Établir un lien entre les conditions environnementales et les effets des proliférations d’algues nuisibles et des biotoxines associées sur le saumon d’élevage en Colombie-Britannique

19-P-08

Description

Dans le monde entier, la fréquence et l’ampleur des proliférations d’algues nuisibles ont augmenté ces dernières années sous l’influence de pressions anthropiques telles que l’eutrophisation et les changements climatiques. La production de biotoxines et les dommages physiques causés au biote par les proliférations d’algues nuisibles touchent tous les niveaux de l’écosystème marin et peuvent avoir un impact sur la durabilité des pêches et de l’aquaculture. Des tendances semblables sont évidentes en Colombie-Britannique, où les pertes de production dues à l’impact des proliférations d’algues nuisibles sur l’industrie salmonicole de la Colombie-Britannique se chiffrent en millions de dollars par année.

Le but de ce projet est de mieux comprendre la dynamique et les facteurs des proliférations d’algues nuisibles et des biotoxines associées dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique, en mettant l’accent sur leur occurrence et leurs impacts sur les sites salmonicoles.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Années

Trois ans : 2019-2022

Chercheur principal

Andrew Ross, chercheur, Pêches et Océans Canada, Institut des sciences de la mer, Région du Pacifique
Courriel : Andrew.Ross@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l’équipe

Stewart Johnson, chercheur, Pêches et Océans Canada, Station biologique du Pacifique, Région du Pacifique
Andrea Locke, chercheuse, Pêches et Océans Canada, Institut des sciences de la mer, Région du Pacifique

Collaborateurs

Tim Hewison, coordonnateur, santé des poissons, Grieg Seafood BC Ltd.
Ovi Haque, coordonnateur de la surveillance des algues, Cermaq Canada