Sélection de la langue

Recherche

Document de recherche 2016/079

Évaluation de l’environnement océanographique physique sur la plateforme continentale de Terre-Neuve-et-Labrador en 2015

Par Colbourne, E., Holden, J., Senciall, D., Bailey, W., Snook, S., et Higdon, J.

Résumé

Un aperçu des conditions océanographiques physiques dans la région de Terre-Neuve-et-Labrador en 2015 est présenté dans le cadre du Programme de monitorage de la zone Atlantique (PMZA). L'indice d'oscillation nord-atlantique, un indicateur de la direction et de l'intensité des patrons de vents dominants au-dessus de l'Atlantique Nord, est demeurée en 2015 dans la phase positive et a atteint un record de série, résultant en un fort courant d'air arctique dans l'Atlantique Nord-Ouest pendant les mois d'hiver et par conséquent à des températures de l'air inférieures à la normale en hiver. L'étendue des glaces de mer avait grandement augmenté au cours de l'hiver 2014 avec la première anomalie positive (étendue plus grande que la normale) observée depuis 16 ans. En 2015, l’étendue de glace était près de la normale, excepté des mois de mars et avril durant lesquels la glace était au-dessus de la normale. Les moyennes annuelles des températures de la surface, basées sur l'imagerie satellitaire infrarouge, étaient généralement près de la normale, mais sous la normale à quelques endroits. La couche intermédiaire froide (CIF; volume avec température inférieure à 0°C) était à son plus haut niveau de la série (depuis 1970) sur les Grands Bancs au printemps, et le plus haut depuis 1991 au large de l'est de Terre-Neuve en été. En 2015, la température de l'eau près du fond (176 m) à la station de monitorage (station 27) était sous la normale de - 0,7 écart-type, une diminution importante par rapport à un niveau record enregistré en 2011. Les températures au fond au printemps dans la sous-division 3Ps étaient au-dessus de la normale d’approximativement + 0,5°C (+ 0,8 écart-type) et étaient près de la normale sur les Grands Bancs. Les températures au fond à l'automne dans les divisions 2J et 3K et 3LNO ont diminué; elles sont passées d'anomalies de + 2, + 2,7 et + 1,8 écart-type au-dessus de la normale en 2011 à des anomalies de + 0,2, + 0,8 et – 0,4 écart-type en 2015, respectivement, ce qui représente une diminution importante au cours des quatre dernières années. Un indice climatique normalisé dérivé de 28 séries chronologiques pour la météorologie, la glace, la salinité et la température océanique a diminué pour la quatrième année consécutive pour atteindre le septième plus bas niveau en 66 ans, le plus bas niveau depuis 1993.

Avis d’accessibilité

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :