Sélection de la langue

Recherche

Initiative de recherche multipartenaire

L’Initiative prévoit 45,5 millions de dollars sur 5 ans pour profiter de l’expertise et de l’expérience des experts en matière de déversement d’hydrocarbures au Canada et à l’étranger. Initiative de recherche multipartenaire fait partie du Plan national de protection des océans, lancé le 7 novembre 2016.

But

  • L’Initiative favorisera la collaboration entre les principaux experts afin de repérer les lacunes dans les connaissances et les priorités de recherche, d’améliorer notre compréhension des déversements de pétrole dans l’eau et de leurs effets sur les autres organismes, de concevoir de nouvelles technologies et de nouveaux protocoles pour le nettoyage, et d’appuyer la prise de décisions fondées sur des données scientifiques en vue de minimiser les impacts environnementaux et de favoriser le rétablissement de l’habitat.
  • Le Ministère collaborera avec les communautés autochtones et côtières, les organismes de réglementation, les organismes d’intervention, et les experts en matière de déversement d’hydrocarbures dans le gouvernement, l’industrie et le milieu universitaire. L’Initiative s’appuiera sur les travaux antérieurs du Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d’énergie extracôtières, situé à Halifax (Nouvelle-Écosse), ainsi que d’autres installations de recherche du gouvernement du Canada.

Résultats attendus

  • L’Initiative devrait permettre d’améliorer les protocoles d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures et de prendre des décisions visant à minimiser les impacts environnementaux de tels déversements.

Résumés de projets

Description Durée du projet Montant du financement Emplacement order

Développement de véhicules marins robotisés pour la caractérisation des déversements de pétrole brut et des résidus de combustion in-situ dans les eaux libres et glacées

Chargé de projet : Douglas Wallace (Université Dalhousie)

Résumé du projet : Développer deux types différents de véhicules sous-marins équipés de capteurs pour la caractérisation du pétrole/des sous-produits pétroliers après dispersion naturelle et/ou chimique et après combustion sur place.

de 2020 à 2022 112 500 $ Nouvelle-Écosse top

Modélisation informatique de prévision des risques, besoins et défis liés aux interventions en cas de déversements d' hydrocarbures en mer

Chargé de projet : Scott Socolofsky (Université Texas A&M)

Résumé du projet : Après un déversement de pétrole ou une fuite d'oléoduc, certains composants du pétrole et du gaz sont piégés dans les grands fonds, les autres composants formant des nappes à la surface de la mer ou s'évaporant dans l'atmosphère. Ce projet utilisera les données sur les déversements de pétrole au large des côtes et les conditions océanographiques à Terre-Neuve-et-Labrador pour élaborer des modèles informatiques permettant de prévoir le piégeage du pétrole et du gaz. Il comprendra l'élaboration d'un tableau d'orientation des interventions en mer, fondé sur le risque estimatif d'inhalation par les intervenants et le devenir des hydrocarbures dans l'environnement, pour atténuer les déversements d'hydrocarbures dans les eaux de Terre-Neuve. L'objectif global consiste à comprendre le comportement du pétrole et du gaz dans la colonne d'eau et la quantité des composés organiques volatils libérés dans l'atmosphère à l'état gazeux. Ces renseignements aideront les décideurs à élaborer des stratégies visant à protéger la santé humaine et l'environnement contre les déversements en haute mer.

Partenaires :

  • EnvHydro Corporation
  • ExxonMobil Biomedical Sciences inc.
  • Université Dalhousie
de 2018 à 2022 400 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Formation de gouttelettes d'hydrocarbures à partir de rejets sous-marins avec et sans la présence de gaz, à différents rapports agent dispersant/huile : incidences sur l'efficacité des agents repousseurs et des agents dispersants lorsque le pétrole atteint la surface

Chargé de projet : Michel Boufadel (New Jersey Institute of Technology)

Résumé du projet : La distribution de la taille des gouttelettes d'hydrocarbures est essentielle pour déterminer la voie de passage et le devenir des hydrocarbures déversés, car la dimension des gouttelettes peut influer sur leur persistance dans la colonne d'eau. Le projet vise à déterminer la quantité d'agents dispersants à appliquer pour effectuer une intervention efficace en cas de fuite de pétrole d'un oléoduc sous-marin dans les eaux canadiennes. Dans le cadre du projet, on simulera une fuite de pétrole d'un pipeline sous-marin et évaluera l'impact d'une explosion sous-marine, en vue de faciliter l'intervention en cas de déversement sous-marin.

Partenaire :

  • Environnement et Changement climatique Canada
de 2018 à 2022 749 800 $ Ailleurs dans le monde bottom

Quantification des effets de l'oxydation photochimique du pétrole sur le rendement des agents repousseurs chimiques dans les eaux canadiennes

Chargé de projet : Collin Ward (Woods Hole Oceanographic Institution)

Résumé du projet : Le projet vise à fournir aux décideurs des informations sur l'efficacité des agents chimiques (agents dispersants et agents repousseurs) dans le traitement du pétrole altéré en climat froid, lesquels peuvent favoriser le brûlage sur place et la dispersion du pétrole.

Partenaires :

  • RPS Ocean Science
  • Applied Research Associates inc.
de 2019 à 2021 637 666 $ Ailleurs dans le monde bottom

Effets des propriétés du pétrole brut, des agents dispersants et de l'atmosphérisation sur la dispersion des panaches et des nappes

Chargé de projet : Joseph Katz (Université Johns Hopkins)

Résumé du projet : Le transport des particules d'hydrocarbures dépend de la taille des gouttelettes, du courant océanique et de la turbulence, ainsi que des propriétés du pétrole. Dans le cadre du projet, on caractérisera la décomposition de différents hydrocarbures par divers processus naturels d'atmosphérisation afin d'approfondir notre compréhension de la dynamique du système des hydrocarbures exposés dans le milieu aquatique. Il vise principalement à prédire le devenir et le comportement des hydrocarbures après un déversement afin de pouvoir prendre des décisions optimales sur les mesures nécessaires pour atténuer les effets négatifs des hydrocarbures sur la vie marine et les collectivités côtières.

Partenaire :

  • New Jersey Institute of Technology
de 2018 à 2022 760 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Capturer le comportement du pétrole à l'échelle métrique : convergence du pétrole en raison des fronts d'eau et de l'advection verticale

Chargé de projet : Michel C. Boufadel (New Jersey Institute of Technology)

Résumé du projet : Il est indispensable de prévoir et d'interpréter les profils de déplacement du pétrole sur la surface de l'eau pour anticiper la trajectoire du pétrole et son devenir ultime. L'approche actuellement utilisée dans les modèles de déversements d'hydrocarbures ne tient pas compte de tous les facteurs environnementaux qui influencent la dynamique du système des hydrocarbures dans l'eau. Le projet vise à définir et à quantifier les variables clés qui amélioreront la précision des modèles informatiques utilisés pour interpréter le mouvement du pétrole dans l'eau. L'objectif global consiste à mettre au point des modèles informatiques, basés sur des observations par satellite et par drone, permettant de prédire les profils de déplacement des hydrocarbures déversés dans l'eau afin que les intervenants en cas de déversement d'hydrocarbures puissent utiliser les options appropriées.

Partenaire :

  • Université de Miami
de 2018 à 2019 299 999 $ Ailleurs dans le monde bottom

Effet de la forme et de l'hydrophobie des particules sur la formation d'agrégats hydrocarbures-particules : Une étude combinée expérimentale et numérique menant à la formation d'un modèle prédictif

Chargé de projet : Michel Boufadel (New Jersey Institute of Technology)

Résumé du projet : L'interaction du pétrole avec les sédiments dans l'environnement pourrait former des agrégats hydrocarbures-particules, qui sont essentiellement des flocs d'hydrocarbures entourés de particules. Il a été démontré que la formation d'agrégats hydrocarbures-particules réduit la taille des gouttelettes de pétrole et intensifie la dégradation des hydrocarbures. Cette étude expérimentale et numérique vise à évaluer la probabilité de formation d'agrégats hydrocarbures-particules en fonction de différentes propriétés des particules (forme, affinité avec l'eau) et des hydrocarbures (épais, légers, collants) dans le but d'établir un modèle de prédiction des options de nettoyage du pétrole. Les résultats seront utilisés pour mettre au point et tester un programme logiciel qui permettra aux intervenants de prédire la formation d'agrégats hydrocarbures-particules et le devenir des hydrocarbures.

de 2018 à 2022 556 025 $ Ailleurs dans le monde bottom

Énergie artificielle par rinçage à l'eau après traitement aux agents dispersants en mer calme ou dans des eaux prises par les glaces

Bénéficiaire du financement : Per Daling (SINTEF Ocean, Norvège)

Résumé du projet : Dans des conditions de mer calme (en eaux libres et en eaux prises par les glaces), la turbulence n'est parfois pas assez forte pour permettre une dispersion efficace de la nappe d'hydrocarbures dans la colonne d'eau après l'application de l'agent dispersant. Ce projet testera le potentiel d'amélioration de l'efficacité du traitement par agents dispersants en introduisant une énergie artificielle produite par le rinçage haut débit à l'eau de mer, généralement de 15 à 30 minutes après l'application de l'agent dispersant à une nappe d'hydrocarbures.

de 2018 à 2019 45 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Évaluation de l'efficacité des agents biologiques pour le traitement des déversements d'hydrocarbures en milieu arctique et subarctique

Chargé de projet : Roman Netzer (SINTEF Ocean, Norvège)

Résumé du projet : Les produits chimiques à base de pétrole sont devenus un élément important des stratégies d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures. Il a été démontré que les agents dispersants modernes des déversements d'hydrocarbures contribuent à améliorer la biodégradation des hydrocarbures déversés au large des côtes. Ils peuvent néanmoins provoquer des changements écologiques et leur utilisation a un impact sur les organismes et les écosystèmes. Le projet vise à évaluer l'efficacité des agents biologiques pour disperser les hydrocarbures déversés par biodégradation dans les conditions arctiques et subarctiques.

de 2019 à 2020 40 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Meilleures caractéristiques des résidus brûlés provenant du brûlage sur place sur le terrain et en laboratoire

Bénéficiaire du financement : Per Daling (SINTEF Ocean, Norvège)

Résumé du projet : Le brûlage sur place a suscité un grand intérêt en Norvège et au Canada comme méthode d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures. Le brûlage sur place peut être utilisé pour contenir et condenser les hydrocarbures déversés à l'aide de barrages flottants ignifuges ou d'agents repousseurs dans les eaux libres ou des hydrocarbures non confinés dans les eaux couvertes de glace, où la glace peut contribuer à réduire la propagation des hydrocarbures. Le brûlage sur place laissera toujours un résidu de combustion et le devenir, le comportement et les effets de ce résidu sont préoccupants. Le projet vise à élaborer une méthodologie pour estimer l'efficacité du brûlage du pétrole déversé dans l'environnement grâce à des analyses chimiques en laboratoire des résidus de combustion.

de 2019 à 2020 110 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Combustibles à faible teneur en soufre : Une nouvelle génération de mazouts marins

Chargé de projet : Per Daling (SINTEF Ocean, Norvège)

Résumé du projet : Le mazout est utilisé depuis des décennies dans l'industrie du transport maritime. Son devenir et son comportement en cas de déversement, ainsi que l'efficacité des différentes mesures d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures en milieu marin, ont été bien étudiés et décrits. Compte tenu de l'orientation actuelle de l'industrie du transport maritime vers de nouveaux mazouts marins à faible teneur en soufre, ce projet vise à mieux comprendre la variabilité de leurs propriétés d'atmosphérisation, de leur toxicité, de leur devenir et de leur comportement en cas de déversements en mer, ce qui aidera à déterminer l'efficacité des différentes options d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures en eau froide.

de 2019 à 2020 110 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Réactions directes et indirectes de l'écosystème aux déversements d'hydrocarbures et options d'intervention

Chargée de projet : Elizabeth Fulton (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation de l'Australie)

Résumé du projet : Pour évaluer la santé du milieu océanique, il est essentiel de comprendre comment les déversements d'hydrocarbures affectent les écosystèmes marins, ainsi que les avantages et les inconvénients des différentes mesures d'intervention. Le projet vise à utiliser et à améliorer le modèle d'écosystème Atlantis pour mieux comprendre les mesures de lutte contre les déversements d'hydrocarbures et les effets qu'ils peuvent avoir sur les systèmes socio écologiques marins du Canada. Le modèle sera axé sur les principaux facteurs des systèmes réels, de l'habitat marin et des conditions environnementales. Il pourrait ensuite être utilisé pour étudier des scénarios de déversements d'hydrocarbures dans les conditions environnementales canadiennes.

de 2018 à 2019 204 101 $ Ailleurs dans le monde bottom

Charge utile combinée d'un échantillonneur microbien et d'un capteur physique pour la surveillance rapide des déversements d'hydrocarbures en profondeur

Chargé de projet : Pascal Craw (Marine Laboratories : Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation de l'Australie)

Résumé du projet : L'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures consiste généralement à déterminer la répartition du panache à l'aide d'observations physiques et d'analyses chimiques effectuées à la surface. Des informations supplémentaires permettant de caractériser la taille, la profondeur et le mouvement d'un déversement peuvent être essentielles pour en réduire au minimum la propagation et l'impact. Le projet vise à mettre au point un système de surveillance de la pollution par les hydrocarbures faisant appel à des capteurs sur place à la fine pointe de la technologie qui peuvent être déployés dans l'eau pour détecter, mesurer et échantillonner l'épaisseur, le type et la taille des particules des hydrocarbures, et de faire l'essai de son intégration dans les véhicules sous-marins autonomes (VSA). Les résultats de la recherche permettront aux intervenants en cas de déversement d'hydrocarbures d'accroître leur capacité de recueillir des renseignements sur la nature, la profondeur et la propagation du déversement d'hydrocarbures. Cela appuiera ensuite la mise en œuvre et le choix de stratégies d'atténuation et de gestion fondées sur les données plus appropriées afin de contribuer à réduire au minimum les dommages environnementaux.

de 2018 à 2019 243 225 $ Ailleurs dans le monde bottom

Collecte de données essentielles sur la toxicologie aquatique associée à des mesures d'intervention de rechange

Chargé de projet : Benjamin de Jourdan (Centre des sciences de la mer Huntsman)

Résumé du projet : Le projet fournira aux décideurs des renseignements toxicologiques sur les mesures de lutte précises en fonction de l'environnement opérationnel au moment de l'intervention sur un déversement d'hydrocarbures. L'étude sera menée dans de l'eau de mer naturelle, en utilisant une gamme de concentrations et de durées d'exposition pertinentes sur le plan environnemental. La recherche ciblera les espèces importantes sur les plans culturel et économique qui sont pertinentes pour le milieu marin canadien, en mettant l'accent sur les effets des mesures d'intervention de rechange au cours des différents stades du cycle biologique des espèces. Ce projet vise à informer les décideurs sur les effets toxicologiques des mesures de nettoyage des déversements d'hydrocarbures sur les espèces aquatiques. Les résultats de l'étude renforceront la capacité du Canada à effectuer des recherches de classe mondiale en toxicologie aquatique associées aux déversements de produits pétroliers et aux mesures d'intervention appropriées.

de 2018 à 2022 2 439 983 $ Nouveau-Brunswick top

Évaluations du risque posé par les déversements de pétrole potentiels dans l’archipel arctique canadien

Bénéficiaire du financement : Haibo Niu (Université Dalhousie)

Résumé du projet : L’archipel arctique canadien est une zone importante sur le plan écologique. Le réchauffement de la planète réduira considérablement la couverture de glace de mer dans l’Arctique et fera du passage du Nord-Ouest une route maritime clé entre l’océan Pacifique et l’Atlantique Nord. Les risques environnementaux liés aux déversements d’hydrocarbures provenant de navires dans la région n’ont pas encore été bien étudiés. Ce projet vise à utiliser un modèle de circulation à haute résolution pour évaluer les risques associés aux déversements d’hydrocarbures dans les aires de conservation de l’archipel. Les modèles de déversements d’hydrocarbures tirés de ce projet aideront les intervenants à localiser et à déterminer les incidences potentielles des déversements d’hydrocarbures dans certaines zones précises et influenceront la prise de décisions.

Partenaires :

  • EnvHydro Corporation
  • ExxonMobil Biomedical Sciences inc.
  • Université Dalhousie
de 2018 à 2021 175 000 $ Nouvelle-Écosse top

Amélioration des stratégies de décantation et de gestion des déchets huileux en cas d’intervention lors d’un déversement d’hydrocarbures

Chargé de projet : Lei Liu (Université Dalhousie)

Résumé du projet : Les technologies de récupération mécanique des déversements d’hydrocarbures peuvent générer de grands volumes de déchets huileux. Les chercheurs se concentreront sur le recensement des obstacles technologiques à la séparation du pétrole de l’eau ainsi qu’à la gestion des déchets huileux. Les résultats du projet permettront aux décideurs d’améliorer les stratégies d’élimination mécanique des huiles (décantation) et de gestion des déchets huileux au Canada.

Partenaires :

  • Université du Nord de la Colombie-Britannique
  • Université Memorial de Terre-Neuve
  • Université de la Colombie-Britannique – Okanagan
de 2018 à 2022 347,973 $ Nouvelle-Écosse top

Améliorations de la base de données sur les hydrocarbures ADIOS

Bénéficiaire du financement : Christopher Barker (Office of Response and Restoration – National Oceanic and Atmospheric Administration)

Chargé de projet : L’Automated Data Inquiry for Oil Spills (ADIOS) de la National Oceanic and Atmospheric Administration est un modèle d’atmosphérisation du pétrole qui évalue les changements physiques et chimiques subis par différents produits pétroliers bruts et raffinés dans le milieu marin afin d’aider les décideurs à planifier des stratégies de nettoyage appropriées. Le projet vise à relever et à combler les insuffisances d’informations de la base de données sur les principaux produits pétroliers expédiés et utilisés au Canada et aux États-Unis. Afin d’appuyer au mieux l’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures, la base de données comprendra des dossiers complets pour les principales catégories d’hydrocarbures utilisées aujourd’hui. Cette base de données en ligne sera facilement accessible aux intervenants en cas de déversement d’hydrocarbures et leur fournira des données essentielles pour déterminer le devenir et les modèles de transport des déversements d’hydrocarbures.

Partenaires :

  • Office of Response and Restoration – National Oceanic and Atmospheric Administration
de 2019 à 2021 182 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Comparaison des progrès récents dans l’estimation et la mesure de l’épaisseur des nappes de pétrole

Chargée de projet : Lisa DiPinto (Office of Response and Restoration – National Oceanic and Atmospheric Administration)

Résumé du projet : Il est important de disposer d’informations précises sur l’épaisseur des nappes d’hydrocarbures lors de la modélisation du devenir et du transport des hydrocarbures et de la détermination des mesures d’intervention appropriées en cas de déversement d’hydrocarbures. Le projet vise à comparer les progrès réalisés dans la caractérisation de l’épaisseur des nappes d’hydrocarbures à l’aide d’expériences en cuve et d’essais sur le terrain.

Partenaires :

  • Office of Response and Restoration – National Oceanic and Atmospheric Administration
  • Water Mapping, LLC.
  • Bureau of Safety and Environmental Enforcement
de 2019 à 2022 548 665 $ Ailleurs dans le monde bottom

Technique d’évaluation pour la restauration des rives (TERR) et améliorations apportées à la fin du nettoyage

Chargé de projet : Carl Childs (Emergency Response Division, Office of Response and Restoration, and National Ocean Service – National Oceanic and Atmospheric Administration)

Résumé du projet : La technique d’évaluation pour la restauration des rives (TERR) est un outil important qui permet aux intervenants de recueillir les données nécessaires à l’élaboration des plans de nettoyage des rives. Le volume des données recueillies pendant et après les déversements d’hydrocarbures a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années. Parallèlement à cette augmentation du volume de données sur la TERR, on a constaté une hausse de la difficulté et de la sophistication technique requise pour gérer ces vastes ensembles de données et fournir une analyse et une interprétation significatives sur le plan opérationnel dans un délai pertinent pour l’intervention. Le projet vise à mettre au point un logiciel qui améliore la capacité des intervenants d’accéder aux données sur la TERR, de les analyser, de les interpréter et de les transmettre.

de 2019 à 2022 234 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Mesures d’intervention de rechange en cas de déversement d’hydrocarbures : toxicité et biodégradation des huiles de pétrole traitées

Chargée de projet : Robyn Conmy (Office of Research and Development – U.S. Environmental Protection Agency)

Résumé du projet : L’augmentation de la production et du transport d’hydrocarbures s’accompagne d’un risque accru de déversements d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes. La recherche sur les mesures de lutte contre les déversements d’hydrocarbures est essentielle pour améliorer les outils d’atténuation des déversements et informer les décideurs pendant les déversements, notamment les efforts de protection des ressources naturelles et culturelles. Le projet vise à fournir des renseignements aux décideurs sur les mesures de lutte contre les déversements d’hydrocarbures en évaluant la capacité de ces mesures de biodégrader certains produits pétroliers et leurs effets sur les espèces aquatiques.

Partenaire :

  • U.S. EPA – ORD
de 2019 à 2022 1 482 000 $ Ailleurs dans le monde bottom

Le brûlage sur place comme technique d’intervention pour les déversements de pétrole en eaux canadiennes

Chargée de projet : Feiyue Wang (Université du Manitoba)

Résumé du projet : Le brûlage sur place des hydrocarbures sur l’eau peut éliminer rapidement des quantités importantes d’hydrocarbures du milieu marin. Il peut s’agir d’une technique efficace d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures dans certaines situations. Ce projet vise à faire un examen critique du brûlage sur place comme technique d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes, à former la prochaine génération de chercheurs à la recherche sur l’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures et à améliorer les options d’intervention grâce aux techniques de brûlage sur place pour éliminer les hydrocarbures déversés en mer. À l’issue du projet, on formulera des recommandations en vue d’améliorer le brûlage sur place au Canada.

Partenaire :

  • SL Ross Environmental Research, Ltd.
de 2018 à 2020 $ 305 000 Manitoba top

Test à petite échelle des options d’intervention de rechange pour les déversements d’hydrocarbures Canada

Chargée de projet : Feiyue Wang (Université du Manitoba)

Résumé du projet : L’objectif du projet est de fournir à la communauté d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures des renseignements lui permettant de choisir rapidement et efficacement les mesures d’intervention de rechange les plus efficaces. Pour ce faire, on procédera à des essais en laboratoire à petite échelle sur différents types de pétrole brut à mesure qu’ils s’altèrent jusqu’au point où des mesures d’intervention de rechange ne sont plus efficaces.

Partenaire :

  • SL Ross Environmental Research, Ltd.
de 2019 à 2021 $ 680 000 Manitoba top

Étude expérimentale sur le terrain du brûlage sur place avec des estacades ignifuges dans le but de réduire les résidus de combustion

Chargée de projet : Feiyue Wang (Université du Manitoba)

Résumé du projet : Le brûlage sur place peut éliminer rapidement des quantités importantes d’hydrocarbures du milieu marin. Cependant, cette technique produit des résidus de combustion, de la suie noire de carbone et d’autres émissions provenant des hydrocarbures non brûlés ou partiellement brûlés. Ce projet vise à étudier l’efficacité du brûlage des hydrocarbures dans les eaux canadiennes comme mesure d’intervention de rechange pour la gestion des déversements d’hydrocarbures. Le projet comprendra des expériences de brûlage et mesurera l’efficience de l’élimination des hydrocarbures par brûlage, la quantité et la qualité de fumée émise, ainsi que la quantité de résidus restants et les propriétés physiques, chimiques et toxicologiques de ces derniers.

Partenaire :

  • SL Ross Environmental Research, Ltd.
de 2018 à 2021 $ 846 000 Manitoba top

Étude expérimentale sur le terrain de l’utilisation depuis les airs des agents repousseurs et d’inflammateurs pour le brûlage sur place dans la glace de dérive et les eaux libres

Chargée de projet : Feiyue Wang (Université du Manitoba)

Résumé du projet : L’augmentation du trafic maritime et de l’exploration pétrolière dans les eaux couvertes de glace menace d’accroître le risque de déversements d’hydrocarbures au Canada. L’un des défis des intervenants en cas de déversement dans les eaux couvertes de glace est la possibilité que des déversements d’hydrocarbures se produisent dans la glace de dérive, ce qui complique grandement la tâche d’élimination des hydrocarbures à l’aide des techniques classiques de confinement et de récupération. Ce projet vise à étudier l’efficacité du brûlage des hydrocarbures dans les eaux couvertes de glace comme mesure d’intervention de rechange pour la gestion des déversements d’hydrocarbures. La recherche sera axée sur l’utilisation d’agents repousseurs dispersés par hélicoptère pour réduire la taille et épaissir les grandes nappes de pétrole au large dans la glace de dérive et dans les eaux libres plus calmes. Les résultats permettront de vérifier et d’améliorer les techniques de brûlage sur place pour les intervenants canadiens en cas de déversement d’hydrocarbures.

Partenaires :

  • SL Ross Environmental Research, Ltd.
  • DF Dickins Associates, Ltd
de 2018 à 2022 $ 1 400 000 Manitoba top

Surveillance de base des contaminants d’hydrocarbures et des génomiques microbiennes dans le couloir de transport Kivalliq

Chargée de projet : Gary Stern (Université du Manitoba)

Résumé du projet : Les collectivités de l’ouest de la baie d’Hudson connaissent des volumes élevés de trafic maritime en raison des vastes projets d’exploration minière dans la région. En cas de déversement d’hydrocarbures, l’un des défis consistera à faire la distinction entre les contaminants d’origine naturelle et les hydrocarbures contaminants en raison du déversement. Le projet vise à former des étudiants autochtones à recueillir les données de base nécessaires pour faire la distinction entre la teneur naturelle et les produits pétroliers contaminants dans l’environnement et ainsi déterminer si la biodégradation naturelle est une stratégie d’atténuation possible dans le corridor de transport du Kivalliq. La base de données du projet contiendra des profils détaillés des contaminants hydrocarbonés et non hydrocarbonés et des concentrations chimiques présentes dans les sédiments, l’eau et les invertébrés benthiques.

Partenaire :

  • Université McGill
de 2018 à 2022 $ 770 000 Manitoba top

Enquête sur les lieux et hors site sur le potentiel de dégradation d’hydrocarbures dans les milieux marins arctiques

Chargée de projet : Søren Rysgaard (Université du Manitoba)

Résumé du projet : On manque de connaissances adéquates concernant l’influence de certaines caractéristiques de l’Arctique sur la biodégradation du pétrole, comme les basses températures, la glace de mer, les conditions océanographiques, le milieu oligotrophe, la mauvaise adaptation microbienne à la dégradation des composés pétroliers et les proliférations massives de phytoplanctons. Le projet vise à déterminer comment le Canada peut intervenir en cas de déversements d’hydrocarbures dans les milieux marins de l’Arctique en comprenant la capacité des microbes d’eau froide à dégrader les composés pétroliers dans les conditions extrêmes de l’Arctique. En effectuant une série d’analyses chimiques et moléculaires, ainsi que des techniques de profilage et d’imagerie du biofilm, cette recherche cherchera à approfondir la connaissance des méthodes de contrôle et de la microbiologie de la biodégradation du pétrole dans les conditions arctiques.

Partenaires :

  • Université d’Aarhus
  • Conseil national de recherches du Canada
de 2018 à 2021 $ 484 000 Manitoba top

Analyse chimique du pétrole et des produits pétroliers et de leurs changements dans l’environnement

Chargée de projet : Feiyue Wang (Université du Manitoba)

Résumé du projet : La caractérisation chimique du pétrole et des produits pétroliers est essentielle pour comprendre le comportement, le devenir et la toxicité des hydrocarbures déversés dans l’environnement et évaluer l’efficacité des techniques d’intervention en cas de déversement. Cette caractérisation est compliquée par la composition exceptionnellement complexe du pétrole. Le projet vise à étudier la composition chimique du pétrole et des produits pétroliers ainsi que leurs changements dans l’environnement. Il est fondamental pour comprendre le comportement, le devenir et la toxicité des déversements d’hydrocarbures et évaluer l’efficacité des diverses techniques d’intervention en cas de déversements d’hydrocarbures. Une approche coordonnée et intégrée de l’analyse chimique permettra de comparer les résultats de tous les projets de l’Initiative de recherche multipartenaire.

de 2018 à 2022 $ 1 900 000 Manitoba top

Projet relatif à la translocation des hydrocarbures : Trousses d’outils pour le traitement des lignes de côte à l’aide d’agents de nettoyage – Évaluation, amélioration et développement

Bénéficiaire du financement : Chunjiang An (Université Concordia)

Résumé du projet : Les écosystèmes intertidaux sont complexes et susceptibles d’être endommagés par les déversements d’hydrocarbures. Une fois que le pétrole atteint la terre, les opérations de nettoyage peuvent devenir coûteuses et prendre beaucoup de temps. Ce projet vise à mettre au point des méthodes de traitement des rives à l’aide d’agents de nettoyage pour traiter et nettoyer efficacement les rives mazoutées. Le projet étudiera les conditions de mazoutage du littoral avant le lavage en surface et caractérisera l’efficacité des agents de lavage pour le traitement amélioré des hydrocarbures sur les rives. Ces renseignements appuieront des stratégies de traitement efficaces pour le nettoyage des déversements d’hydrocarbures à terre.

Partenaires :

  • Owens Coastal Consultants Ltd
  • Université Memorial de Terre-Neuve
  • New Jersey Institute of Technology
  • Polaris Applied Sciences inc.
de 2018 à 2022 632 000 $ Québec top

Examen des voies et processus de translocation des hydrocarbures et des processus d’atténuation et d’atmosphérisation du pétrole dans les milieux côtiers et marins au Canada

Chargé de projet : Chunjiang An (Université Concordia)

Résumé du projet : Les hydrocarbures déversés en mer et sur les côtes se déplacent rapidement entre différents environnements physiques et écologiques. Il est essentiel de comprendre les voies de passage et les processus de translocation du pétrole pour déterminer si l’intervention est appropriée pour favoriser la dégradation naturelle, réduire les risques environnementaux et accélérer la régénération de l’environnement. Ce projet vise à fournir aux décideurs de l’information sur le rôle des fines particules minérales dans les processus de translocation des hydrocarbures côtiers/marins et de décrire leurs variations selon les différents types d’hydrocarbures. Le projet portera également sur les questions clés associées aux pratiques d’intervention actuellement acceptées.

Partenaires :

  • New Jersey Institute of Technology
  • SL Ross Environmental Research Ltd
  • Owens Coastal Consultants Ltd
  • Université McGill
  • S3 Environmental
  • SINTEF Ocean
  • Polaris Applied Sciences inc.
  • Université Concordia
de 2018 à 2022 4 381 451 $ Québec top

Déversement de pétrole expérimental contrôlé dans les eaux canadiennes afin d’évaluer l’état de préparation de la stratégie d’assainissement

Chargé de projet : Lyle White (Université McGill)

Résumé du projet : Le réchauffement de la planète ouvre le passage du Nord-Ouest à une augmentation générale et soutenue des répercussions anthropiques ainsi qu’à l’exploitation et au transport des réserves pétrolières extracôtières dans l’Extrême-Arctique canadien. Ce projet vise à fournir aux décideurs de l’information sur la capacité des microbes de décomposer naturellement les déversements de pétrole qui s’échouent sur les plages afin d’élaborer des stratégies d’assainissement dans l’Arctique canadien.

de 2018 à 2022 1 461 650 $ Québec top

Biodégradation naturelle des substrats d’hydrocarbures et impacts de la dimension des gouttelettes et des agrégats sur la mise au point d’un modèle de prévision

Chargé de projet : Charles Greer (Université McGill)

Résumé du projet : L’atténuation naturelle implique un certain nombre de processus qui influent sur le devenir du pétrole déversé dans l’environnement. Elle comprend des processus tels que l’évaporation, la dissolution, la dispersion, la photodégradation et la biodégradation. La biodégradation est un processus particulièrement important, parce qu’elle provoque l’élimination permanente des composants huileux sous l’action de microorganismes, principalement des bactéries, qui sont capables de se nourrir d’un grand nombre des composés du pétrole. Le projet vise à améliorer les mesures d’intervention de rechange en élargissant notre compréhension des avantages et des limites de la biodégradation naturelle pour nettoyer les déversements d’hydrocarbures dans le milieu marin. Ces connaissances seront indispensables pour déterminer les régions qui présentent un potentiel de dégradation naturelle du pétrole et la vitesse à laquelle le pétrole peut être dégradé.

Partenaires :

  • New Jersey Institute of Technology
  • Université Memorial de Terre-Neuve
de 2018 à 2022 1 799 233 $ Québec top

Amélioration de la gestion de décantation et de déchets huileux lors d’un déversement d’hydrocarbures

Chargé de projet : Jianbing Li (Université du Nord de la Colombie-Britannique)

Résumé du projet : Les technologies de récupération mécanique des déversements d’hydrocarbures peuvent générer de grands volumes de déchets huileux. Les chercheurs se concentreront sur le recensement des obstacles technologiques à la séparation du pétrole de l’eau ainsi qu’à la gestion des déchets huileux. Les résultats du projet permettront aux décideurs d’améliorer les stratégies d’élimination mécanique des huiles (décantation) et de gestion des déchets huileux au Canada.

Partenaires :

  • Université Memorial de Terre-Neuve
  • Université Dalhousie
  • Université de la Colombie-Britannique – Okanagan
  • Université McGill
  • Conseil national de recherches du Canada
  • Huntsman Marine Science Centre
  • Université de Californie à Berkeley
de 2018 à 2022 1 900 000 $ Colombie-Britannique top

Analyse de l’efficacité technique de l’utilisation d’agents dispersants pour lutter contre les déversements d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes

Bénéficiaire du financement : Baiyu Helen Zhang (Université Memorial de Terre-Neuve)

Résumé du projet : Les déversements d’hydrocarbures en milieu marin peuvent causer d’énormes pertes économiques et avoir des répercussions négatives sur notre environnement. Les agents de traitement chimiques des déversements d’hydrocarbures peuvent être très efficaces dans certaines circonstances pour lutter contre de grands déversements en mer. L’utilisation d’un bon nombre de ces agents est approuvée dans d’autres pays, mais elle doit être évaluée dans les conditions canadiennes. Les chercheurs examineront l’efficacité de l’utilisation d’agents dispersants pour traiter des déversements d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes et apporteront des preuves scientifiques à l’appui des décisions réglementaires.

Partenaires :

  • Université Memorial
  • François Merlin
  • Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE)
  • SL Ross Environmental Research Ltd
  • New Jersey Institute of Technology
  • SINTEF Ocean
  • Université McGill
  • SEA Consulting Group
de 2018 à 2022 1 690 000 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Reconnaissance et délimitation des déversements d’hydrocarbures à l’aide de la technologie de véhicules sous-marins autonomes

Chargé de projet : Neil Bose (Université Memorial)

Résumé du projet : Les méthodes d’échantillonnage à bord de navires permettant de recueillir des données sous la surface de la mer sont difficiles et coûteuses. Les véhicules sous-marins autonomes (VSA) robotisés munis de capteurs peuvent mesurer les concentrations d’hydrocarbures et d’autres paramètres chimiques, biologiques et physiques. Les chercheurs utiliseront les VSA pour évaluer comment les capteurs et les technologies robotiques peuvent recueillir des données vitales dans les eaux libres et prises par les glaces afin d’aider à informer les intervenants canadiens en cas d’incident au sujet de la propagation des hydrocarbures sous la surface de la mer et d’appuyer la capacité d’intervention du Canada en cas de déversement d’hydrocarbures.

Partenaires :

  • Université Dalhousie
  • Oil Research Program, U.S. Environmental Protection Agency
  • Office of Response and Restoration – NOAA
  • Woods Hole Oceanographic Institution
  • Université de Tasmanie
  • Energy Hydrocarbon Detection Team – CSIRO
de 2018 à 2022 1 380 000 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Comprendre les interactions entre les hydrocarbures, les agents dispersants, les exopolymères et les particules afin d’améliorer les interventions lors d’un déversement d’hydrocarbures

Chargée de projet : Uta Passow (Université Memorial de Terre-Neuve)

Résumé du projet : Les déversements d’hydrocarbures en mer peuvent être causés par des accidents dans l’industrie pétrolière et gazière extracôtière ou la navigation maritime, ce qui a des impacts environnementaux sur les écosystèmes marins. Les chercheurs étudieront la capacité de nettoyage des déversements d’hydrocarbures en se concentrant sur la façon dont les hydrocarbures dispersés par des agents chimiques sont traités par les microorganismes marins, qui jouent un rôle dans la dégradation des hydrocarbures déversés dans l’environnement. Ils examineront également les effets des molécules et particules bactériennes sur la dispersion des hydrocarbures ainsi que la séparation du pétrole en différentes phases.

Partenaires :

  • New Jersey Institute of Technology
  • Huntsman Marine Science Centre
de 2018 à 2022 791 000 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Mise au point de techniques d’adsorption améliorées pour les interventions lors d’un déversement d’hydrocarbures

Chargé de projet : Tahir Husain (Université Memorial de Terre-Neuve)

Résumé du projet : Les technologies classiques de récupération du pétrole génèrent d’importants volumes de déchets huileux, qui posent des défis considérables à terre, et surtout au large. Les chercheurs travaillent à de nouvelles technologies qui permettent d’extraire une quantité de pétrole considérablement supérieure des eaux usées par rapport aux techniques classiques de récupération du pétrole. Ce nouveau traitement permettra d’améliorer les techniques de réduction des eaux usées huileuses à un niveau acceptable pour les organismes de réglementation afin de permettre leur rejet en mer.

Partenaires :

  • Université de Toronto
  • CSIRO
de 2018 à 2022 700,000 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Atténuation naturelle et prévision de trajectoire du bitume dilué déversé dans les eaux chinoises ou canadiennes

Chargée de projet : Baiyu Helen Zhang (Université Memorial de Terre-Neuve)

Résumé du projet : Les sables bitumineux du Canada sont la troisième réserve de pétrole au monde. L’expansion des exportations de pétrole et l’augmentation du transport du brut lourd du Canada vers la Chine posent un risque croissant de déversements le long des routes maritimes internationales. Travaillant en collaboration, des chercheurs canadiens et chinois étudieront la biodégradation du bitume dilué déversé au fil du temps ainsi que les activités microbiennes qui se produisent pendant la biodégradation. Les résultats de ce projet faciliteront l’élaboration des politiques et la planification stratégique à l’appui du développement durable des ressources énergétiques au Canada et à l’étranger.

Partenaires :

  • Centre de surveillance environnementale de la mer de Chine du Nord
  • Université Dalhousie
  • Université McGill
  • Université East China Normal
  • New Jersey Institute of Technology
  • Université océanique de Chine
de 2018 à 2019 250 000 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Amélioration des stratégies de décantation et de gestion des déchets huileux en cas d’intervention lors d’un déversement d’hydrocarbures

Chargé de projet : Bing Chen (Memorial University of Newfoundland)

Résumé du projet : Les technologies de récupération mécanique des déversements d’hydrocarbures peuvent générer de grands volumes de déchets huileux. Les chercheurs se concentreront sur le recensement des obstacles technologiques à la séparation du pétrole de l’eau ainsi qu’à la gestion des déchets huileux. Les résultats du projet permettront aux décideurs d’améliorer les stratégies d’élimination mécanique des huiles (décantation) et de gestion des déchets huileux au Canada.

Partenaires :

  • Université du Nord de la Colombie-Britannique
  • Université Dalhousie
  • Université de la Colombie-Britannique – Okanagan
de 2018 à 2022 759,795 $ Terre-Neuve-et-Labrador top

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :