Avis scientifique 2012/034

Priorités de conservation, objectifs et approche d'évaluation écosystémique liés à la zone d'intérêt du banc de Sainte-Anne

Sommaire

  • Des priorités de conservation, notamment des caractéristiques et habitats représentatifs, importants et vulnérables, des points chauds en matière de biodiversité, des espèces en déclin et d'importants groupes fonctionnels, ont été établis pour la zone d'intérêt du banc de Sainte-Anne.
  • Selon les priorités de conservation, les objectifs de conservation ci-après ont été proposés. On s'attend à ce que ceux-ci soient examinés et définis auprès de parties intéressées et à ce qu'ils dépendent des limites définitives de l'aire marine protégée (dans l'éventualité de sa désignation).
  • Conserver, protéger et, le cas échéant, rétablir les habitats d'espèces benthiques, démersales et pélagiques se trouvant dans l'aire marine protégée du banc de Sainte-Anne, y compris les propriétés et processus physiques, chimiques, géologiques et biologiques de ces habitats, à la fois dans la colonne d'eau et le fond marin. Il faut notamment :
    • Conserver, protéger et, le cas échéant, rétablir les types d'habitat repérés (c.-à-d. le banc côtier, le plateau et le talus ou le canal) dans l'aire marine protégée du banc de Sainte-Anne à titre d'exemples représentatifs d'habitats de l'est du plateau néo-écossais.
    • En outre, si elles ne sont pas protégées en tant que partie des habitats représentatifs susmentionnés, les caractéristiques distinctives ne doivent pas être modifiées ou perturbées par des activités humaines à un point où elles n'affichent plus les caractéristiques ayant occasionné leur désignation en tant que priorités de conservation au sein de l'aire marine protégée du banc de Sainte-Anne.
    • Protéger l'habitat important d'espèces prioritaires.
    • Protéger l'habitat structurel offert par les concentrations définies de pennatules et d'éponges.
  • Conserver, protéger et, le cas échéant, restaurer la biodiversité dans l'aire marine protégée du banc de Sainte-Anne, y compris la diversité sur les plans de la communauté, des espèces, de la population et de la génétique, de sorte à restaurer et maintenir la structure et la résilience des écosystèmes dans l'aire marine protégée. Il faut notamment :
    • Appuyer la survie et le rétablissement d'espèces en déclin.
    • Conserver les régions désignées comme ayant une grande diversité de poissons (p. ex. le talus) et protéger une partie de celles-ci.
  • Conserver, protéger et, le cas échéant, améliorer la productivité des écosystèmes dans l'aire marine protégée du banc de Sainte-Anne dans l'ensemble des niveaux trophiques, y compris les principaux groupes trophiques et les services qu'ils fournissent, de sorte qu'ils soient tous aptes à jouer leur rôle écologique au sein de l'écosystème.
  • Aucun consensus n'a été atteint quant à l'approche d'évaluation, mais certaines suggestions ont été formulées afin de déterminer la voie à suivre, notamment la simplification de la méthode d'évaluation, le fait d'insister sur les caractéristiques des écosystèmes et les groupes fonctionnels (p. ex. objectifs plus importants) plutôt que d'insister sur des espèces précises et la validation de la méthode d'évaluation avec un petit groupe pour améliorer la fiabilité de la reproductibilité des résultats avant la réalisation de l'évaluation.

Le présent avis scientifique découle de réunions tenues les 25 et 26 janvier 2012 sur le processus d'avis scientifique régional qui visaient à examiner le rapport d'évaluation et les objectifs de conservation proposés pour la zone d'intérêt (ZI) du banc de Sainte-Anne (région des Maritimes). Toute autre publication découlant de ces réunions sera publiée lorsqu'elle sera disponible sur le calendrier des avis scientifiques du secteur des Sciences du MPO.

  Document PDF complet
(18 pages; 1780 K)

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :