Sélection de la langue

Recherche

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord

Annexe B : Définition du risque

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord (PDF, 1.80 MB)

Table des matières

Annexe B : Définition du risque

Les termes « risque » et « évaluation du risque » sont très répandus dans le domaine de la biologie de conservation (Harwood 1999), et il existe diverses définitions dans la littérature publiée. Plus précisément, dans les ouvrages sur la baleine noire de l'Atlantique Nord, différentes définitions du terme « risque » sont utilisées, même pour quantifier le risque que représente une menace en particulier. Par exemple, Fonnesbeck et al. (2008) ont défini le risque comme étant la cooccurrence (dans le temps et l'espace) des baleines et des navires. De la même façon, Williams et O'Hare (2010) ont estimé le risque en multipliant leur estimation prévue de la densité de baleines par une mesure de l'intensité de la circulation maritime. Vanderlaan et al. (2008) ont défini le risque relatif d'une collision mortelle comme étant la probabilité relative qu'un navire rencontre une baleine (dans le temps et l'espace), multipliée par la probabilité d'une collision mortelle, compte tenu de la rencontre, laquelle a été estimée comme une fonction de la vitesse du navire (Vanderlaan et Taggart 2007). Wiley et al. (2011) ont estimé le risque d'une collision mortelle comme étant la probabilité de mortalité associée à des vitesses précises en utilisant le modèle de mortalité de Pace et Silber (2005). Dans le présent rapport, à moins d'indication contraire, une définition précise du risque proposée à l'origine par Kaplan et Gerricks (1981) est utilisée. La définition du risque de Kaplan et Gerricks (1981) répond à trois questions :

  1. Que peut-il arriver ou qu'est-ce qui peut aller mal?
  2. Quelle est la probabilité que cela se produise?
  3. Si cela se produit, quelles sont les conséquences?

La réponse à la première question, soit qu'est-ce qui peut aller mal, est souvent appelée un « événement ». Dans le contexte de la baleine noire de l'Atlantique Nord et des menaces qui pèsent sur elle, une baleine noire pourrait être heurtée par un navire, ou s'empêtrer dans un engin de pêche, et pourrait être blessée ou perturbée par la présence d'un navire, par le bruit anthropique ou par des contaminants. La troisième question traite des conséquences, et dans bon nombre d'analyses des risques menées dans d'autres disciplines, la conséquence prend habituellement la forme d'une valeur en argent. Dans le cas présent, la conséquence peut être envisagée du point de vue de la baleine, c'est-à-dire en fonction de la probabilité que la baleine meure ou que sa santé décline à la suite d'un événement. Par conséquent, pour réduire le risque qui pèse sur la baleine noire de l'Atlantique Nord en fonction de menaces précises, il faut réduire la probabilité d'un événement, ou la probabilité de décès ou de blessure. Dans le cas des collisions avec des navires, pour réduire le risque qui pèse sur la baleine noire de l'Atlantique Nord, on peut modifier la route des navires afin qu'ils passent à l'extérieur des zones censément occupées par les baleines afin de réduire la probabilité qu'un navire heurte une baleine, ou réduire la vitesse des navires, réduisant par le fait même la probabilité d'une blessure mortelle si un navire heurte une baleine.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :