Document de recherche 2009/063

Variabilité à long terme de l’abondance de phytoplancton et de zooplancton dans l’Atlantique Nord-Ouest selon les échantillons de l’enregistreur continu du plancton (CPR)

Par Erica Head et Pierre Pepin

Résumé

Une nouvelle façon de présenter les données recueillies dans l’Atlantique Nord-Ouest pour la préparation du rapport du Programme de monitorage de la zone Atlantique (PMZA) a été mise au point pour le programme d’enregistrement continu des données sur le plancton (CPR). Les données pour 12 taxons standard du CPR de 8 régions, soit 4 sur le plateau continental du Canada (la ligne E du CPR) et 4 s’étendant plus loin à l’est vers l’Islande (la ligne Z du CPR) sont incluses. Le rapport consiste en des séries chronologiques d’anomalies d’abondance annuelle et de cycles saisonniers normalisées pour 5 périodes pluriannuelles séquentielles entre les années 1960 et 2006. Pour les années antérieures aux années 1990, seules les moyennes annuelles décennales sont rapportées des années 1960 aux années 1980, car il y a eu de nombreuses interruptions, parfois prolongées, pour l’échantillonnage du CPR pendant ces décennies. Les résultats pour les 4 régions s’étendant sur les plateaux néo-écossais et de Terre-Neuve indiquent que les niveaux de phytoplancton étaient plus élevés dans les années 1990 et 2000 que lors des décennies précédentes, que les niveaux de Calanus finmarchicus ont diminué dans les années 1990, mais ont remonté sur le Plateau néo-écossais dans les années 2000 (sauf sur le plateau continental de Terre-Neuve), que 2 espèces de Calanus arctique ont augmenté en abondance dans les années 1990 et sont restées à un niveau élevé dans les années 2000, tandis que les niveaux d’euphausaciés ont diminué et sont restés bas pendant les mêmes périodes. Sur le plateau néo-écossais, la prolifération de phytoplancton a commencé plus tôt et celle du Calanus aux premiers stades est apparue plus tôt, dans l’année après 1992. En eau profonde, les changements d’abondance n’ont pas été aussi importants que sur le Plateau, même si l’abondance de phytoplancton, de petits copépodes et de foraminifères, a augmenté au milieu des années 2000, possiblement en raison de l’augmentation de température. En outre, les cycles saisonniers au-delà du Plateau n’ont pas changé au courant des décennies.

En 2007, soit la dernière année pour laquelle des données sont disponibles, l’échantillonnage n’a été possible que de janvier à mai, de sorte que les valeurs d’abondance annuelle moyenne n’ont pas pu être calculées. On indique plutôt les valeurs pour chaque mois au cours duquel on a pu faire un échantillonnage et celles-ci sont comparées avec les moyennes mensuelles pluriannuelles représentatives des périodes d’échantillonnage antérieures, c.-à-d. avec les cycles saisonniers pluriannuels. Il n’y a pas eu de changements importants pour les régions du plateau ou du grand large en 2007.

 Document PDF complet
(35 pages; 1312K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :