Sélection de la langue

Recherche

Rapport sur l'état de l'océan pour les zones étendues de gestion des océans de la baie Placentia et les Grands Bancs

L'écosystème à l'étude dans le rapport pour les zones étendues de gestion des océans de la baie Placentia et des Grands Bancs est la zone désignée de gestion intégrée pour la région de Terre-Neuve et Labrador. Géographiquement, la zone englobe environ 550 000 km², partant du Cap Ray sur la portion insulaire de la côte sud (près de Port aux Basques), se poursuivant vers l'est le long de la côte sud et s'étendant vers le nord le long de la côte est, jusqu'au Cap Freels à la pointe de la baie Bonavista. Les limites vers le large correspondent aux divisions 3LNO et subdivisions 3P et 3N de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord Ouest (OPANO). La limite sud de la gestion intégrée s'étend au delà de la limite des 200 milles marins (370,4 km) de la zone économique exclusive du Canada jusqu'à la limite du plateau continental, définie à la latitude 42° N.

Remarque : certains liens mènent vers des sites Web unilingues anglais.

Priorités en conservation

Plusieurs secteurs visés par des mesures prioritaires de conservation ont été désignés à l'intérieur de la ZEGO; à ce jour,il s'agit de la morue de l'Atlantique, des espèces aquatiques envahissantes, des habitats, des coraux et éponges. Les trois stocks de morue de l'Atlantique (Gadus morhua) de la ZEGO ont diminué sensiblement à la fin des années 80 et au début des années 90.

Autres points saillants :

Le crabe vert (Carcinus maenas), une espèce aquatique envahissante, a été observé pour la première fois à la baie Placentia en 2007 et il a eu, dans les zones de grande abondance, un important impact sur les espèces de mollusques et de crustacés, tant commerciales que non commerciales, et sur l'environnement naturel. L'atténuation par l'enlèvement, à l'aide du piégeage intensif, peut se révéler efficace pour réduire la présence de crabe vert et limiter l'impact de l'espèce sur l'environnement pendant que les recherches et les essais sur d'autres méthodes se poursuivent.

La détermination des espèces importantes, d'un point de vue écologique, qui fournissent un habitat structurel (p. ex., les coraux et les mousses de mer), des zones ayant une importance écologique et biologique de même que la caractérisation de l'habitat demeurent prioritaires pour améliorer la connaissance et la protection des zones de la ZEGO, importantes pour les fonctions et la structure de l'écosystème.

Les coraux d'eau profonde ont été définis comme une espèce ayant une importance écologique dans les écosystèmes de la ZEGO, car ils offrent un habitat structurel unique. De même, les éponges vivant en eau froide sont de plus en plus reconnues, elles aussi, comme composant important d'un écosystème marin par l'habitat benthique qu'elles offrent. On a ciblé des zones prioritaires pour la recherche sur les éponges des grands fonds en fonction des zones de la région qui présentent une grande biodiversité et une grande abondance; la mise en place de mesures de gestion visant leur protection est en cours.

À propos de nouvelles sources d'information pouvant combler les lacunes de connaissance des ZEGO, un relevé aérien été effectué en 2007 afin d'estimer avec plus de précision l'abondance et la répartition des mammifères marins, des tortues de mer et autre mégafaune de surface, ce qui aura des répercussions importantes pour notre compréhension, d'un point de vue de gestion et des espèces en péril.

Vous voulez en savoir davantage?

Tendances des écosystèmes :

État et tendances des écosystèmes : Buts et objectifs canadiens pour la biodiversité d’ici 2020 , sommaire des écozones marines (SCCS AS - 2010/030), et écosystème de la ZEGO de la baie Placentia et des Grands Bancs (SCCS docrech - 2010/026). Ce rapport technique scientifique correspond à l'écozone du plateau néo-écossais et constitue une compilation des données scientifiques et techniques sur l'état, les tendances, les facteurs et les agents de stress de l'écozone.

Programme de monitorage de la zone atlantique (PMZA) – Les données recueillies incluent des données biologiques, chimiques et physiques recueillies sur place qui permettront de mieux comprendre et prévoir l'évolution de l'état de l'océan, notamment en ce qui a trait aux changements climatiques ou aux interactions entre l'environnement et les pêches.

Autres liens utiles :
(Remarque : certains liens mènent vers des sites Web unilingues anglais.)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :