Sélection de la langue

Recherche

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord

Conclusions

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord

Examen de l'efficacité des activités de rétablissement pour la baleine noire de l'Atlantique Nord (PDF, 1.80 MB)

Table des matières

9. Conclusions

Depuis la première publication du programme de rétablissement en 2009, les blessures graves et le nombre de décès observés chez les baleines noires de l'Atlantique Nord attribuables aux empêtrements dans des engins de pêche semblent être en augmentation et pourraient annuler les efforts de rétablissement (Kraus et al. 2016). Entre 1995 et 2009, le pourcentage moyen annuel de dépassement du PBP (PBP moyen/an avec un écart-type de 0,1 ± 0,2) en raison de décès attribuables à des activités humaines (écart-type de 3,1 ± 0,5) a été de 650 (écart-type de ± 379; van der Hoop et al. 2013). Deux des trois méthodes d'évaluation utilisées pour la baleine noire de l'Atlantique Nord montrent un déclin dans l'abondance de la baleine noire de l'Atlantique Nord (Kraus et al. 2016 et références citées), ce qui signifie que les menaces pesant collectivement sur l'espèce n'ont pas été suffisamment réduites pour permettre une croissance de la population continue, et que le but provisoire de rétablissement énoncé dans le programme de rétablissement n'a pas été atteint.

Dans le programme de rétablissement (MPO 2014), les objectifs 1 à 3 portent sur la mortalité, les blessures graves et l'état de santé des baleines noires de l'Atlantique Nord constituant la population, en abordant directement les menaces recensées pesant sur la population (tableau 1). Même s'ils sont importants, les objectifs 4 à 7 ne visent pas directement à réduire les menaces pesant sur les individus dans la population, mais ont plutôt pour but de décrire les démarches qui sont nécessaires pour s'attaquer aux menaces recensées et par conséquent soutenir les trois premiers objectifs. Le rapport d'étape (MPO 2016b) souligne que, jusqu'à maintenant, la majorité des efforts de rétablissement de la baleine noire de l'Atlantique Nord sont liés aux objectifs 4 à 7, plutôt qu'aux mesures fondées sur les menaces des objectifs 1 à 3. Cela fait ressortir la nécessité de recentrer les efforts de rétablissement afin de réduire les menaces recensées pour la baleine noire de l'Atlantique Nord.

Le plan d'action proposé est opportun et porte exclusivement sur les empêtrements dans des engins de pêche, puisque la majorité des décès récents et des blessures graves ont été attribués à cette menace. Toutefois, ce plan d'action ne recommande pas des activités de rétablissement visant à retirer les engins de pêche afin de prévenir les cas d'empêtrement et, par conséquent, de réduire le risque d'empêtrement mortel. Pour garantir une population saine de baleines noires de l'Atlantique Nord, la priorité doit être mise sur la prévention des cas d'empêtrement, plutôt que sur la modification des engins et les efforts visant à dépêtrer les baleines. Le moyen le plus simple, le plus direct et le plus pratique de réduire le risque pour la baleine noire de l'Atlantique Nord serait d'éliminer les activités de pêche dans les habitats essentiels (soit par des fermetures spatiotemporelles; tableau 5, Vanderlaan et al. 2011, Brillant et al. 2017). En outre, le plan d'action n'aborde qu'une seule des menaces recensées pesant sur la baleine noire de l'Atlantique Nord et d'autres plans d'action doivent être préparés pour s'attaquer aux menaces restantes et aux nouvelles menaces émergentes.

À deux reprises, des membres de la communauté scientifique ont publié des rapports déclarant qu'il y avait un besoin urgent d'intervention immédiate en matière de gestion, pour réduire les décès de baleines noires de l'Atlantique Nord attribuables aux activités humaines (Kraus et al. 2005, 2016). Kraus et al. (2005) abordent les menaces que représentent les engins de pêche et les collisions avec des navires, alors que Kraus et al. (2016) traitent de la menace liée aux engins de pêche (Kraus et al. 2016). Compte tenu du rétablissement limité de la population au cours des dernières décennies et des récents déclins observés relativement à la santé et à la croissance de la population (Kraus et al. 2016; Rolland et al. 2016; Pace 2016), il est impératif de mettre en œuvre des activités de rétablissement pour réduire les menaces pesant sur la baleine noire de l'Atlantique Nord à court terme, si l'on veut assurer la survie à long terme de cette espèce en voie de disparition.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :