Développement d'une épreuve quantitative RT PCR pour la détection du vNHI et la détermination des meilleurs protocoles d'échantillonnage

P-07-04-011

Description

L'origine du vNHI trouvé dans les élevages de saumon est inconnue, mais des études épidémiologiques ont identifié le saumon rouge et le hareng comme les sources probables. En raison de l'effet dévastateur potentiel du vNHI sur la viabilité économique de l'industrie de la salmoniculture en Colombie-Britannique, des entreprises ont préparé des plans d'action pour assurer leur biosécurité en cas de déclenchement d'une autre flambée. Toutefois, l'efficacité de tout plan de confinement de la maladie dépend du diagnostic rapide et précis du cas de référence. Le dépistage de la nécrose des cellules mises en culture est la méthode conventionnelle de diagnostic de la NHI - une technique qui requiert de 5 à 21 jours pour confirmer la présence du virus.

La technique quantitative de la réaction en chaîne de la polymérase (Q-PCR) est en voie de remplacer rapidement les méthodes conventionnelles de diagnostic. La Q-PCR présente de nombreux avantages par rapport à d'autres méthodes de diagnostic, notamment un délai d'exécution court, des résultats faux positifs moins fréquents, une sensibilité accrue, la faible quantité de tissus requis et la capacité de traitement d'un nombre élevé d'échantillons. Cette technique peut également être utilisée pour le dépistage du vNHI, mais une autre étape est requise du fait que le génome du vNHI se compose d'ARN monocaténaire de polarité négative. Une étape de transcription inverse est donc requise pour convertir l'ARNm en ADNc. Ce projet vise le développement d'une épreuve quantitative RT-PCR pour le dépistage du vNHI.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2007 - 2009

Écorégion

Échelle nationale

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Kyle Garver
Courriel: garverk@pac.dfo-mpo.gc.ca