Sélection de la langue

Recherche

Secteur prioritaire du bassin versant du Fraser

Carte de la zone prioritaire du bassin versant du Fraser. Voir le texte qui suit.
Secteur prioritaire du bassin versant du Fraser

Le bassin versant du Fraser comprend l’ensemble du bassin du fleuve Fraser, de son embouchure, près de Vancouver, en amont jusqu’à son cours supérieur dans les Rocheuses, près de Valemount. Le bassin du Fraser comprend aussi tous les bassins versants de ses affluents, notamment ceux de la rivière Harrison, de l’ensemble Thompson/Thompson Nord/Shuswap, des rivières Chilcotin, Quesnel, Nechako/Stuart et McGregor, et du bassin Bowron. Réunis, le bassin du Columbia et le bassin du Fraser abritent 70 % des espèces aquatiques d’eau douce en péril dans la région du Pacifique. Un certain nombre de ces espèces, comme l’eulakane, le saumon arc-en-ciel, l’esturgeon blanc et les saumons quinnat et rouge, ont une valeur importante sur le plan commercial et récréatif, ainsi que pour les Premières Nations. Un certain nombre de menaces importantes pour les espèces locales en péril ont été mises en évidence et sont causées par les activités humaines, ce qui donne lieu à une perte de la qualité et de la quantité de l’habitat et à une diminution de la qualité et de la quantité de l’eau, crée des obstacles à la migration et permet l’introduction d’espèces envahissantes.

Efforts de conservation en cours

Un des aspects importants des efforts efficaces de conservation à long terme est la détermination et l’évaluation des activités qui maximiseront la conservation des espèces en péril. Grâce aux efforts de collaboration d’un comité de partenaires et d’intervenants, la Fraser Valley Watershed Coalition a élaboré un plan intégré pour restaurer et améliorer les eaux dans la ville de Chilliwack. Misant sur les activités d’intendance et l’élaboration participative d’un plan visant à cerner les possibilités de rétablissement des espèces aquatiques en péril, le projet permet d’exécuter des activités de restauration, d’entretien et de surveillance de l’habitat afin d’atténuer diverses menaces locales contre les espèces en péril et leur habitat.

Des décennies de modification des terrains à des fins industrielles, résidentielles et récréatives ont altéré les écosystèmes locaux au point de détériorer ou de détruire des habitats importants pour les espèces en péril. Dans le bassin versant de la rivière Horsefly, ces activités ont causé la destruction des canaux et la déstabilisation des rives, ce qui a appauvri la qualité de l’habitat et empêché l’accès à d’importantes zones de fraie, d’hivernage et d’élevage des juvéniles pour trois espèces de salmonidés en péril. Grâce à des projets d’amélioration de l’habitat, comme la reconstruction des canaux des cours d’eau, la stabilisation des rives et la mise en place de clôtures riveraines, le Conseil du bassin du Fraser souhaite contrer ces menaces dans le cadre d’un projet de quatre ans visant à restaurer l’habitat du saumon dans le bassin versant Horsefly. Dans le cadre d’un projet semblable, la British Columbia Conservation Foundation mène des activités de restauration de l’habitat des salmonidés dans les rivières Thompson Nord et Sud. Ce projet a permis de mettre en évidence des habitats précis qui représentent une priorité élevée pour la survie et la reproduction des salmonidés, chacun présentant un potentiel élevé de restauration réussie. Dans le cadre de ces projets, le Conseil du bassin du Fraser et la British Columbia Conservation Foundation établissent des relations et des partenariats avec les propriétaires fonciers locaux et les Premières Nations afin de s’assurer que les activités de surveillance et de restauration de l’habitat menées pendant l’exécution des projets se poursuivront dans un avenir prévisible.

Pour de nombreuses espèces résidentes et migratoires qui dépendent de l’habitat local d’eau douce en amont pour la fraie et l’élevage des juvéniles, l’entretien des passes à poissons et des voies de migration dans le bassin versant du Fraser est essentiel à la protection des espèces locales. En s’appuyant sur les données recueillies lors de la mise au point d’outils antérieurs de priorisation des obstacles, la Fédération canadienne de la faune mène un projet de remise en état des passes à poissons qui atténue les répercussions des obstacles. En plus des activités de restauration offrant un accès immédiat à d’autres habitats, les améliorations apportées aux outils de priorisation des obstacles offriront une expertise et des ressources qui pourront servir à appuyer les futurs projets de remise en état des passes à poissons.

Les zones riveraines du bassin versant de la rivière Nechako qui offrent un habitat de reproduction à de nombreuses espèces de poissons se détériorent de plus en plus. De même, les bassins d’hivernage hors canal sont devenus moins nombreux ou ont été perdus en raison des altérations de l’habitat. L’Upper Fraser Fisheries Conservation Alliance prépare un projet de restauration de l’habitat du poisson d’une durée de quatre ans qui vise à réhabiliter les zones riveraines et à construire de nouveaux bassins d’hivernage hors canal qui seront bénéfiques à l’esturgeon blanc, au saumon quinnat et au saumon coho en péril. Ce projet combine des séquences vidéo prises au moyen de drones et des séquences vidéo de caméras sous-marines pour caractériser la morphologie des canaux et les caractéristiques de l’habitat, et pour surveiller la croissance et la fonction des zones riveraines. Afin d’assurer la poursuite de ces activités de conservation dans l’avenir, le projet renforce les partenariats formés entre les Premières Nations locales, les groupes d’intendance, le gouvernement fédéral, les administrations locales, le milieu universitaire et les propriétaires fonciers.

Un certain nombre de poissons résidents d’eau douce et migrateurs qui se trouvent dans le bassin versant du Fraser dépendent des refuges en eau froide locaux. En raison des activités humaines, des modifications du système naturel, des feux de forêt et des changements climatiques, les débits ont ralenti et les températures de l’eau ont augmenté dans ces habitats d’eau froide. Afin d’atténuer ces menaces, le Conseil tribal des Scw’exmx entreprend un projet d’amélioration du stockage de l’eau froide qui permet de surveiller les débits et de régulariser les rejets d’eau du barrage, afin de maintenir les débits nécessaires pour protéger ces refuges en eau froide essentiels. Un certain nombre des espèces en péril qui sont menacées par les altérations de l’habitat d’eau froide sont des espèces de salmonidés qui sont importantes pour les activités alimentaires, sociales et cérémonielles des Premières Nations. Afin de protéger et de rétablir ces précieuses espèces, le Conseil tribal de la Nation des Shuswap exécute un projet de récupération du saumon dans le bassin versant Thompson-Shuswap. Mené par des dirigeants autochtones, le projet assure une meilleure protection des débits et des températures des cours d’eau pendant les périodes critiques de l’année, en plus de déterminer et d’améliorer la qualité et la quantité des habitats d’eau douce essentiels des salmonidés. Bien que ces projets de rétablissement visent principalement les espèces de salmonidés, les activités de recherche et de rétablissement de l’habitat en eau froide offriront des avantages à un éventail d’espèces locales et amélioreront le fonctionnement général de l’écosystème.

Les espèces locales en péril sont également touchées par la présence d’espèces envahissantes. En raison de diverses activités commerciales et récréatives, les espèces envahissantes de poissons et de mollusques sont devenues des menaces dans le bassin du fleuve Fraser et les bassins versants avoisinants. Le ministère de l’Environnement et de la Stratégie en matière de changement climatique de la Colombie-Britannique entreprend actuellement un projet visant à réduire au minimum les effets des espèces envahissantes sur les espèces aquatiques prioritaires en péril dans les bassins versants des fleuves Columbia et Fraser. Les éléments clés du projet comprennent la recherche ainsi la mobilisation des pêcheurs à la ligne locaux et des Premières Nations, afin d’acquérir des connaissances et de l’expertise pour prévenir l’introduction illégale de l’achigan à petite bouche et en éliminer les populations envahissantes. Un des autres aspects importants de ce projet est la mise en œuvre d’un programme de lutte contre les moules envahissantes visant à détecter et à empêcher l’établissement des moules zébrées et quagga.

Au moyen d’une autre approche, l’Invasive Species Council of British Columbia protège les espèces en péril contre la menace des espèces envahissantes en prévenant, de façon proactive, le transfert accidentel d’espèces envahissantes dans le bassin versant du Fraser. Ce projet forme et soutient des partenariats éclairés avec les pêcheurs, les plaisanciers, les adeptes d’activités récréatives, les touristes et d’autres intervenants afin de fermer les voies d’entrée à risque élevé d’espèces aquatiques envahissantes. Ensemble, ces projets réunissent les connaissances nécessaires et établissent des méthodes de conservation qui améliorent notre capacité de contenir, d’éliminer et de prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes, et d’atténuer une menace importante pour plusieurs espèces locales en péril.

En exécutant un grand nombre de projets de conservation visant à protéger les espèces en péril et à restaurer les habitats, le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril de Pêches et Océans Canada appuie des projets qui auront un impact immédiat et durable sur les écosystèmes du bassin versant du Fraser. Ces projets contribuent à la protection des espèces en péril grâce à l’atténuation d’une grande variété de menaces, y compris les obstacles au passage du poisson, les modifications du système naturel, les changements climatiques et les espèces envahissantes. Afin de créer une motivation durable à l’égard de la conservation de l’environnement, bon nombre des projets financés par le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril mobilisent les Premières Nations, les groupes d’intendance, le gouvernement fédéral, les administrations locales, le milieu universitaire et les propriétaires fonciers, et encouragent la collaboration à l’échelle de la population canadienne, dans le but de faciliter le rétablissement de nos espèces en péril.

En savoir plus sur les projets dans ce secteur

Projet de restauration de l’habitat des salmonidés dans la rivière Thompson

Projet de restauration de l’habitat des salmonidés dans la rivière Thompson

Bénéficiaire : British Columbia Conservation Foundation

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans soutient le rétablissement des espèces aquatiques en péril en entreprenant des activités de restauration sur certains sites dans les huit sous-bassins des rivières Thompson Nord et Sud dans le centre et le sud de la Colombie-Britannique, plus précisément dans le ruisseau Louis, la rivière Bonaparte, le ruisseau Hat, le ruisseau Quilchena, la rivière Salmon, le ruisseau Paul, le ruisseau Guichon et la rivière Nicola. Ces sites ont été jugés comme hautement prioritaires pour des activités de restauration présentant un fort potentiel de réussite. Les activités de restauration comprennent la création d’habitats riverains et l’installation de structures pour améliorer la connectivité des habitats et la qualité de l’eau. Elles visent à améliorer la complexité et la productivité des habitats, dans l’intérêt de plusieurs espèces aquatiques en péril.

Un programme de surveillance permettra de rendre compte des résultats avec précision et d’évaluer les efforts de restauration actuels et les efforts futurs en connaissance de cause. Ce projet vise à contribuer au renforcement des partenariats avec les Premières Nations et cherche à produire un héritage de participation accrue des Autochtones grâce au renforcement des capacités de travail sur le terrain et des activités de suivi.

Fonds alloués : 1 859 384 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Annonce aux médias :

Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique s’associent pour prendre des mesures audacieuses afin de conserver la truite arc-en-ciel

Leadership de la nation Secwepemc pour le rétablissement du saumon de Thompson Shuswap

Leadership de la nation Secwepemc pour le rétablissement du saumon de Thompson Shuswap

Bénéficiaire : Conseil tribal de la nation Shuswap

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans, axé sur une approche plurispécifiques et écosystémique, cible les activités de surveillance des eaux et de rétablissement de l’habitat au bénéfice des salmonidés en péril du bassin versant de Thompson-Shuswap.

Le travail réalisé dans le cadre de ce projet sera bénéfique pour les espèces aquatiques en péril, en abordant des menaces comme la faiblesse des débits, l’augmentation de la température des cours d’eau, la destruction de l’habitat, la dégradation des zones riveraines, la disparition de zones humides prioritaires et l’obstruction des rivières. Entre autres activités de projet : 1) assurer une protection des cours d’eau pour le poisson pendant les périodes critiques de l’année, en particulier dans les cours d’eau sujets à la sécheresse; 2) recenser les habitats en eau douce essentiels pour les salmonidés en péril, 3) améliorer la qualité et la quantité de l’habitat en eau douce pour les salmonidés en péril, dans le cadre de projets de restauration stratégiquement conçus et situés.

Les données de recherche recueillies pendant ce projet devraient appuyer les décisions relatives à la gestion des eaux pendant la saison, et de définir et prioriser les secteurs de grande instabilité en vue des activités de restauration. Ce travail permettra de renforcer les relations et la collaboration avec les partenaires, les propriétaires fonciers et d’autres intervenants du bassin versant de Thompson-Shuswap, tout en favorisant les occasions de formation et de perfectionnement des compétences essentielles, pour soutenir le renforcement de la capacité, l’intendance et le leadership des Autochtones.

Fonds alloués : 1 800 000 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Annonce aux médias :

Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique s’associent pour prendre des mesures audacieuses afin de conserver la truite arc-en-ciel

Plan d’amélioration du stockage de l’eau de la rivière Coldwater

Plan d’amélioration du stockage de l’eau de la rivière Coldwater

Bénéficiaire : Conseil tribal Scw’exmx

Objectif du projet : La rivière Coldwater, dans le bassin versant de la rivière Nicola, fournit des habitats importants qui abritent des espèces aquatiques en péril. La principale menace pour les espèces en péril dans ce réseau versant est la modification des régimes d’écoulement, qui se traduit par des débits faibles et des températures élevées de l’eau. On prévoit que les changements de ces régimes s’aggraveront en raison des impacts de l’exploitation forestière en cours (y compris la foresterie induite par le dendroctone du pin), des incendies et des changements climatiques. Ce projet de trois ans vise à fournir aux espèces aquatiques en péril un accès à des conditions aquatiques améliorées pour atténuer ces impacts.

Il s’agit d’un projet en plusieurs phases, dont la première consiste à étudier la possibilité d’accroître la hauteur d’un barrage existant afin d’augmenter la quantité d’eau stockée dans la zone lacustre et humide située derrière le barrage. Si cela est possible, l’eau disponible pourrait être rejetée en période de faible débit afin de fournir les débits nécessaires aux espèces aquatiques en péril. Si ce n’est pas possible, on explorera d’autres options pour améliorer les débits d’eau.

Le projet s’appuie sur les partenariats conclus avec les Premières Nations locales dans le but commun d’améliorer l’habitat des espèces en péril.

Fonds alloués : 802 000 $

Échéancier : 3 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Annonce aux médias :

Le gouvernement du Canada adopte de nouvelles mesures supplémentaires pour protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord

Restauration du passage du poisson dans les bassins versants du Columbia et du Fraser pour les espèces aquatiques en péril

Restauration du passage du poisson dans les bassins versants du Columbia et du Fraser pour les espèces aquatiques en péril

Bénéficiaire : Fédération canadienne de la faune

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans consiste à restaurer l’accès des poissons à l’habitat dans les écosystèmes d’eau douce de l’ensemble des bassins versants du Fraser et du Columbia. La Fédération canadienne de la faune réunit des partenaires pour définir l’ordre de priorité des obstacles à la restauration. De nombreuses bases de données ont été développées et seront intégrées afin d’élargir le champ d’application des outils de planification existants. Ces outils, combinés à des couches de données supplémentaires, y compris sur les obstacles tels que les traversées ferroviaires des cours d’eau, les traversées des cours d’eau sur des routes privées, les digues, les barrages d’irrigation et les structures peu élevées de lutte contre les inondations, seront utilisés pour étendre la portée et l’échelle des outils de priorisation des obstacles existants en vue d’une application future. Ils serviront également à éliminer les obstacles afin d’accroître l’accès des espèces aquatiques en péril ciblées aux habitats de frai et d’élevage en amont.

Cette initiative de collaboration continuera à tirer parti de l’expertise et des ressources pour faciliter la restauration du passage du poisson au profit des espèces en péril au-delà de la durée de ce projet. Elle permettra de créer un héritage afin de poursuivre les gains d’habitat pour des populations d’espèces aquatiques en péril ciblées dans les bassins versants du Fraser et du Columbia.

Fonds alloués : 1 165 900 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Rétablissement des espèces aquatiques en péril prioritaires grâce à l’éradication des espèces envahissantes

Rétablissement des espèces aquatiques en péril prioritaires grâce à l’éradication des espèces envahissantes

Bénéficiaire : Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de la Colombie-Britannique

Objectif du projet : L’objectif de ce projet de quatre ans est de permettre des recherches, la collaboration, des mesures de rétablissement et de la surveillance afin d’atténuer les impacts des espèces envahissantes sur les espèces aquatiques en péril dans la zone prioritaire des bassins versants du fleuve Fraser et du fleuve Columbia.

Le premier volet de ce projet consiste à éradiquer et à confiner l’achigan à petite bouche, une espèce envahissante, dans le lac Cultus, près de Chilliwack, en Colombie-Britannique. La collaboration avec les Premières Nations et les pêcheurs locaux permettra d’acquérir des connaissances et une expertise locales (éducation) pour prévenir les introductions illégales et de recruter des pêcheurs à la ligne bénévoles pour éradiquer l’achigan à petite bouche. Une mobilisation accrue de la communauté et des intervenants permettra d’informer les résidents, les pêcheurs et les visiteurs des menaces que représente l’achigan à petite bouche et de la nécessité de l’empêcher de parvenir dans le lac.

Des recherches sont en cours pour déterminer l’ampleur et l’étendue de la population d’achigan à petite bouche et son impact sur les espèces en péril vivant dans la région, ce qui conduira à l’élaboration et à la mise en œuvre de mesures de contrôle et d’éradication pour réduire ou éliminer l’achigan à petite bouche du lac Cultus.

Le deuxième volet de ce projet consiste à mettre en place une surveillance de détection précoce dans le lac, dans le cadre du programme de défense contre les moules envahissantes de la Colombie-Britannique (B.C. Invasive Mussel Defense Program, IMDP) afin de prévenir l’introduction des moules zébrées et quagga envahissantes. La surveillance du lac porte sur toute la zone prioritaire. La détection et le contrôle des espèces envahissantes améliorent les chances de rétablissement des espèces aquatiques menacées. Avec un soutien local et régional, des programmes d’éradication et de confinement à long terme seront mis en place pour atténuer davantage à l’avenir le risque que posent les espèces envahissantes pour les espèces en péril.

Fonds alloués : 600 000 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Restauration de l’habitat du saumon quinnat, du saumon coho et de l’esturgeon de la rivière Nechako dans les bassins versants du Columbia et du Fraser

Restauration de l’habitat du saumon quinnat, du saumon coho et de l’esturgeon de la rivière Nechako dans les bassins versants du Columbia et du Fraser

Bénéficiaire : Upper Fraser Fisheries Conservation Alliance

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans consiste en des activités de remise en état des écosystèmes riverains dans le bassin versant de la Nechako. Il se concentre sur la remise en état des habitats riverains des poissons dans les frayères connues de la rivière Chilako et le long d’une série de frayères du ruisseau Greer (deux affluents de la rivière Nechako) où l’habitat a subi les effets de diverses menaces. Le projet comprend également la construction d’un étang d’hivernage hors chenal, un type d’habitat qui est gravement compromis dans cette région.

Les activités de réhabilitation de l’habitat feront l’objet d’une surveillance annuelle grâce à des images de drones et des caméras sous-marines. Ces images, combinées à des profils en travers des cours d’eau et à des mesures prises à l’intérieur de ceux-ci, faciliteront la caractérisation physique de la morphologie du chenal et la reformation des composantes de l’habitat à mesure que les zones riveraines réhabilitées croîtront et retrouveront leurs fonctions. Ensemble, ces outils nous aideront à comprendre comment la remise en état de l’écosystème riverain améliore l’habitat du poisson.

Ce projet s’appuie sur des partenariats entre les Premières Nations locales, les groupes d’intendance, les gouvernements locaux et fédéral, les universités et les propriétaires fonciers, qui ont été créés ces dernières années pour réaliser des projets de réhabilitation des écosystèmes riverains et des plaines inondables afin de garantir la poursuite de ces travaux à l’avenir.

Fonds alloués : 476 000 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Plan intégré visant à restaurer et à améliorer les voies navigables de la ville de Chilliwack

Plan intégré visant à restaurer et à améliorer les voies navigables de la ville de Chilliwack

Bénéficiaire : Fraser Valley Watershed Coalition

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans vise à répondre aux menaces qui pèsent sur les espèces aquatiques en péril et leurs habitats en menant des activités de conservation, de planification des bassins versants et de restauration dans les limites de la municipalité de Chilliwack, en Colombie-Britannique. Les menaces qui pèsent sur les voies navigables de cette zone ont limité l’accès des poissons à l’habitat hors chenal, réduit l’habitat des poissons et détérioré la qualité de l’eau.

Un comité directeur composé de partenaires et d’intervenants collabore pour élaborer une « feuille de route » afin de déterminer les possibilités de rétablissement des espèces aquatiques en péril. Les activités du projet comprennent la détermination des possibilités de restauration, la surveillance, le maintien des efforts de restauration antérieurs, la restauration des habitats riverains et aquatiques, et des activités de communication sur l’intendance.

Les travaux effectués par le comité directeur dans le cadre de ce projet renforceront les partenariats existants et favoriseront la création de nouvelles relations avec les intervenants, les Premières Nations locales et les membres des communautés qui s’associent pour mettre en œuvre des mesures de rétablissement des espèces en péril.

Fonds alloués : 452 180 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Protection des espèces en péril contre les menaces des espèces envahissantes

Protection des espèces en péril contre les menaces des espèces envahissantes

Bénéficiaire : Invasive Species Council of British Columbia

Objectif du projet : L’objectif général de ce projet de quatre ans est de protéger les espèces aquatiques en péril et leurs habitats clés dans les réseaux fluviaux du Fraser et du Columbia, en Colombie-Britannique, par des mesures qui empêchent l’introduction et la propagation d’espèces envahissantes.

Ce projet, réalisé dans le cadre de partenariats, se concentre sur la fermeture des voies de passage à haut risque qui permettent la propagation des espèces aquatiques envahissantes, comme les déplacements des pêcheurs, des plaisanciers, des hydravions, des touristes et autres. De nouvelles normes de pratique seront élaborées et mises en œuvre grâce à la science du changement de comportement. Ce projet vise à développer et à soutenir des partenaires informés et responsables qui peuvent entreprendre des actions et encadrer d’autres personnes pour réduire les impacts des espèces envahissantes.

Il fournira des informations indispensables aux communautés autochtones, aux partenaires communautaires et aux gestionnaires de ressources en comblant des lacunes actuelles dans les connaissances concernant la compréhension des menaces de la prédation et de la compétition par les espèces envahissantes dans les réseaux fluviaux du Fraser et du Columbia.

Fonds alloués : 525 000 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Restauration de l’habitat du saumon dans le bassin versant de la rivière Horsefly

Restauration de l’habitat du saumon dans le bassin versant de la rivière Horsefly

Bénéficiaire : Conseil du bassin du Fraser

Objectif du projet : Ce projet de quatre ans comprend des activités de restauration de l’habitat qui ciblent l’habitat des salmonidés dans tout le bassin versant de la rivière Horsefly, en particulier dans les zones où les chenaux ont été détruits et les berges déstabilisées. Ces efforts comportent la restauration des habitats d’alevinage et d’hivernage des juvéniles ainsi que des habitats de frai des adultes. Les activités de restauration menées dans le cadre de ce projet comprennent la reconstruction de chenaux des cours d’eau, la stabilisation des berges, l’installation de clôtures riveraines et la mise en valeur de l’habitat aquatique dans les principaux affluents et zones riveraines de la rivière Horsefly.

Des programmes de surveillance et d’entretien permanents, conjugués à des relations avec les propriétaires fonciers partenaires, garantiront la continuité à long terme des résultats. Cette surveillance se poursuivra au-delà du calendrier de quatre ans prévu pour ce projet, grâce aux activités de restauration des bassins versants menées par le Conseil du bassin du Fraser. Les résultats du projet seront communiqués sur des panneaux affichés lors du festival annuel du saumon à Horsefly. Cette publicité est essentielle pour éduquer le public sur la restauration de l’habitat du saumon.

Fonds alloués : 356 309 $

Échéancier : 4 ans

Espèces qui bénéficient de ce projet :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :