Élevage sélectif et amélioration génétique de la morue franche

MG-05-01-003

Description

L'aquaculture est l'un des secteurs de l'économie agricole dont la croissance est la plus dynamique; en effet, les espèces de poisson marin occupent une place de plus en plus importante dans la croissance de l'industrie à l'échelle mondiale. En dépit de cette croissance, l'aquaculture se fonde souvent sur les populations sauvages pour ses stocks reproducteurs, comme c'est le cas pour la morue franche (Gadus morhua) au Canada. L'industrie aquacole canadienne reconnaît que la sélection de reproducteurs est essentielle à la production de morues qui performent bien en captivité. En réponse, ce projet permettra l'élaboration, en partenariat avec l'industrie de l'aquaculture et plusieurs instituts de recherche, d'un programme d'identification et de sélection des meilleurs stocks reproducteurs grâce à l'élevage sélectif.

Jusqu'à maintenant, les chercheurs au Canada atlantique ont fait appel à la fraie en commun pour établir des lignées de morue. Cette approche a également été utilisée pour l'aiglefin, et de récentes analyses ont révélé que les poissons ainsi obtenus connaissaient une diversité génétique gravement faible (principalement due à la dominance de certains mâles dans les groupes de reproducteurs). Nous appliquerons les protocoles établis d'accouplement par paire utilisés en Norvège pour produire des familles de morue au Canada. Les familles seront élevées séparément jusqu'à ce que les individus pèsent de 10 à 20 g; ils seront alors marqués avec des étiquettes à transpondeur passif intégré puis transférés dans des cages mouillées en mer. Lorsqu'ils auront atteint la taille marchande, les meilleurs reproducteurs seront choisis en regard de la performance familiale aux fins d'utilisation par l'industrie.

Cette étude vise les sept objectifs suivants :

  • élaborer des protocoles d'accouplement et de fraie des reproducteurs;
  • établir des familles et évaluer leur performance en début d'élevage;
  • établir l'effet de la qualité de la ponte sur la performance des familles;
  • évaluer la performance en cages et analyser les traits;
  • obtenir des estimations préliminaires de l'héritabilité;
  • choisir les meilleurs reproducteurs pour Cooke Aquaculture;
  • organiser un atelier international à la Station Biologique de St Andrews où des spécialistes du Canada atlantique et de l'étranger fourniront des conseils pour la conception de programmes de sélection.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2005 - 2008

Écorégion

Atlantique : Golfe du Maine, plateau néo-écossais

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Edward Trippel
Courriel: Edward.Trippel@dfo-mpo.gc.ca