Sélection de la langue

Recherche

Aperçu

Envoyer le message clair que le Canada ne tolère pas les activités illégales et la surpêche

Les activités régulières d’observation, de contrôle et de surveillance des navires de pêche se trouvant à l’intérieur et au-delà de la limite de la zone économique de 200 milles du Canada constituent un élément important de la stratégie canadienne de gestion des pêches, et sont essentielles pour décourager la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Notre présence sur l’eau, dans les airs et dans les ports envoie un message clair : le Canada ne tolérera pas les activités illégales ni la surpêche.

Les agents des pêches canadiens mènent des activités de surveillance et des inspections à titre d’inspecteurs dans :

Ils participent également aux mesures d’application de la loi dans l’océan Pacifique, en tant que membres de :

Il y a des preuves manifestes que l’accroissement des activités d’observation, de contrôle et de surveillance a des effets positifs. Par exemple, dans l’Atlantique Nord-Ouest, le nombre de bateaux qui pêchent illégalement dans la zone réglementée par l’OPANO a diminué. Par conséquent, le Canada donne moins de contraventions pour des activités de pêche illégales. Dans le Pacifique, le Canada continue de travailler avec des partenaires internationaux et des organisations non gouvernementales en utilisant des technologies nouvelles ou existantes pour lutter contre la pêche INN en haute mer. Par exemple, le Canada a récemment conclu une entente avec l’Équateur en vue de fournir une expertise pour aider à détecter les navires clandestins qui pêchent illégalement près des îles Galápagos et travaille avec l'agence de pêche du Forum dans le Pacifique Sud pour fournir une assistance aux petites nations insulaires.

Au cours des dernières années, les efforts déployés par les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) pour maintenir des listes des navires qui se livrent à des activités de pêche illégales se sont révélés un outil important pour régler le problème. Le Canada contribue considérablement à le développement de mesures de gestion de la conservation au sein de ces ORGP afin d'améliorer les efforts en matière de protection des ressources halieutiques. Par ailleurs, la mise en place de mesures du ressort de l’État du port, qui comprennent l’inspection des documents, des engins et des prises des navires qui arrivent au port, fait en sorte qu’il est plus difficile pour les poissons provenant de la pêche illicite d’atteindre les marchés.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :