Zone de protection marine du détroit d’Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte

Pour en savoir plus sur la zone de protection marine des récifs d'éponges siliceuses du détroit d'Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte.

Transcription

Au large des côtes de la Colombie-Britannique, au Canada, dans les eaux profondes et froides du détroit d’Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte, de très anciens récifs d’éponges siliceuses forment un écosystème unique et dynamique.

Puisque leurs origines remontent à la période du Jurassique tardif, soit il y a environ 200 millions d’années, on a cru que ces magnifiques éponges siliceuses avaient complètement disparu de la surface de la Terre.

Les récifs complexes que ces éponges créent sont importants pour filtrer l’eau, et servent de refuge, d’habitat et d’aire d’alevinage à une grande variété d’espèces aquatiques, notamment les sébastes, les poissons osseux, les mollusques et les crustacés.

Ces récifs nous ouvrent une fenêtre sur un monde ancien et sont d’importance cruciale pour le futur de l’écosystème qu’ils aident à préserver.

Les récifs d’éponges siliceuses du détroit d’Hécate et du bassin de la Reine-Charlotte ont été désignés comme zone de protection marine.

Cette désignation permettra de conserver et de protéger la diversité biologique, l’habitat structurel et la fonction écosystémique de ces récifs d’éponges siliceuses vraiment exceptionnels.

Cette désignation permettra également de gérer les activités humaines qui ont lieu dans la zone, et de poursuivre la recherche visant à mieux comprendre les éponges siliceuses et les récifs qu’elles ont formés.

Le Canada est privilégié d’avoir dans ses eaux ces récifs uniques au monde, et reconnaît l’importance de protéger ces merveilles biologiques et écologiques pour les générations futures.