Sélection de la langue

Recherche

Réponse des Sciences 2015/038

Avis de gestion et évaluation des stocks de hareng du Pacifique en Colombie-Britannique : état en 2015 et prévisions pour 2016

Contexte

La Direction de la gestion des pêches du Pacifique de Pêches et Océans Canada (MPO) a demandé à la Direction des sciences de la Région du Pacifique du MPO d'évaluer l'état des stocks de hareng de la Colombie-Britannique (C.-B.) en 2015 et d'établir des prévisions sur l'abondance possible du hareng en 2016 ainsi que les conséquences de divers potentiels de récolte, afin de guider l'élaboration du Plan de gestion intégrée des pêches de 2015-2016.

L'abondance du hareng du Pacifique fait actuellement l'objet d'une évaluation au moyen d'un modèle statistique des prises selon l'âge. Le modèle des prises selon l'âge est ajusté aux prises commerciales, aux proportions d'âges et aux indices des relevés indépendants de la pêche pour estimer la biomasse et le recrutement, et établir des prévisions à un an de la biomasse reproductrice (Martell et al. 2012; MPO 2014; MPO 2015). Une version révisée du modèle des prises selon l'âge a été intégrée à l'évaluation du hareng en C.-B. en 2006 (Haist et Schweigert 2006), et la conception du modèle a depuis fait l'objet de plusieurs itérations pour corriger des erreurs mineures; certaines de ses composantes ont été revues et restructurées. L'un des changements majeurs apportés en 2011 (Martell et al. 2012) a été de laisser le modèle estimer le paramètre de mise à l'échelle q pour le relevé sur le frai, plutôt que de le fixer àq = 1, comme c'était le cas dans les itérations précédentes du modèle des prises selon l'âge. Un autre important changement introduit en 2011 a été de rendre le seuil dépendant de la plus récente estimation de la biomasse non exploitée du modèle, seuil qui, auparavant, était traité comme une quantité fixe estimée d'après un modèle d'évaluation antérieur. Des préoccupations ont été soulevées quant à l'application de ces deux changements par rapport à la procédure de gestion historique (q = 1 et seuils fixes), et on a demandé d'évaluer les conséquences potentielles de ces deux procédures de gestion (historique et actuelle) au moyen d'une simulation. Les conséquences potentielles de ces changements n'ont pas été évaluées avant leur mise en œuvre, ce qui, conjointement avec l'absence de rétablissement dans certaines zones, a amené les Premières Nations et d'autres intervenants à remettre en cause l'adéquation de l'avis découlant de l'application de la procédure de gestion actuelle.

En mai 2015, un outil de simulation en boucle fermée a été élaboré pour évaluer le rendement des procédures de gestion du hareng par rapport à une série de mesures de la conservation et du rendement des pêches. L'outil de simulation a été examiné en mai 2015 dans le cadre d'un processus d'examen par les pairs du Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) et accepté en tant que « validation de principe » de la fiabilité de la méthodologie. Dans l'immédiat, ce cadre de simulation pourra servir à l'évaluation des stocks de cette année, car il vise à trouver des compromis entre les procédures de gestion qui supposent d'autres hypothèses écologiques sur les conditions futures (p. ex., tendances futures de la mortalité naturelle et de la croissance du hareng) et les hypothèses de la modélisation de l'évaluation (p. ex., proportion du frai observé lors du relevé).

Cette évaluation traite séparément la demande d'évaluation de l'état des stocks de hareng en C.-B. et la demande de comparaison des estimations tirées des procédures de gestion historique et actuelle au moyen d'une simulation. L'état des stocks de hareng en C.-B. en 2015 et les prévisions pour 2016 sont fournis sous forme de mise à jour de l'évaluation des stocks, selon Martell et al. (2012). L'état actuel des stocks ainsi que leurs tendances actuelles et la biomasse projetée en 2016 seront présentés dans une table de décision. Les estimations de la biomasse et les tables de décision reflètent la procédure de gestion actuelle (estimation de q, seuils variables en fonction du temps) et une estimation tirée de la procédure de gestion historique (q = 1, seuils fixes de 2014). L'étude de simulation fournit une évaluation initiale du rendement relatif des deux procédures de gestion au moyen de mesures comme la moyenne des prises, la variabilité des prises et la probabilité de tomber sous les points de référence limite éventuels de 0,25 B0, de 0,30 B0 (Pikitch et al. 2012) et de 0,40 B0 (Pikitch et al. 2012) pour les estimations simulées des procédures de gestion historique et actuelle en fonction de différents ensembles d'hypothèses. Les travaux de simulation visent à orienter l'interprétation de l'avis d'évaluation présenté à la partie 1, et à fournir des directives pour la sélection d'une procédure de gestion provisoire à court terme (1-2 ans). L'évaluation des stocks et l'analyse par simulation sont présentées dans la présente réponse des Sciences.

Les objectifs de cette réponse des Sciences sont les suivants :

    Partie 1
  1. Évaluer l'état actuel du hareng du Pacifique pour chacun des cinq stocks principaux et des deux stocks secondaires en employant la procédure actuelle (estimation de q, seuils variables en fonction du temps) et la procédure de gestion historique (q = 1, seuils fixes).
  2. Présenter les tendances de la biomasse de hareng, de l'épuisement et du recrutement pour chacun des stocks principaux et secondaires en employant la procédure actuelle, mais aussi la procédure de gestion historique.
  3. Présenter les probabilités que les niveaux de la biomasse du stock reproducteur tombent sous les seuils et que les taux de récolte excèdent les cibles tels que prescrits par les procédures de gestion historique et actuelle pour différents totaux autorisés des captures (TAC) en 2016.

  4. Partie 2
  5. Présenter les résultats des simulations en comparant les estimations des procédures de gestion historique et actuelle et un éventail de critères de conservation et de rendement de la pêche (p. ex., points de référence limite éventuels, rendement, variabilité du rendement).

Des points de référence et des mesures du rendement supplémentaires sont aussi inclus pour la côte centrale (CC); ceux-ci découlent de discussions entre les représentants de l'équipe technique du MPO et de la Première Nation Heiltsuk.

La présente réponse des Sciences découle du processus de réponse des Sciences de septembre 2015 sur l'Évaluation et gestion des stocks de hareng du Pacifique en Colombie-Britannique : état en 2015 et prévisions pour 2016.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :