Procédures d’intervention en cas d’empêtrement de grandes baleines dans le Canada atlantique

Responsable : Pêches et Océans Canada (MPO), Gestion des ressources, coordonnateur régional du programme d’intervention auprès des mammifères marins [ci-après appelé le « coordonnateur »]

Dans chaque région, le coordonnateur et les réseaux d’intervention auprès des mammifères marins entretiendront une communication constante lorsque l’empêtrement d’une grande baleine vivante est signalé.Note de bas de page 1

Dans la plupart des cas, les réseaux régionaux d’intervention auprès des mammifères marins seront les premiers à être informés d’un tel incident, et ils aviseront leur coordonnateur régional du MPO. Lorsque l’empêtrement d’une grande baleine est signalé au MPO, le coordonnateur doit en informer le réseau d’intervention concerné dès que possible, car d’autres signalements concernant le même animal peuvent être faits.

  1. 1. Les personnes chargées de recevoir l’information doivent demander (au minimum) les renseignements suivants :

    1. date et heure de l’observation
    2. photos de la baleine
    3. confirmation de l’espèce de baleine
    4. condition ou état apparent de la baleine (mouvement de tête, ancrée, agitée, direction et vitesse de nage, etc.)
    5. confirmation du lieu d’observation de la baleine (latitude et longitude)
    6. détails pertinents sur l’emplacement pouvant être utiles aux intervenants (engins dans la zone, proximité du rivage, etc.)
    7. le plus de détails possible (marques distinctives, coordonnées de la personne qui fait le signalement, information sur l’engin dont la baleine est prisonnière, blessures constatées, etc.).
  2. L’information doit être transmise le plus rapidement possible au coordonnateur de la région concernée du MPO.

  3. Le coordonnateur confirme l’information recueillie.

    Au besoin, le coordonnateur du MPO doit communiquer avec le Secteur des sciences ou des partenaires externes pour confirmer les espèces ou fournir d’autres renseignements.

  4. Le coordonnateur informe la personne-ressource régionale de Conservation et Protection (C et P) de l’incident et lui demande de rester disponible dans l’éventualité d’autres communications.

    1. Conservation et Protection se chargera de déterminer les ressources disponibles, le cas échéant.
  5. Le coordonnateur informe la Gestion des ressources et les Communications du MPO de l’incident.

  6. Le coordonnateur se concerte avec un spécialiste du désempêtrement autorisé (conformément au Protocole de liaison avec le MPO) :

    1. Déterminer la disponibilité de l’équipage chargé du désempêtrement
    2. Discuter du moment de la journée et des conditions météorologiques
    3. Déterminer la nécessité du soutien de Conservation et Protection, et dans quelle forme
    4. Discuter de la sécurité avec le chef de l’équipage chargé du désempêtrement
  7. Le coordonnateur communique avec la personne-ressource régionale de Conservation et Protection pour déterminer la disponibilité du personnel et de l’équipement (navire de soutien, plateforme et outils requis pour le désempêtrement).

    1. Si des étiquettes satellites sont nécessaires, communiquer avec l’agent de C et P responsable des étiquettes, pour s’assurer que les étiquettes satellites sont activées et testées au cas où elles devraient être utilisées.
    2. Lorsque des étiquettes satellites sont déployées, Conservation et Protection doit s’assurer que les nœuds sont solides et que l’aimant est retiré de l’étiquette à activer.
    3. Conservation et Protection veille à ce que l’équipement approprié (navire, navire de soutien, trousses de désempêtrement, équipement de protection, etc.) et le personnel formé soient déployés au besoin.
  8. Coordonnateur, C et P et spécialistes du désempêtrement autorisés (conformément au Protocole de liaison avec le MPO) :

    1. Fournir à l’expert les renseignements susmentionnés recueillis et les coordonnées de la personne ayant signalé la baleine empêtrée.
    2. Le « Protocole de liaison avec le MPO » sera ensuite suivi.
    3. Discuter des questions de sécurité.

    Si le coordonnateur et l’expert en désempêtrement décident de ne pas poursuivre l’intervention en cas d’empêtrement :

    1. Informer toutes les parties nommées ci-dessus de la décision et de sa justification.

    Si le coordonnateur et l’expert en désempêtrement décident de poursuivre l’intervention en cas d’empêtrement :

  9. Le coordonnateur informe la Gestion des ressources qu’une intervention est en cours.

  10. Le coordonnateur avise le réseau national du MPO « Whale Alert ».

    Remarque :

    Mises à jour subséquentes au réseau national « Whale Alert », à la discrétion du coordonnateur.

  11. Le coordonnateur et les spécialistes du désempêtrement autorisés se concertent et confirment les prochaines étapes.

    1. Si le soutien de C et P est nécessaire et disponible, discuter de la logistique avec les intéressés.
    2. Discuter des préoccupations en matière de sécurité avec le chef de l’équipage chargé du désempêtrement, et Conservation et Protection le cas échéant.
  12. Si l’incident concerne une espèce visée par la Loi sur les espèces en péril (LEP) :

    1. Le coordonnateur informe les intéressés du programme régional des espèces en péril.
    2. La Gestion des ressources nationales en matière de pêches informe la national Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), dans le cadre de la mobilisation bilatérale régulière.
  13. Le navire de soutien ou l’équipage chargé du désempêtrement informe régulièrement le coordonnateur du déroulement de l’opération d’intervention, à mesure qu’elle progresse.

Date de modification :