Sélection de la langue

Recherche

Document de recherche 2007/004

Hareng de la zone 9 : Examen de l’information disponible aux fins de l’évaluation des stocks

Par Therriault, T.W.

Résumé

La zone 9 se situe en dehors de la principale région d’évaluation des stocks de hareng de la côte centrale et englobe la totalité de l’inlet Rivers. Le hareng du Pacifique (Clupea pallasi) est souvent observé dans ce secteur, mais il n’y a pas été exploité depuis la pêche de réduction qui a été interrompue à la fin des années 1960. Certains intervenants ont demandé des possibilités de pêche dans cette zone, de sorte qu’un examen de l’information disponible a été entrepris afin de fournir des avis scientifiques sur la possibilité de donner suite à cette demande. Un examen de l’information génétique relative à la population révèle des différences possibles par rapport au stock de la côte centrale, mais il faudrait analyser les données de quelques années additionnelles pour confirmer cette éventualité. L’examen des données sur les prises n’a pas donné beaucoup d’information, car tous les débarquements datent de l’époque de la pêche de réduction, quand le hareng était pêché pendant presque toute l’année, souvent en dehors de ses frayères. De plus, cette pêche est connue pour avoir fait l’objet de déclarations erronées des lieux de débarquement, ce qui nuit encore davantage à la valeur de l’information limitée. L’étude des données sur la ponte a montré l’inégalité de cette série chronologique et de fortes fluctuations. De plus, on constate un changement dans la méthode utilisée pour la quantification des oeufs de hareng qui, d’un relevé de surface est devenue un relevé en plongée. La biomasse moyenne, d’après les oeufs observés, était d’environ 500 tonnes avec une médiane de 260 tonnes à peu près, niveau qui pourrait difficilement soutenir une pêche dirigée. De plus, la répartition des oeufs variait selon les sections et les frayères de la zone 9, au point où il n’a pas été possible de déterminer la structure du stock en fonction des œufs. Ainsi, à partir des données limitées actuellement disponibles, il a été impossible de recommander des possibilités de pêche réalisables actuellement. La collecte de données additionnelles par bio-échantillonnage et relevé des oeufs pourrait permettre d’envisager une pêche dans cette zone si l’information génétique de la population confirme que le hareng de la zone 9 est génétiquement différent de la population de la côte centrale et si les données sur l’échappée révèlent que la biomasse de la zone 9 peut soutenir une pêche.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :