Sélection de la langue

Recherche

Nouvelles mesures de gestion pour renforcer les mesures visant à interdire l'amputation des ailerons de requins

Le Canada a mis en œuvre de façon obligatoire une mesure de gestion visant toutes les espèces de requins pélagiques, qui doivent être débarqués partout au Canada avec leurs ailerons intacts. Alors que cette mesure est actuellement déjà en place pour quelques pêches, en vertu de cette nouvelle mesure, tous les pêcheurs seront tenus de débarquer les prises de requins pélagiques avec leurs ailerons encore être fixés au corps.

L'obligation de débarquer les requins entiers avec leurs nageoires attachées est considérée comme le meilleur moyen d’interdire l’amputation des ailerons. Cette pratique permet également d’encourager l’utilisation du requin dans son entier plutôt que la seule utilisation de ses nageoires, qui sont en général les parties les plus précieuses du requin.

Qu'est-ce que l'amputation des ailerons de requins?

Il s'agit d'une pratique de pêche qui consiste à couper les ailerons des requins, avant de rejeter le reste de la carcasse à la mer. Le Canada a interdit cette pratique en 1994 en imposant des conditions de permis, qui sont régies en vertu du Règlement de pêche (dispositions générales). Cependant, le requin fait toujours l’objet de prises accessoires.

En quoi les nouvelles mesures se distinguent-elles de celles que le Canada avait déjà instaurées pour interdire l’amputation des ailerons de requins?

Le Canada a actuellement en place une mesure d’un rapport nageoires/carcasses de 5 pour cent, avec des vérifications à quai obligatoires pour gérer les prises accessoires de requins. Conformément à cette mesure, les pêcheurs sont autorisés à des fins de stockage, mais ils sont également tenus de débarquer les carcasses de requins. Cependant, le poids des nageoires ne peut excéder 5 pour cent du poids total des carcasses se trouvant à bord du navire.

En vertu des nouvelles mesures, les pêcheurs doivent débarquer le requin tout entier avec ses nageoires au moins partiellement fixées à la carcasse.

Pourquoi le Canada change-t-il sa mesure de gestion?

Alors que la mesure existante du Canada permettait de s’assurer que les pêcheurs canadiens ne pratiquaient pas l’amputation des ailerons de requins, la nouvelle mesure, quant à elle, s’harmonise avec l’approche internationale et largement réputée être une meilleure pratique pour réduire les risques d’amputation des ailerons de requins.

Quelles sont les pêches les plus touchées par les prises accessoires de requins?

À l'heure actuelle, au Canada, les requins pélagiques sont des prises accessoires de la pêche à la palangre des poissons pélagiques et de la pêche côtière à la palangre des poissons de fond sur la côte de l'Atlantique. Les espèces de requins pélagiques, notamment le requin-taupe bleu, la maraîche et le requin bleu, sont des prises accessoires de ces pêches.

Quels sont les niveaux de prises accessoires de requins dans ces pêches?

On estime que les débarquements annuels de prises accessoires sont d'environ 60 à 70 tonnes de requins-taupes bleus et de 20 à 30 tonnes de maraîches. Des requins bleus sont aussi pêchés par accident, mais ils sont normalement remis à l'eau.

Quand les nouvelles mesures seront-elles mises en œuvre?

La mise en œuvre des nouvelles mesures sera étalée jusqu'en mars 2018, en consultation avec les intervenants et selon le calendrier des différentes pêches.

Pêche-t-on le requin au Canada?

Non. Le Canada ne pratique pas directement la pêche au requin pélagique. Les requins ne sont capturés que par accident lors de la pêche à la palangre de l'espadon ou d'autres thonidés et, dans une moindre mesure, de la pêche côtière par engins fixes de poissons de fond. L'aiguillat commun, quant à lui, fait l'objet d'une petite pêche dirigée sur les côtes du Pacifique et de l'Atlantique. Toutefois, puisqu'il ne s'agit pas d'une espèce pélagique et que les conventions internationales ne s'appliquent pas, les nouvelles mesures n'auront aucune incidence sur cette pêche.

Que signifie le terme « pélagique »?

Le terme « pélagique » se réfère à une partie de l’océan qui ne se trouve ni près du rivage ni sur le fond océanique. On dit que l’eau dans cette zone appartient à la zone pélagique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :