer et cinq opérations de nettoyage du littoral), ce qui a permis la récupération de neuf tonnes de débris marins, dont 288 casiers à homard et plus de 2 000 kg d’engins divers. Coastal Action a également mis en place 17 bacs de collecte de cordes sur neuf quais, ce qui lui a permis de recueillir six tonnes de cordes.
432 299,00 $ Récupération
Élimination
Comité ZIP Côte-Nord du Golfe Sept-Îles, Qc Le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe réalise ce projet en collaboration avec différents partenaires locaux, y compris Pêcheries Shipek, l’Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI) et le Centre d’éducation et de recherche de Sept-Îles (CERSI). Ce projet a pour but d’identifier et de récupérer les engins de pêche perdus (y compris les casiers à crabe des neiges) dans les eaux côtières du secteur de Sept-Îles. 41 005,00 $ Récupération
Technologie
Comité ZIP des Îles-de-la-Madeleine Îles-de-la-Madeleine, Qc Le projet vise à localiser et à récupérer les engins fantômes dans les zones à haute valeur écologique du plateau des Îles-de-la-Madeleine, de même qu’à évaluer l’impact de ces engins. Les zones associées à un taux élevé de pertes d’engins ont été déterminées en collaboration avec les pêcheurs locaux, et plus particulièrement le Regroupement des pêcheurs, pêcheuses des côtes des Îles (RPPCI).
Suivant l’identification des engins fantômes par une caméra sous-marine, une équipe de plongeurs professionnels, nommée Ultratech Maritime, procède à leur récupération en mer. Par la suite, les engins sont démantelés et leurs différentes parties sont recyclées ou récupérées sur place par Merinov. En outre, ce projet aidera Merinov à mettre sur pied un réseau pour faciliter la récupération, la réutilisation ou le recyclage des engins de pêche perdus au large des Îles-de-la-Madeleine.
204 457,50 $ Récupération
Élimination
Technologie
Coopérative des Capitaines-Propriétaires de la Gaspésie (APCG) Rivière-au-Renard, Qc L’ACPG en est à sa deuxième année de récupération des engins fantômes dans la zone de pêche au crabe des neiges 12 du golfe du Saint-Laurent. En 2020, 34 journées visant à récupérer les EPAPR ont eu lieu et 2 400 kg d’engins ont été récupérés. 765 240,00 $ Récupération
Élimination
Coastal Restoration Society Tofino, C.-B. Ce projet vise à retirer et à éliminer les engins fantômes et les débris provenant de l’aquaculture qui se trouvent dans des zones considérées comme très préoccupantes par les groupes de travail communautaires, gouvernementaux et de l’industrie, tout en mettant à l’essai une nouvelle technologie de détection des débris et de nouveaux outils de cartographie. 700 000,00 $ Récupération
Élimination
CSR GeoSurveys Ltd. Baie de Fundy, N-É Ce projet est réalisé dans les ZPH 32, 33, 36, 37 et 38 et se concentre sur l’identification, la récupération et l’élimination des engins fantômes qui se trouvent dans certaines zones difficiles de la baie de Fundy et de l’est de la N.-É. En 2020, onze sorties visant à récupérer les EPAPR ont eu lieu dans la baie de Fundy, et plus de 4 000 kg de débris marins ont été recueillis, dont 173 casiers à homard. 692 862,70 $ Récupération
Élimination
CSR GeoSurveys Ltd. Détroit de Northumberland, N-É Ce projet est réalisé dans les ZPH 26A et 26B et se concentre sur l’identification, la récupération et l’élimination des engins fantômes qui se trouvent dans certaines zones difficiles du détroit de Northumberland. En 2020, 16 sorties visant à récupérer ces engins ont eu lieu, ce qui a permis de recueillir 37 casiers à homard, dix grands filets maillants, 54 kg de câble d’acier, quatre grandes ancres et 300 m de corde. 607 280,00 $ Récupération
Élimination
Eastern Nova Scotia Marine Stewardship Society Louisbourg, N-É Ce projet comprend des études pilotes portant sur la technologie des bouées intelligentes dotées d’un GPS dans les Maritimes, ce qui permet d’évaluer l’applicabilité de cette technologie à différentes pêches et industries. Trois pêches aux espèces sauvages à engins fixes dans les Maritimes ont été ciblées comme candidates pour la mise à l’essai de cette technologie : le homard, le crabe des neiges et le buccin. En outre, cette technologie sera utilisée pour faire un suivi des engins de pêche dans des exploitations aquacoles de moules et de pétoncles. Jusqu’à présent, 74 bouées intelligentes ont été fabriquées et reçues, et on a commencé les essais et le déploiement des bouées intelligences sur l’eau dans les sites d’aquaculture concernés. 121 388,20 $ Technologie
Ecotrust Canada Île Kunghit, C.-B. Ecotrust Canada et l’Area A Crab Association coordonnent une récupération améliorée des engins qui se trouvent dans les lieux de pêche du détroit Hecate et de la baie McIntyre. Cette flotte de pêche effectue un nettoyage annuel des engins depuis 20 ans et passera davantage de journées sur l’eau cette année afin de récupérer les pièges perdus.

Les pièges récupérés seront étudiés pour évaluer la période pendant laquelle un piège continue de pêcher ainsi que les répercussions économiques des engins perdus. Six journées visant à récupérer ces engins ont eu lieu, ce qui a permis de retirer des lieux de pêche visés 146 pièges et 30 500 pieds de ligne, pour un poids total de 6 105 kg.
157 114,97 $ Récupération
Emerald Sea Protection Society mer des Salish, C.-B. En combinant l’expertise et l’expérience des plongeurs qui effectuent des relevés à des fins commerciales avec les connaissances locales sur les eaux et les collectivités côtières, la Emerald Sea Protection Society utilisera un équipement et des méthodes spécialisés pour repérer et extraire en toute sécurité les engins de pêche susceptibles d’endommager les écosystèmes marins. Ces travaux seront basés à Vancouver, mais ils seront actifs dans la mer des Salish et partout sur la côte de la C.-B. 449 017,48 $ Récupération
Technologie
Première Nation d’Esgenoôpetitj Baie Miramichi, N.-B. La Première Nation Esgenoôpetitj participe à la pêche commerciale communautaire et à la pêche alimentaire, sociale et cérémoniale depuis 2001. Le projet de récupération et d’élimination des engins de pêche de la baie Miramichi comprendra 18 pêcheurs d’expérience (trois par navire). Les travaux de récupération auront lieu dans la ZPH 23 et le personnel sera basé sur le quai afin de classer les engins de pêche recueillis dans les catégories appropriées. 120 000,00 $ Récupération
Élimination
Fish, Food, and Allied Workers Union (FFAW-UNIFOR) St. John's, T-N-L La Fish, Food and Allied Workers Union a mis en œuvre une initiative dirigée par les pêcheurs pour récupérer les engins fantômes qui se trouvent à T.-N.-L.

Ces efforts misent sur l’expertise des pêcheurs en ce qui a trait à la réutilisation des engins, sur l’infrastructure portuaire ainsi que sur des mesures efficaces de récupération des engins pour réduire la pêche fantôme et renforcer la capacité d’élimination responsable des engins de pêche dans l’ensemble de la province. Onze opérations de récupération ont eu lieu dans trois zones de la province, et plus de 790 kg d’EPAPR ont été récupérés.
659 685,08 $ Récupération
Élimination
Fishing Gear Coalition of Atlantic Canada Nationale En partenariat avec Cleanfarms, la Fishing Gear Coalition of Atlantic Canada a collaboré avec des intervenants clés et des titulaires de droits pour mettre en œuvre un programme autonome de gérance des produits pour les engins de pêche en fin de vie dans l’est du Canada. La Fishing Gear Coalition of Atlantic Canada a collaboré avec plus de 100 intervenants afin de produire des rapports complets sur la gestion des engins de pêche en fin de vie de la N.-É. 352 500,00 $ Élimination
Fraser River Sturgeon Conservation Society Bas Fraser, C.-B. La FRSCS collabore avec ses bénévoles, les pêcheurs des Premières Nations, les pêcheurs et les pêcheurs à la ligne non autochtones, les représentants des forces de l’ordre ainsi que les biologistes pour retirer les engins fantômes du fleuve Fraser. L’un des principaux éléments du projet consiste à coordonner et à mobiliser différentes équipes pour effectuer des relevés à des endroits clés dans le fleuve Fraser ainsi que pour identifier, récupérer, retourner et éliminer les engins fantômes. Les relevés et la récupération des engins fantômes auront lieu sur une zone de 200 km dans le fleuve Fraser, c’est-à-dire : de l’embouchure du fleuve à Yale. La récupération des engins sera effectuée d’octobre 2021 à mars 2022. 95 844,00 $ Récupération
Élimination
Friends of McNabs Island Society Île McNab, N.-É. La Friends of McNabs Island Society organise des opérations de nettoyage du littoral dans le parc provincial des îles McNabs et Lawlor, en N.-É., pendant les mois de septembre et d’octobre 2021. Au total, 90 bénévoles ont pris part à cet événement, et de quatre à cinq tonnes de déchets ont été recueillies, dont 80 casiers à homard. 21 000,00 $ Récupération
Élimination
Fundy North Fisherman's Association Saint André, N.-B. Ce projet vise à combler les lacunes relatives à l’élimination responsable en renforçant la capacité de recyclage pour gérer les casiers à homard en fin de vie dans le sud-ouest du N.-B. Les casiers à homard en fin de vie des pêcheurs ainsi que les pièges recueillis dans le cadre des activités de récupération seront détournés du flux de déchets grâce à des initiatives de recyclage prospectives. 203 165,00 $ Élimination
Goodwood Plastic Products Canada atlantique Ce projet vise à poursuivre l’élaboration d’une solution à l’échelle de l’industrie pour la gestion et le recyclage des grandes quantités de déchets de plastique provenant de la pêche qui sont générées chaque année au Canada atlantique. 237 000,00 $ Élimination
Institut des pêches du Golfe et des Caraïbes Mer des Caraïbes Ce projet est un partenariat entre l’Institut de pêche du Golfe et des Caraïbes et la Global Ghost Gear Initiative qui vise à réduire les pertes d’engins de pêche ainsi que l’impact des engins fantômes sur la mer des Caraïbes. Il facilite le renforcement des capacités et le transfert de connaissances/technologies à la communauté de pêcheurs artisanaux et aux autres utilisateurs des ressources marines de la mer des Caraïbes.

À cette fin, ce projet appuie les efforts déployés par les pêcheurs pour réduire la quantité d’engins fantômes, participe à l’élaboration d’un plan d’action régional sur les engins fantômes et la gestion des pêches dans les Caraïbes et s’efforce de pousser plus loin l’analyse de référence et la cartographie des zones sensibles dans les Caraïbes. Un programme d’éducation communautaire dirigé par les pêcheurs permettra également d’accroître la sensibilisation à l’égard des pratiques exemplaires pour la prévention, la réduction et la récupération des EPAPR.
281 000,00 $ Leadership international
Élimination
Les Cultures du Large inc. Îles de la Madeleine, Qc L’entreprise Les Cultures du Large a nettoyé et remis dans leur état naturel deux anciens sites d’aquaculture de pétoncle situés à 20 km de la côte des Îles-de-la-Madeleine. Elle a également retiré 500 tonnes de matériaux de ces sites, dont 470 tonnes ont été réutilisées ou recyclées. Ce projet est maintenant terminé. 372 940,00 $ Récupération
Les Pecheries Shipek Anticosti, Qc Le projet permettra la récupération des engins perdus (principalement des casiers à crabe des neiges) dans la zone West Point d’Anticosti. Chaque année, des pêcheurs déclarent avoir perdu des engins de pêche dans cette zone très profonde. 14 700,00 $ Récupération
Élimination
Lower Fraser Fisheries Alliance Fleuve Fraser, C.-B. L’objectif global de ce projet consiste à recenser, à récupérer et à recycler ou à éliminer de manière responsable les EPAPR dans le bas Fraser. La LFFA et la Fraser Valley Aboriginal Fisheries Society (FVAFS) travailleront en collaboration sur un programme de recensement et de récupération des EPAPR dans le bas Fraser, sous la direction des Premières Nations.

Le personnel de la LFFA et de la FVAFS ainsi que les membres de la collectivité vont recenser et récupérer les EPAPR dans le bas Fraser, entre l’embouchure du ruisseau Sawmill et l’estuaire du Fraser. Les membres du projet communiqueront avec les pêcheurs et les représentants des pêches pour obtenir des renseignements précis sur les endroits où ils ont vu des EPAPR, en plus d’établir et d’exécuter des protocoles d’élimination qui permettront la récupération des EPAPR dans les zones cibles.
61 526,00 $ Récupération
Nation Malahat Mer des Salish, C.-B. La Ghost Gear Initiative de la nation Malahat a pour but d’atténuer les impacts écologiques des engins de pêche abandonnés dans la mer des Salish et de fournir des connaissances aux communautés autochtones et de pêcheurs. Ce projet se concentrera sur le perfectionnement des méthodes de relevé et de récupération des engins de pêche dans les eaux profondes de son territoire marin traditionnel.

La nation Malahat travaillera en collaboration dans le cadre du programme relatif aux engins fantômes afin de rétablir et de préserver les précieuses ressources naturelles dont ses ancêtres prennent soin depuis des temps immémoriaux.
336 750,00 $ Récupération
Conseil de conservation de la Nation malécite Baie de Fundy, N.-B. Ce projet se concentre sur l’utilisation de la plongée sous-marine et de la plongée non autonome (c.-à-d. avec un équipement alimenté en surface) afin de retirer efficacement les engins fantômes de la baie de Fundy. Les engins fantômes et autres débris marins sont plus que jamais préoccupants en raison de l’enchevêtrement de la baleine noire de l’Atlantique Nord et d’autres espèces marines dans les engins de pêche abandonnés.

Le Maliseet Nation Conservation Council collabore avec COJO Diving et le Marine Debris Strategic Action Committee afin d’élaborer des méthodes sûres et efficaces pour la récupération des engins fantômes qui se trouvent dans des endroits connus en ayant recours à des opérations de plongée. Huit sorties de plongée ont été effectuées, démontrant l’efficacité de l’utilisation de la plongée pour nettoyer les sites des déversoirs abandonnés, ce qui n’est pas possible à l’aide des méthodes de récupération traditionnelles.
431 844,00 $ Récupération
Élimination
Marine Thinking Zone 33, N.-É. Le système de suivi, de surveillance et de récupération des casiers à homard (Lobster Trap Tracking, Monitoring, and Retrieval System) est une méthode moderne de réduction des EPAPR qui vise à cibler et à prévenir la perte des engins de pêche à la source. Ce système utilisera un réseau de dispositifs de marquage de pointe pour identifier, suivre et surveiller les casiers à homard qui sont déployés pendant la saison de pêche. Il sera donc en mesure d’identifier, de localiser, de scanner et de récupérer les casiers à homard perdus, en plus d’analyser les données relatives aux pertes de casiers à homard. 120 000,00 $ Technologie
Union des pêcheurs des Maritimes ZPH 26, N.-É. Le projet de collaboration proposé vise à réduire et à évaluer les impacts des EPAPR, également appelés « engins fantômes », dans le sud-ouest de la N.-É. d’août 2021 à mars 2022. Cela sera fait en récupérant les EPAPR en mer et dans les zones d’accumulation le long des côtes et en évaluant les EPAPR après leur récupération. 110 000,00 $ Récupération
Merinov Gaspé, Qc Ce projet vise à éliminer les EPAPR et les engins de pêche en fin de vie en les récupérant, en les recyclant et en les réutilisant, conformément à un concept d’économie circulaire.
Les objectifs sont les suivants :
1) établir un circuit pour le transport des EPAPR vers les centres de tri
2) sélectionner et adapter les processus de démantèlement, de nettoyage et de séparation des différentes parties des EPAPR ainsi que les processus de stockage des matériaux appropriés
3) intégrer le plus possible de matériaux facilement recyclables dans les canaux existants et mettre à l’essai les possibilités de récupération des matériaux qui sont plus difficiles à recycler au moyen de différentes méthodes (fabrication de combustible de catégorie marine)
4) établir un système de traçabilité.
En raison des enjeux liés à la gestion des matières résiduelles qui découlent de leur environnement insulaire, les Îles-de-la-Madeleine constituent un milieu idéal pour la mise en place d’un processus et la récupération des EPAPR.

Grâce à un nouveau financement obtenu en 2021, il a été possible d’inclure la collecte des EPAPR dans trois sites différents aux Îles-de-la-Madeleine, ce qui a permis la récupération de 400 casiers à homard et de plusieurs mètres de corde, lesquels sont en cours de démantèlement.
660 154,00 $ Élimination
Natural Resources Consultants Haida Gwaii, C.-B. NRC a collaboré avec Dive Safe International pour intégrer une formation sur la récupération des engins de pêche perdus et abandonnés dans le programme de formation de l’école de plongée portant sur la plongée commerciale non autonome et non limitée (c.-à-d. avec un équipement alimenté en surface). Plus de 15 plongeurs ont participé aux volets « en classe » et « sur le terrain » de cette formation.

NRC a également créé un modèle de prévision qui sert à déterminer les zones de la C.-B. où des engins de pêche sont susceptibles d’être perdus ou de s’accumuler. La prochaine étape comportera une formation complète de deux jours en plongée spécialisée ainsi que des relevés sur le terrain et des opérations de récupération à Prince Rupert, dans la baie Barkley et dans le delta du Fraser. NRC collabore actuellement avec la Emerald Sea Protection Society pour recenser et récupérer les engins de pêche perdus dans les eaux marines à proximité de Prince Rupert.

*Natural Resources Consultants a reçu un montant forfaitaire de 441 970,90 $ qui a été répartie entre 3 projets.
441 970,90 $* Récupération
Élimination
Natural Resources Consultants Détroit de la Reine-Charlotte, C.-B. NRC a collaboré avec Dive Safe International pour intégrer une formation sur la récupération des engins de pêche perdus et abandonnés dans le programme de formation de l’école de plongée portant sur la plongée commerciale non autonome et non limitée (c.-à-d. avec un équipement alimenté en surface). Plus de 15 plongeurs ont participé aux volets « en classe » et « sur le terrain » de cette formation.

NRC a également créé un modèle de prévision qui sert à déterminer les zones de la C.-B. où des engins de pêche sont susceptibles d’être perdus ou de s’accumuler. La prochaine étape comportera une formation complète de deux jours en plongée spécialisée ainsi que des relevés sur le terrain et des opérations de récupération à Prince Rupert, dans la baie Barkley et dans le delta du Fraser. NRC collabore actuellement avec la Emerald Sea Protection Society pour recenser et récupérer les engins de pêche perdus dans les eaux marines à proximité de Prince Rupert.

*Natural Resources Consultants a reçu un montant forfaitaire de 441 970,90 $ qui a été répartie entre 3 projets.
441 970,90 $* Récupération
Élimination
Natural Resources Consultants mer des Salish, C.-B. NRC a collaboré avec Dive Safe International pour intégrer une formation sur la récupération des engins de pêche perdus et abandonnés dans le programme de formation de l’école de plongée portant sur la plongée commerciale non autonome et non limitée (c.-à-d. avec un équipement alimenté en surface). Plus de 15 plongeurs ont participé aux volets « en classe » et « sur le terrain » de cette formation.

NRC a également créé un modèle de prévision qui sert à déterminer les zones de la C.-B. où des engins de pêche sont susceptibles d’être perdus ou de s’accumuler. La prochaine étape comportera une formation complète de deux jours en plongée spécialisée ainsi que des relevés sur le terrain et des opérations de récupération à Prince Rupert, dans la baie Barkley et dans le delta du Fraser. NRC collabore actuellement avec la Emerald Sea Protection Society pour recenser et récupérer les engins de pêche perdus dans les eaux marines à proximité de Prince Rupert.

*Natural Resources Consultants a reçu un montant forfaitaire de 441 970,90 $ qui a été répartie entre 3 projets.
441 970,90 $* Récupération
Élimination
Newfoundland Aquaculture Industry Association Terre-Neuve-et-Labrador La Newfoundland Aquaculture Industry Association est fière de s’associer à Real-Time Ocean Data Services Ltd et à Miawpukek Horizon Maritime Services Ltd pour récupérer les engins fantômes dans différents sites à T.-N.-L. Le projet permettra de retirer les engins fantômes des zones entourant les sites de mytiliculture déclassés, lesquels ne sont plus exploités depuis les années 1990. Les matériaux recueillis seront réutilisés ou envoyés à des fins d’élimination responsable.

Les experts-conseils du projet sont Pêches et Océans Canada, Transports Canada, la Première Nation Qalipu, Norlantic Processors et le ministère des Pêches, des Forêts et de l’Agriculture de T.-N.-L.
249 251,95 $ Récupération
Élimination
Ocean Conservancy (Global Ghost Gear Initiative®)  Vanuatu et les îles Salomon La Global Ghost Gear Initiative®, basée à l’Ocean Conservancy, travaille avec des partenaires au Vanuatu et dans les îles Solomon depuis 2017 afin d’identifier et de mettre en œuvre des stratégies durables pour la prévention et la récupération des engins de pêche perdus dans la région. Ce projet vise à réduire la quantité d’engins fantômes dans la région en cartographiant et en modélisant les zones sensibles afin de cibler les activités de récupération des engins et de prévention des pertes d’engins.

La mise à l’essai de nouvelles technologies de marquage et de suivi des engins de pêche contribuera à prévenir les pertes d’engins. Pendant la première année du projet, les zones sensibles pour les filets de pêche ont été identifiées et cartographiées, et un protocole de récupération a été élaboré avec des partenaires locaux afin de tenir compte des conditions régionales. La deuxième année du projet comprendra la mise en œuvre du protocole de récupération au moyen de sorties en mer dans les zones sensibles.
419 348,00 $ Leadership international
Récupération
Ocean Conservancy (Global Ghost Gear Initiative®)  Washington, DC La Global Ghost Gear Initiative®, basée à l’Ocean Conservancy, s’efforce de réduire la portée et l’impact des engins fantômes à l’échelle mondiale en produisant des ressources exploitables et en tirant parti du pouvoir collectif des gouvernements et des entreprises au moyen de discussions et d’un échange d’information. Dans le cadre de ce projet, deux tables rondes auront lieu, l’une pour les représentants du gouvernement et l’autre pour les intervenants du secteur privé, afin d’organiser une action coordonnée et d’élaborer un processus décisionnel fondé sur des données scientifiques pour les engins fantômes à l’échelle internationale et dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en produits de la mer.

En outre, des ressources clés seront élaborées et diffusées afin d’établir des éléments probants et des solutions pour les engins fantômes ainsi que des outils en ligne pour soutenir l’adoption de nouvelles lignes directrices axées sur la réduction des débris marins provenant de l’aquaculture. Enfin, la plateforme de la North American Net Collection Initiative (NANCI) sera lancée en tant que premier effort transfrontalier visant à documenter l’impact et les facteurs des engins fantômes, à renforcer les capacités et à faciliter la collecte et la transformation des filets de pêche en fin de vie afin de produire des biens de consommation haut de gamme.
409 430,00 $ Leadership international
Pacific Prawn Fishermen’s Association Nanaimo, C.-B. La Pacific Prawn Fishermen’s Association, en collaboration avec une entreprise d’observation en mer indépendante de la pêche, a élaboré un programme de saisie électronique de données en mer en temps réel afin d’enregistrer les pertes d’engins dans le secteur de la pêche commerciale à la crevette en C.-B. Les données recueillies fournissent des emplacements précis ainsi que la quantité d’engins perdus.

Une fonction de type « bouton-poussoir » a été élaborée pour le système de surveillance électronique des navires (Vessel Monitoring System), laquelle a été liée aux étiquettes individuelles des pièges, afin d’assurer une surveillance indépendante de la pêche pour l’enregistrement et le signalement des engins perdus. Ce projet est maintenant terminé.
19 882,00 $ Technologie
Petty Harbour Fisherman’s Cooperative Petty Harbour, T-N-L Le long de la côte est de la péninsule d’Avalon, les pêcheurs locaux se sont efforcés de localiser, de récupérer et d’éliminer les EPAPR dans les eaux côtières à proximité de leurs collectivités. À l’aide de plusieurs navires munis de traceurs de cartes, la Petty Harbour Fisherman’s Cooperative a effectué des recherches par quadrillage, de Cape St. Francis à Cape Pine. En 2020, 58 sorties visant à récupérer les EPAPR ont été organisées, ce qui a permis la collecte de plus de 5 498 kg d’engins fantômes. La prochaine phase du projet, qui aura lieu en 2021, consistera à étendre la zone de recherche plus au large en augmentant le nombre de navires et le nombre de membres d’équipage, à évaluer l’efficacité d’autres méthodes de récupération d’engins, à réparer et à remplacer les engins endommagés pendant la saison précédente, ainsi qu’à mobiliser et à sensibiliser le public. 523 779,85 $ Récupération
Prince Edward Island Fishermen's Association Golfe du Saint-Laurent Le Modified Grapnel Trialing and Wide Scale Gear Retrieval Project de l’Î.-P.-É. permettra de mettre à l’essai un équipement de grappin modifié et standard afin d’évaluer l’efficacité, la productivité et la facilité d’exécution des efforts de récupération d’engins. Les renseignements recueillis seront utilisés pour intégrer un équipement de grappin optimal au moyen d’un exercice de récupération des EPAPR dans la ZPH 25.

Ces renseignements seront également communiqués aux associations de pêcheurs et aux pêcheurs locaux, ainsi qu’à nos organisations partenaires, notamment : l’Union des pêcheurs des Maritimes, le ministère des Pêches et des Communautés de l’Î.-P.-É. et Pêches et Océans Canada.
75 583,75 $ Récupération
Élimination
Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie Chandler, Qc Le RPPSG souhaite réduire l’impact environnemental de la pêche au homard en offrant aux pêcheurs locaux un moyen simple, facile et écologique de se débarrasser de leurs vieux casiers à homard. Le RPPSG a mis en place un programme de collecte et d’élimination des vieux casiers métalliques pour permettre aux pêcheurs de s’en débarrasser de manière écoresponsable. Les vieux casiers métalliques sont triés et démantelés afin de recycler le plus de matériaux possible.

En 2020, avec l’aide de 23 pêcheurs locaux, 106 sorties visant à récupérer les EPAPR ont été organisées, et 6 096 casiers à homard ont été recueillis et recyclés. Le RPPSG a l’intention d’améliorer les efforts de récupération en renforçant la sensibilisation des pêcheurs et les efforts de recyclage ainsi qu’en augmentant le nombre d’opérations de récupération.
112 958,78 $ Élimination
Richmond County Inshore Fishermen's Association Baie St. Peters, N.-É. Le but de ce projet est de récupérer les débris provenant de la pêche qui se trouvent dans la baie St. Peters. Ce projet contribuera à nettoyer les fonds marins, à réduire l’impact négatif sur la vie marine et à offrir une nouvelle vie aux EPAPR. 37 000,00 $ Récupération
Élimination
Shift Environmental Technologies Ltd.  Prince Rupert, C.-B. La Première Nation Lax Kw’alaams et Shift Environmental Technologies s’efforcent de recenser, de localiser et de récupérer les casiers à crabe perdus dans la région de Prince Rupert. Lorsqu’un engin est localisé, un véhicule téléguidé (VTG) muni d’un sonar d’imagerie, d’une caméra et d’un grappin sera utilisé pour le récupérer. Ce projet a pour but de récupérer les casiers à crabe abandonnés dans le territoire marin de la Première Nation Lax Kw’alaams, d’établir des pratiques exemplaires pour la récupération des casiers à crabe à l’aide d’un VTG et de fournir des données sur les engins fantômes pour les futures opérations de récupération. 400 000,00 $ Récupération
Élimination
Technologie
Stand Out For Environment Restoration Initiative Nigéria Ce projet a pour but d’inciter les collectivités côtières du Nigeria à participer à l’élaboration de politiques pour la prévention et l’atténuation des engins fantômes par l’entremise d’ateliers et de conférences réunissant les intervenants. L’initiative Stand Out for Environment Restoration (SOFER) a également pour but d’améliorer les moyens de subsistance et de créer des possibilités économiques pour les communautés de pêcheurs par l’entremise d’ateliers d’artisanat liés aux engins de pêche en fin de vie. Enfin, un programme intégré de récupération des engins fantômes axé sur la récupération en mer a été créé, et des centres de récupération des engins en fin de vie (stations HubNet) ont été installés à deux endroits pour recueillir, trier et analyser les engins fantômes récupérés.

En 2020, deux ateliers réunissant plus de 150 participants ont été organisés, et une installation d’élimination des déchets marins a été mise sur pied à Lagos, au Nigeria.n 2021, des fonds supplémentaires ont permis d’étendre la portée de ce projet à deux nouveaux sites, l’un au Nigeria et l’autre au Cameroun, ce qui a donné lieu à la première collaboration internationale entre l’initiative SOFER et une autre collectivité ouest-africaine. Ces fonds ont également soutenu l’entretien de deux stations HubNet construites antérieurement, faisant ainsi passer à six le nombre total de centres de récupération des engins en fin de vie.
450 000,00 $ Leadership international
Récupération
T Buck Suzuki Foundation Vancouver, C.-B. La T Buck Suzuki Foundation et Archipelago ont collaboré avec les associations de pêcheurs et les pêcheurs commerciaux de la C.-B. pour localiser, récupérer et prévenir les engins perdus à dix endroits différents le long de la côte de la province. En 2020, plus de 150 pêcheurs ont participé à l’identification et à la cartographie des engins perdus et ont déterminé dix zones de récupération prioritaires.

En 2021-2022, plusieurs opérations de récupération dirigées par les pêcheurs auront lieu, y compris des travaux visant à déterminer l’impact écologique des engins perdus et à trouver des solutions viables pour les futures pertes d’engins.
535 718,00 $ Récupération
The Confederacy of Mainland Mi'Kmaq Digby,  N.-É. Le projet Keskaqowey Apuktuk Memjewey Mi’kma’ki (engins fantômes dans le Mi’kma’ki) a pour but de préserver la santé des pêches en N.-É. par la pratique du Netukulimk – un aspect central du mode de vie des Micmacs qui vise à assurer la durabilité de l’environnement pour les générations futures. Ce projet se concentrera sur la réduction des déchets découlant de la pêche au moyen d’un programme d’échange durable dans le cadre duquel les pêcheurs micmacs pourront échanger des engins de pêche conventionnels contre des options de rechange plus durables.

En outre, des ateliers éducatifs seront organisés, lesquels porteront notamment sur la demande de permis aux fins de la récolte, la réduction des déchets découlant de la pêche et l’élimination adéquate des engins de pêche. Enfin, l’équipe responsable de ce projet effectuera une vérification des déchets sur plusieurs bateaux de pêche afin de déterminer la quantité et le type d’engins perdus par les pêcheurs micmacs.

* The Confederacy of Mainland Mi'Kmaq a reçu un montant forfaitaire de 250 000,00 $ pour effectuer des travaux dans deux endroits: Digby, N.-É. et Détroit de Northumberland, N.-É.
250 000,00 $* Récupération
Élimination
The Confederacy of Mainland Mi'Kmaq Détroit de Northumberland, N-É Le projet Keskaqowey Apuktuk Memjewey Mi’kma’ki (engins fantômes dans le Mi’kma’ki) a pour but de préserver la santé des pêches en N.-É. par la pratique du Netukulimk – un aspect central du mode de vie des Micmacs qui vise à assurer la durabilité de l’environnement pour les générations futures. Ce projet se concentrera sur la réduction des déchets découlant de la pêche au moyen d’un programme d’échange durable dans le cadre duquel les pêcheurs micmacs pourront échanger des engins de pêche conventionnels contre des options de rechange plus durables.

En outre, des ateliers éducatifs seront organisés, lesquels porteront notamment sur la demande de permis aux fins de la récolte, la réduction des déchets découlant de la pêche et l’élimination adéquate des engins de pêche. Enfin, l’équipe responsable de ce projet effectuera une vérification des déchets sur plusieurs bateaux de pêche afin de déterminer la quantité et le type d’engins perdus par les pêcheurs micmacs.

* The Confederacy of Mainland Mi'Kmaq a reçu un montant forfaitaire de 250 000,00 $ pour effectuer des travaux dans deux endroits: Digby, N.-É. et Détroit de Northumberland, N.-É.
250 000,00 $* Récupération
Élimination
The Ocean Legacy Foundation Rivière Powell, C.-B. L’Ocean Legacy Foundation est fière de collaborer avec le district régional de qathet et le district régional d’Alberni-Clayoquot. Deux programmes pilotes de collecte ont été mis en place, l’un à Tofino et l’autre à Powell River (en C.-B.), afin de récupérer et de traiter les EPAPR. En 2020, 33 sorties visant à récupérer les EPAPR ont été organisées, ce qui a permis de détourner 85 tonnes de déchets des décharges. La deuxième phase de ce projet appuiera la création de trois dépôts pilotes supplémentaires et renforcera la capacité des deux premiers centres de dépôt du plastique présent dans l’océan de l’Ocean Legacy.

Cette phase comprendra également l’établissement d’un centre à l’échelle de l’industrie pour la collecte des EPAPR, leur traitement et la distribution des ressources, en collaboration avec l’administration portuaire de Steveston, ainsi que le renforcement de la capacité locale de traitement du nylon en C.-B.

* The Ocean Legacy Foundation a reçu un montant forfaitaire de 1 154 137,50$ pour effectuer des travaux dans deux endroits: Rivière Powell, C.-B. et Tofino, C.-B.
1 154 137,50 $* Élimination 
The Ocean Legacy Foundation Tofino, C.-B. L’Ocean Legacy Foundation est fière de collaborer avec le district régional de qathet et le district régional d’Alberni-Clayoquot. Deux programmes pilotes de collecte ont été mis en place, l’un à Tofino et l’autre à Powell River (en C.-B.), afin de récupérer et de traiter les EPAPR. En 2020, 33 sorties visant à récupérer les EPAPR ont été organisées, ce qui a permis de détourner 85 tonnes de déchets des décharges. La deuxième phase de ce projet appuiera la création de trois dépôts pilotes supplémentaires et renforcera la capacité des deux premiers centres de dépôt du plastique présent dans l’océan de l’Ocean Legacy. Cette phase comprendra également l’établissement d’un centre à l’échelle de l’industrie pour la collecte des EPAPR, leur traitement et la distribution des ressources, en collaboration avec l’administration portuaire de Steveston, ainsi que le renforcement de la capacité locale de traitement du nylon en C.-B.

* The Ocean Legacy Foundation a reçu un montant forfaitaire de 1 154 137,50$ pour effectuer des travaux dans deux endroits: Rivière Powell, C.-B. et Tofino, C.-B.
1 154 137,50 $* Élimination 
Titan Maritime Ltd.  Rive sud, N.-É. Ce projet d’un an porte sur la récupération des EPAPR dans les ZPH 33 et 34. En collaboration avec les pêcheurs locaux et à l’aide d’un VTG, des opérations de récupération seront réalisées dans les zones où se trouve un grand nombre d’engins. 204 000,00 $ Récupération
Élimination
Technologie
Office Torngat mixte des pêches (OTMP) Labrador, T.-N.-L. Le TJFB se concentre sur les zones de la mer du Labrador où la pêche au flétan du Groenland (turbot) et au crabe des neiges est pratiquée depuis de nombreuses années. Les pêcheurs concernés ont été interrogés afin de dresser une liste de sites où des engins ont été perdus, et les données recueillies ont été numérisées sur des cartes marines. Les emplacements des engins fantômes sont étudiés à l’aide d’un sonar à balayage latéral, lequel est déployé à partir d’un navire de 100 pieds. 265 000,00 $ Récupération
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :