Avis scientifique 2008/038

État de l’océan 2007 : Conditions océanographiques chimiques et biologiques dans la région de Terre-Neuve et du Labrador

Sommaire

  • Les nitrates sont des sels nutritifs qui jouent un rôle important; leur inventaire, qui était demeuré relativement stable ou qui avait diminué au cours de la majeure partie des huit dernières années, a augmenté dans presque toute la région.
  • L’abondance du phytoplancton à la station 27 se situe près de la moyenne à long terme et est similaire aux valeurs observées en 2006. Toutefois, l’importance du changement enregistré de 1999 à 2007 n’est pas significative sur le plan statistique, pas plus que ne l’était la variation observée le long des transects océanographiques, où le moment auquel se déroulent les relevés peut avoir une incidence sur nos estimations de l’abondance.
  • En 2007, l’abondance globale du zooplancton à la station 27 a été supérieure à la moyenne à long terme pour 10 des 16 groupes dominants d’espèces, y compris C. hyperboreus, Metridia spp. et les euphausiacés. Il s’agit de la deuxième plus importante biomasse de zooplancton observée depuis le début du programme de monitorage.
  • L’abondance de la plupart des grandes espèces de copépodes a été égale ou proche de la moyenne à long terme sur le plateau continental de Terre-Neuve, même si deux espèces d’eau froide du Grand Banc (C. hyperboreus et C. glacialis) ont vu leur abondance diminuer depuis 2002 et 2003.
  • Sur le Grand Banc, de nombreuses espèces de petits copépodes ont atteint leurs niveaux d’abondance les plus élevés depuis le début du programme de monitorage, mais ce profil n’a pas été observé plus vers le nord sur les plateaux continentaux de Terre-Neuve et du Labrador où leur abondance a été proche de la normale ou inférieure à celle-ci.
  • Même si l’abondance globale des espèces de zooplancton carnivores et omnivores a été en général légèrement inférieure à la moyenne à long terme, nous avons observé, depuis 2004 et 2005, une tendance à la baisse de l’abondance de nombreuses espèces dans la majeure partie de la région. Une tendance similaire a été observée chez de nombreux herbivores autres que des copépodes. Outre la diminution générale observée au cours des dernières années, l’abondance de la plupart des taxons appartenant à cette catégorie a été inférieure à la moyenne à long terme.

 Document PDF complet
(10 pages; 570 K)

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :