Sélection de la langue

Recherche

Transformation de l’Office de commercialisation du poisson d’eau douce

Sur cette page

Transformation de l'Office de commercialisation du poisson d'eau douce

La transformation de l'Office de commercialisation du poisson d'eau douce (OCPED) comprendra un processus ouvert, transparent et concurrentiel. Nous adopterons un processus en deux étapes :

Un processus concurrentiel invite les parties intéressées à soumettre une proposition. Il permet également au gouvernement du Canada d'évaluer les mérites de chaque proposition.

La transformation de l'OCPED par l'entremise d'un processus concurrentiel aidera à assurer que l'OCPED :

Certains éléments relatifs au processus concurrentiel permettent :

Pêches et Océans Canada s'engage envers les organismes suivants :

Le gouvernement du Canada consultera les communautés autochtones au sujet de l'utilisation historique ou traditionnelle des terres de l'OCPED.

Nous reconnaissons le rôle essentiel que joue l'OCPED dans la pêche en eau douce au Canada. Nous nous engageons à assurer son succès à long terme.

Comité consultatif ministériel sur l’OCPED

En 2017, le gouvernement du Canada avons sollicité la participation de pêcheurs et de collectivités pour parler de l’avenir de l’Office de commercialisation du poisson d’eau douce (OCPED). Il en est ressorti que de nombreux pêcheurs apprécient toujours l’OCPED et ses services, mais veulent plus de contrôle sur leur industrie.

Conformément à ce que nous avons entendu, nous avions mis sur pied un comité consultatif, visant à explorer les moyens de transformer l'OCPED pour qu'il demeure moderne et concurrentiel dans le marché libre d'aujourd'hui. Le groupe d'experts a exploré de nouveaux modèles de gouvernance et de propriété qui appuient la collaboration et la coopération entre les pêcheurs et qui les font participer à la prise de décisions. Dans le cadre de son examen, le comité a évalué les possibilités de nouvelles ententes de partenariat avec des organismes qui pourraient jouer un rôle dans ces nouveaux modèles pour l'OCPED.

Le comité a présenté ses conclusions à la Ministre en juin 2019.

Interlocuteur sur la transformation de l’OCPED

En septembre 2019, sur la base de la recommandation du comité consultatif ministériel, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne a nommé un interlocuteur chargé de diriger les prochaines étapes du processus de transformation de l'OCPED.

L'Interlocuteur a mené plus de 30 séances d’engagement avec les pêcheurs et d'autres parties prenantes de la pêche en eau douce, notamment des dirigeants autochtones, des organisations non gouvernementales de développement économique, et des représentants des gouvernements fédéral et provincial. En mars 2020, l'Interlocuteur a créé un comité intérimaire des pêcheurs des eaux intérieures pour le conseiller dans l'évaluation de la faisabilité de la transformation de l'OCPED.

L'Interlocuteur a remis son rapport à la Ministre en septembre 2020, qui peut être consulté ici.

Pour nous joindre

Mobilisation de l’OCPED
Affaires intergouvernementales
Pêches et Océans Canada
200 rue Kent, 14e étage
Ottawa ON  K1A 0E6
Courriel : DFO.freshwater-eaudouce.MPO@dfo-mpo.gc.ca

À propos de l’OCPED

L’OCPED est une société d’État fédérale qui a été établie en 1969 et dont l’administration centrale se trouve à Winnipeg, au Manitoba.

En vertu de la Loi sur la commercialisation du poisson d’eau douce, l’Office a le droit exclusif d’acheter et de commercialiser le poisson d’eau douce sur les marchés interprovinciaux et d’exportation. Ce droit s’applique aux produits désignés fournis par les administrations publiques participantes. En outre, l'OCPED offre un point d'accès au marché essentiel pour les pêcheurs des collectivités isolées.

L’Office a pour mandat :

L’OCPED cherche à remplir son mandat au moyen d’une mise en marché efficace, d’une bonne gestion de la chaîne d’approvisionnement, et de la transformation à valeur ajoutée des produits de qualité de la pêche en eau douce.

Au cours des 10 dernières années, le milieu opérationnel de l’Office a connu les changements importants suivants :

Cette situation laisse les Territoires du Nord-Ouest comme seule administration publique participante en vertu de la Loi. Les pêcheurs d’autres administrations publiques peuvent néanmoins vendre leurs produits à l’OCPED en vertu de contrats, et ils sont nombreux à avoir choisi de le faire.

Liens connexes

Date de modification :