Lutte contre les déchets marins : Engins fantômes

Les pêcheurs commerciaux devraient signaler tout engin perdu ou récupéré.

Vidéo : Opération Fantôme 2019

Les déchets marins, en particulier les engins de pêche fantôme, sont l'une des plus grandes menaces qui pèsent sur nos océans. Un engin fantôme désigne tout équipement de pêche ou tout déchet lié à la pêche qui a été abandonné, perdu ou encore, jeté. Il est l'un des débris les plus dangereux et les plus mortels que l'on trouve dans les océans.

Sur cette page

D’où viennent les engins fantômes

Chaque année, environ 640 000 tonnes d'engins de pêche et de déchets de pêche sont perdus, abandonnés ou jetés dans l'océan. Les engins fantômes sont principalement dus :

C'est un contributeur majeur aux débris plastiques marins.

Pourquoi les engins fantômes sont un problème

Le retrait des engins fantômes de nos eaux contribue à la conservation de nos pêches. Cela empêche ces engins de capturer des espèces marines qui feraient autrement partie des prises régulières.

Signalement d’engins perdus 

La collecte d'information sur les engins perdus et récupérés nous permet de mieux analyser la question des engins fantômes au Canada. Cela nous aide également à axer nos efforts sur les zones où les engins de pêche sont plus concentrés.

Plus récemment, nous avons fait de la déclaration des engins de pêche perdus une condition de délivrance de permis pour un plus grand nombre de pêches. Cela comprend toutes les pêches à engins fixes dans le golfe du Saint-Laurent depuis 2018.

Les pêcheries en eaux profondes sont tenues de signaler la perte d'engins de pêche. Cette loi est en vigueur depuis le début des années 1990.

En plus de signaler les engins perdus, les pêcheurs commerciaux sont également tenus de signaler tout engin perdu qu'ils récupèrent.

Ce que nous faisons

Nous collaborons régulièrement avec l'industrie pour encourager les pêcheurs à entreprendre des initiatives de retrait des engins fantômes. Ceux-ci travaillent avec les agents locaux d'application des règlements des pêches. Nous nous efforçons également d'élargir les exigences en matière de déclaration obligatoire des engins perdus pour les permis de pêche commerciale.

Un sommet sur l'innovation dans le domaine des engins aura lieu au début de l’année 2020. Il comprendra un volet axé sur les solutions technologiques visant à réduire les engins fantômes.

Dans le cadre du programme Solutions innovatrices Canada, nous avons mis les petites entreprises du Canada au défi de trouver des façons novatrices de :

Nous avons déjà vu des projets locaux novateurs.

Nous travaillerons avec les intervenants par l'entremise d'un nouveau Programme de contributions pour soutenir des solutions durables en matière de pêche et la récupération des engins de pêche. Nous aiderons les pêcheurs à acquérir de nouvelles technologies d'engins de pêche pour réduire les pertes d'engins. Nous prendrons des mesures concrètes pour appuyer la récupération et l'élimination responsable des engins fantômes. Nous collaborerons avec les Canadiens pour réduire les répercussions des engins de pêche fantômes sur nos écosystèmes aquatiques et assurer la sécurité de nos animaux marins en péril.

Nos efforts appuient aussi les engagements internationaux pris par le Canada dans le cadre du G7, des Nations Unies et du Comité de protection du milieu marin de l'Organisation maritime internationale, entre autres.

La Global Ghost Gear Initiative

Le Canada est fier d'être signataire de la Global Ghost Gear Initiative. Nous collaborons avec des partenaires internationaux pour partager les connaissances et prendre des mesures coordonnées. Le Canada renforce ainsi son engagement à améliorer la santé et la durabilité de nos océans en réduisant les déchets marins et la pollution plastique. Il est important pour le Canada d'appuyer l'Initiative mondiale parce que les océans sont d'une importance vitale pour les Canadiens :

Opération de récupération d’engins fantômes

En collaboration avec la Garde côtière canadienne, nous avons effectué une opération de récupération d'engins fantômes de 3 jours dans le golfe du Saint-Laurent du 18 au 20 juillet 2019. Cette opération, nommée Opération Fantôme, a surtout ciblé des zones où de nombreux engins fantômes ont été signalés.

L'objectif de l'opération Fantôme était d'enlever autant d'engins de pêche perdus que possible du golfe du Saint-Laurent. On pouvait ainsi prévenir les prises accidentelles de mammifères marins, dont les baleines noires, et accroître la durabilité des pêches canadiennes dans l'Atlantique.

Nous avons récupéré plus de 100 casiers à crabe des neiges en enlevant plus de 9 km de corde de l'eau.

Également en juillet 2019, des agents des pêches du détachement d'Alberton, à l'Île-du-Prince-Édouard, et de nombreux bénévoles, ont mené un exercice de récupération des engins de pêche au homard avec des pêcheurs locaux, dont la Première nation de Lennox Island. Ils ont récupéré 59 casiers et un filet maillant.

Ces opérations font partie d'une initiative plus vaste visant à prévenir et à récupérer les débris de plastique qui pénètrent dans l'océan. Nous encourageons l'innovation et la recherche dans la façon dont nous éliminons nos plastiques tout en continuant à travailler pour éliminer les plastiques existants de nos eaux.

Plastiques océaniques et déchets marins

Chaque année, 8 millions de tonnes de pollution plastique entrent dans les océans à partir de la terre, à l'échelle mondiale. On trouve cette pollution sur les rives, dans l'eau et même chez les espèces sauvages des côtes et des régions d'eau douce du Canada, comme les Grands Lacs. La réduction des déchets plastiques, des déchets marins et de la pollution plastique est une priorité pour le gouvernement du Canada. Nous travaillons pour promouvoir le leadership international et corporatif sur cette question par le biais de diverses initiatives, y compris l'adoption de la Charte des plastiques océaniques. Au pays, nous collaborons avec nos partenaires provinciaux et territoriaux.

Liens connexes

Galerie de photos

Opération Fantôme, juillet 2019

Opération Fantôme, juillet 2019

Opération Fantôme, juillet 2019

Opération Fantôme, juillet 2019

Date de modification :