Avis scientifique 2013/028

État de l'océan Pacifique en 2012

Sommaire

  • La température mondiale a été plus élevée que la moyenne du XXe siècle presque partout en 2012, sauf dans le nord-est de l'océan Pacifique, où des eaux fraîches ont été présentes pour ainsi dire chaque année depuis 2007; ce phénomène fait partie des conditions météorologiques observées dans tout le Pacifique qui sont associées à La Niña de ces années-là.
  • Un intense bloom phytoplanctonique a été observé par le satellite MODIS dans le golfe d'Alaska, à plus de 200 milles nautiques à l'ouest de Haida Gwaii, en août 2012.
  • Au large de la côte ouest de l’île de Vancouver, la communauté zooplanctonique était composée de plus de zooplancton d’eau douce qu’elle ne l’est en moyenne, ce zooplancton étant associé à l’échelle locale à un bon taux de survie et à une croissance satisfaisante des jeunes saumons et autres poissons, et des oiseaux de mer planctonophages.
  • Les stocks de saumons rouges du sud, autres que ceux du Fraser, ont continué à se reconstituer, alors que la tendance décennale s'est poursuivie dans le centre et le nord de la côte, les effectifs en montaison restant inférieurs à la moyenne tout au long de 2012.
  • Le nombre de saumons roses qui reviennent frayer les années paires a tendance à être stable, comme ce fut le cas en 2012, tandis que les populations en montaison les années impaires sont en général à la hausse.
  • En 2012, au cours des croisières de recherche, les taux des prises de saumons kéta, rouges, coho et quinnat ont été en règle générale plus élevés qu'en 2011 au large de la côte ouest de l'île de Vancouver et dans le centre de la côte, et ont atteint la moyenne à long terme de 1998-2012, ou ont été supérieurs à celle-ci, pour toutes les espèces.
  • Une étude détaillée des eaux de la baie Puget a révélé des modifications importantes de la concentration en oxygène de l'eau à plus de 20 mètres de profondeur par rapport à la dernière décennie, les concentrations les plus élevées étant celles de 2002 et de 2012, celles de 2005 à 2009 ayant été beaucoup plus faibles. Ces modifications correspondent bien aux variations de la force des vents de remontée au large de la côte ouest, ce qui semble indiquer qu'une de leurs principales causes est l'irruption d'eaux côtières profondes dans la baie Puget. Il existe une série chronologique plus longue pour le détroit de Georgie, où la concentration en oxygène dans les eaux profondes a diminué au cours du dernier demi-siècle, ce qui est attribué à des diminutions semblables dans les eaux profondes du plateau continental qui pénètrent par advection dans le détroit.
  • Le phytoplancton prolifère dans le détroit de Georgie à la fin de l'hiver et au début du printemps, atteignant un sommet lorsqu'il a consommé tous les éléments nutritifs de la couche de surface. Au printemps, le moment et la durée de ce sommet influencent, semble-t-il, la survie des saumons et des harengs juvéniles. La prolifération printanière de végétaux planctoniques a eu lieu plus tard qu’à l’accoutumée en 2012 dans le détroit de Georgie, et à peu près au moment où elle s’est produite les six années précédentes.
  • Les saumons juvéniles du fleuve Fraser arrivent d’habitude dans le détroit de Georgie d’avril à juin, et beaucoup y restent jusqu’à l’automne. Une étude pluriannuelle sur des saumoneaux étiquetés qui quittaient le lac Chilkko, dans le bassin du fleuve Fraser, a révélé que la survie à ce stade est sensiblement la même d’une année à l’autre. Les poissons étiquetés sont rapidement passés dans le détroit de Georgie et le détroit de la Reine-Charlotte. Les larges prises de saumons rouges juvéniles vieux de deux ans effectuées en 2012 au cours des relevés au chalut dans le détroit de Georgie sont la conséquence des montaisons records dans le fleuve Fraser en 2010.

Le présent avis scientifique fait suite à l'atelier de 2013 sur l'état de l'océan Pacifique tenu les 20 et 21 février 2013. Toute autre publication découlant de cette réunion sera publiée lorsqu’elle sera disponible sur le calendrier des avis scientifiques du secteur des Sciences du MPO.

  Document PDF complet
(6 pages; 320 K)

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :