Sélection de la langue

Recherche

Projet sur la prédation du poisson sauvage

Projet sur la prédation du poisson sauvage

Téléchargez une version PDF

Depuis le printemps 2017, Pêches et Océans Canada (MPO) effectue l’échantillonnage des contenus stomacaux de saumons quinnat et de l’Atlantique d’élevage pour déterminer s’ils contiennent du poisson sauvage.

Contexte

Dans la nature, le saumon quinnat et le saumon de l’Atlantique se nourrissent naturellement de poissons. Certaines préoccupations sont soulevées concernant la consommation de poisson sauvage par le saumon d’élevage. Bien que les études antérieures semblent indiquer que la prédation est limitée, cette étude est la plus exhaustive de ce genre jamais réalisée en C.-B.

Pour contenir le poisson d’élevage, les exploitations d’aquaculture des poissons à nageoires marine utilisent des parcs en filet de maille, qui permettent l’écoulement d’eau dans le système. Cette source continue d’eau fournit de l’oxygène au poisson, un élément clé au maintien de leur santé.

Or, des poissons sauvages traversent à l’occasion les filets et peuvent coexister avec le poisson d’élevage et consommer la nourriture du poisson d’élevage. S’ils restent trop longtemps, les poissons sauvages deviennent trop gros pour repasser à travers les filets.

Lorsque le poisson d’élevage est pêché, les titulaires de permis sont tenus de retirer soigneusement les poissons sauvages des filets et de les retourner à l’environnement marin. Ils doivent également signaler au MPO tout poisson sauvage capturé ou relâché. Un nombre beaucoup plus élevé de poissons sauvages sont relâchés vivants que tués.

Le hareng du Pacifique est le poisson sauvage le plus couramment observé dans les exploitations aquacoles en C.-B., bien que la morue du Pacifique, la perche, le sébaste et d’autres espèces soient parfois trouvés selon l’emplacement.

Conception de l’étude

Résultats

Prochaines étapes

Comment le MPO protège-t-il le poisson sauvage?


Le MPO publie en ligne des données sur les prises accidentelles des sites aquacoles de la C.-B.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :
Date de modification :