Document de recherche 2018/059

Fréquentations continues par les rorquals communs des habitats du Saint-Laurent détectées par la surveillance acoustique passive (SAP) pluriannuelle

Par Roy N., Simard, Y., Aulanier, F., et Giard, S.

Résumé

Le rorqual commun de l'Atlantique est un visiteur régulier de l'estuaire maritime et du golfe du Saint-Laurent. De 2010 à 2017, sa fréquentation de cette mer marginale de l'Atlantique Nord-Ouest a été suivie par acoustique passive (PAM) via un observatoire constitué d'un réseau de quatre stations pluriannuelles et de quatre stations annuelles, couvrant les 2 entrées du golfe du Saint-Laurent ainsi que les principales routes de passage. Les infrasons pulsés typiques de 20 Hz du rorqual commun ont été suivis au moyen d'un algorithme dédié.

Ces sons des rorquals communs ont été détectés à l'année longue, quoique seulement sporadiquement en juin et juillet. Dans la partie méridionale du golfe, la période de plus forte occurrence s'étendait d'août à mai. Dans le nord-ouest du golfe, elle se terminait généralement plus tôt, en janvier. Les sons ont été détectés dans les deux entrées du golfe, mais ont été beaucoup plus fréquents pour le détroit de Cabot. Les séries temporelles d'occurrence ne plaident pas en faveur d'une lente migration synchrone des individus depuis l'Atlantique jusqu'à l'estuaire et vice versa. La détection simultanée des sons aux différentes stations pendant une grande partie de l'année indique une population dispersée, répartie sur les différents sites d'intérêts dans la zone d'étude.

 Document PDF complet

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :