Sélection de la langue

Recherche

Document de recherche 2009/079

Évaluation des stocks et conseils de gestion pour la pêche au hareng en Colombie-Britannique Évaluation de 2009 et prévisions pour 2010

Par J.S. Cleary, J.F. Schweigert et V. Haist

Résumé

L’abondance des stocks de hareng dans les eaux de la Colombie-Britannique a été évaluée pour 2009 et des prévisions ont été faites pour 2010 à l’aide du modèle des prises de hareng selon l’âge (HCAMv2), mis au point pour l’évaluation de 2008. La pèche au hareng en Colombie-Britannique est gérée en fonction de cinq principales zones d’évaluation des stocks et de deux zones secondaires. En conséquence, la collecte de l’information sur les prises et les relevés se fait indépendamment pour chacune des sept zones et les avis scientifiques sont donnés selon le même mode. Toutes les données biologiques disponibles sur les prises totales, la ponte ainsi que la composition selon l’âge et la taille des reproducteurs en migration ont été utilisées pour déterminer les niveaux d’abondance actuels. En 2009, l’abondance du hareng sur l’ensemble de la côte a augmenté dans toutes les zones de stocks sauf pour le stock du district de Prince Rupert. La biomasse totale estimée des harengs avant la pêche dans les principales zones d’évaluation était de 103 470 tonnes métriques (t), soit une augmentation de 9 % par rapport à l’abondance de 95 076 t en 2008. En 2009, on a obtenu un recrutement moyen de la classe d’âge de 2006 dans les îles de la Reine-Charlotte et la région de la côte centrale, tandis qu’il a été bon dans le détroit de Georgie, faible sur la côte ouest de l’île de Vancouver et que le recrutement à Prince Rupert a été de faible à moyen. Les projections relatives aux stocks pour 2010 indiquent une abondance réduite et un recrutement faible qui ne pourra soutenir la pêche commerciale dans trois principales zones d’évaluation, soit celles des îles de la Reine-Charlotte, de la côte ouest de l’île de Vancouver et de la côte centrale. En utilisant les règles de décision qui tiennent compte de la biomasse totale passée et du recrutement passé, l’estimation de l’excédant récoltable de harengs en Colombie-Britannique pour 2010 (20 % de la biomasse prévue du stock reproducteur de 2010), dans les deux autres zones principales, se situe à 3 100 tonnes pour la zone de Prince Rupert (recrutement moyen) et à 9 000 tonnes pour le détroit de Georgie (recrutement faible). Les recommandations concernant la capture dans les zones secondaires supposent un recrutement moyen et adoptent un taux de capture prudent de 10 %, soit de 135 t dans la zone 27 et de 413 t dans la zone 2W.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :