Gestion des données hydrographiques

Apprenez-en plus sur la gestion des données hydrographiques et le Réseau d'information hydrographique.

Sur cette page

À propos de la gestion des données hydrographiques

Le Service hydrographique du Canada (SHC) travaille avec les fabricants de logiciels et le milieu international de l'hydrographie. Ces efforts servent à introduire et perfectionner les dernières technologies utilisées pour produire des cartes marines, et des produits et services de navigation.

Pour produire des cartes marines, le SHC effectue des levés hydrographiques. Ces levés permettent d'acquérir des données dans divers formats, y compris de l'information sur :

  • les marées
  • les courants
  • le niveau des eaux
  • la profondeur des eaux
  • les entités géographiques
  • les dangers pour la navigation
  • les caractéristiques du fond marin
  • les entités anthropomorphiques et naturelles aidant à la navigation

Une fois que ces données sont obtenues, nous devons les traiter, les gérer, les transformer et les stocker. C'est ce que nous appelons la gestion des données scientifiques intégrées.

Les produits et les services qui en résultent doivent aussi être organisés et gérés en vue de leur distribution.

Le Réseau d'information hydrographique

Le Réseau d'information hydrographique est le réseau de bases de données qui sert à la gestion des données hydrographiques au SHC. Il s'agit d'une série de systèmes qu'on utilise pour créer et offrir la plupart de nos produits et services.

Le réseau est basé sur les fonctions principales du SHC comme :

  • l'acquisition des données
  • la gestion des données
  • la transformation des données
  • la diffusion des données

Le Réseau d'information hydrographique a été créé il y a 25 ans pour intégrer les nouvelles technologies au fur et à mesure qu'elles apparaissent. Chaque nouvelle composante cherche à :

  • réduire au minimum le :
    • dédoublement des données
    • nombre de systèmes nécessaires
  • satisfaire à un maximum d'exigences

Le répertoire du Service hydrographique du Canada

Le répertoire du SHC est une base de métadonnées du Réseau d'information hydrographique. Il :

  • sert à stocker de l'information sur les :
    • produits
    • documents
    • données sources
  • comporte des fonctions et des outils de planification et de production
  • renferme d'autres renseignements, comme :
    • des formats de cartes marines
    • d'autres documents de planification

Les métadonnées stockées comprennent :

  • des cartes topographiques, des cartes marines et des documents écrits
  • de l'information sur les données numériques acquises lors des levés hydrographiques, comme :
    • la portée
    • la qualité
    • la distribution
    • l'identification
    • la référence spatiale
    • le schéma spatial et temporel

La base de données bathymétriques

Les données bathymétriques sources sont des données qui correspondent le plus possible à ce qu'elles étaient au moment d'être acquises. Mais ces données sont traitées pour réparer les erreurs systématiques et les erreurs humaines.

Le SHC a mis en place la base de données bathymétriques en 2011. Celle-ci normalise l'ensemble des sources de données bathymétriques du SHC et les intègre dans un seul système.

Ces sources de données comprennent :

  • des données patrimoniales numérisées provenant d'anciennes minutes hydrographiques, qui :
    • ont été recueillies par le SHC ou l'Amirauté britannique
    • utilisaient, comme techniques d'échosondage, la sonde et l'échosondeur à faisceau unique
    • ont été prélevées entre la fin du XlXe siècle et la fin des années 1980
  • ont été acquises au cours de levés récents, et sont :
    • utilisées pour produire des minutes hydrographiques
    • converties directement à partir du format des données brutes en un format de stockage uniforme

Ces sources de données sont plus ou moins anciennes. Elles proviennent d'organismes externes et sont destinées à diverses fins, comme :

  • le dragage
  • l'ingénierie
  • la gestion côtière

Ces données sont transmises dans différents formats et fournies au SHC en vertu d'accords conclus avec :

  • d'autres ministères
  • le milieu universitaire
  • les partenaires du secteur privé

Les données sont prélevées à l'aide de méthodes de sondage spéciales, comme le :

  • lidar
  • sondage ponctuel par écho
  • système de bathymétrie au travers de la glace
Exemple de la vue initiale de la base de données bathymétriques de la carte marine 4826. Cette carte couvre les îles Ramea, à Terre-Neuve.

Exemple de la vue initiale de la base de données bathymétriques de la carte marine 4826. Cette carte couvre les îles Ramea, à Terre-Neuve.

Exemple de la base de données bathymétriques, après que les sources de données bathymétriques ont été chargées dans la carte marine 4826. Cette carte couvre les îles Ramea, à Terre-Neuve.

Exemple de la base de données bathymétriques, après que les sources de données bathymétriques ont été chargées dans la carte marine 4826. Cette carte couvre les îles Ramea, à Terre-Neuve.

La base de données bathymétriques stocke également 2 catégories de données :

  • la surface de navigation, qui :
    • représente la bathymétrie sur une grille régulière
    • est généralement acquise grâce à des systèmes d'échosondage à couverture totale
  • les données éparses, à savoir des mesures spatiales discrètes acquises au moyen d'autres systèmes de mesure des profondeurs

Ces  2 catégories de données sources sont chargées dans la base de données bathymétriques, en tant qu'ensembles de la surface ou du sondage (nuages de points).

La base de données bathymétriques peut également gérer la rétrodiffusion, fournie par les échosondeurs multifaisceaux.

En raison du volume et de la variété des données sources, le chargement initial de celles-ci représente une vaste entreprise. Toutes les données doivent être converties en un format connu et doivent être ajustées à un système de référence vertical commun (le zéro des cartes). Les données sont ensuite comparées aux ensembles de données existants qui se chevauchent, et les données qui représentent le plus fidèlement le fond marin sont choisies afin d'être utilisées.

La Base de données de production hydrographique

La Base de données de production hydrographique offre une suite logicielle intégrée qui gère toutes les données. Cela permet d'assurer des traitements de données et des flux de travail simultanés pour de multiples utilisateurs.

Le stockage des données est efficace car on évite les dédoublements, et les données peuvent être utilisées par des logiciels différents.

Pour la première fois, on peut publier les cartes papier et les cartes électroniques presque simultanément. On peut produire des produits papier et électroniques à partir des mêmes données, ce qui permet de garantir :

  • une plus grande uniformité entre les 2 versions
  • davantage d'efficacité dans la production et des délais de production plus courts

On peut effectuer des mises à jour et en faire le suivi, de la source jusqu'au produit. L'historique des modifications est enregistré.

Le Serveur dédié aux cartes ou ChartServer

ChartServer est voué essentiellement à la gestion des données des cartes numériques déjà en circulation.

Il rassemble les données de base pour que celles-ci puissent être incluses dans les diverses séries de cartes et tenues à jour, au besoin.

De plus, ChartServer produit des ensembles de mises à jour afin de permettre aux clients de tenir à jour leurs cartes du SHC. Les mises à jour sont distribuées à partir d'un site Web protégé par un mot de passe.

Les métadonnées de ChartServer sont également utilisées pour les cartes d'autres sites.

Date de modification :