Espèces aquatiques en péril - Loutre de mer

Loutre de mer

Statut LEP :
Préoccupante (2009)
Statut COSEPAC :
Préoccupante (2007)

Région : Colombie-Britannique, océan Pacifique

Colombie-Britannique, océan Pacifique

Le saviez-vous?

Un écosystème amélioré
Durant les quelque 100 ans d’absence des loutres de mer du littoral de la Colombie-Britannique, les populations d’oursins ont éclaté et les forêts de varechs le long de la côte rocheuse ont décliné. La réintroduction des loutres de mer a eu une répercussion impressionnante – et bénéfique – sur la santé de l’écosystème. Les loutres se nourrissent d’oursins et d’autres invertébrés herbivores, qui se nourrissent de varech. Par conséquent, les oursins disparaissent et la forêt de varech reprend sa croissance. La renaissance du varech fournit une source de nourriture pour les invertébrés herbivores, crée un habitat pour les poissons et un courant d’eau lent, contribuant à réduire l’érosion de la côte.

Description

La loutre de mer est le plus petit mammifère marin de l'Amérique du Nord, et elle occupe les eaux côtières froides du centre et du nord de l'océan Pacifique.

D'une longueur moyenne de 1,2 m, le mâle pèse en général près de 45 kg. La femelle est légèrement plus petite. La loutre de mer a une grosse tête aplatie, de grandes dents pour briser les coquilles de mollusques, ainsi qu'un museau obtus avec de longues moustaches raides. Elle a les yeux noirs, de très petites oreilles, et une queue courte et costaude. Ses pattes antérieures sont petites et plutôt faibles; ses pattes postérieures sont aussi petites, mais elles sont beaucoup plus fortes et jouent le rôle de nageoires. La fourrure épaisse de la loutre de mer présente des variations de couleurs, passant de rouille à brun foncé jusqu'à noir; elle est plus pâle sur la tête, la gorge et la poitrine. La loutre de mer femelle atteint la maturité sexuelle à cinq ou six ans, et elle donne naissance à un seul petit – très rarement à deux – à une ou deux années d'intervalle. Les petits naissent normalement dans l'eau.

loutres de mer

Crédit photo: Margaret Butschler, gracieuseté de Vancouver Aquarium Marine Science Centre


Habitat

La loutre de mer préfère les eaux côtières peu profondes, rarement à plus d'un kilomètre ou deux de la rive. Toutes les loutres de mer, particulièrement les mères avec leur petit, semblent préférer les régions où le varech est abondant, mais les algues marines ne constituent pas une exigence essentielle en matière d'habitat. L'utilisation de l'habitat varie selon les conditions météorologiques et marines. Les loutres de mer quittent la côte pendant les périodes prolongées d'eaux calmes et se rassemblent dans des secteurs protégés des côtes durant les tempêtes.

Menaces

De 1969 à 1972, on a réintroduit avec succès 89 individus en Colombie-Britannique. En 1995, la population atteignait 1500 individus. La loutre de mer vit surtout au large de l'île de Vancouver, mais on en observe également près de l'île Goose. La loutre de mer a également été réintroduite dans l'État de Washington et au sud-est de l'Alaska.

Les principales causes de mortalité chez la loutre de mer sont l'absence de nourriture et les prédateurs. Chez ces derniers, on retient les pygargues à tête blanche (qui font des ravages chez les jeunes loutres), les épaulards et les requins. Cependant, la plus grande menace pesant sur la survie de la loutre de mer provient probablement de la contamination environnementale. Les déversements d'hydrocarbures sont particulièrement dévastateurs, puisque le pétrole enveloppe la fourrure de la loutre, détruisant la couche d'air qui conserve la chaleur et entraînant la mort par hypothermie. La pêche commerciale constitue également un danger important : de nombreuses loutres de mer se prennent dans les filets de pêche et se noient.

Renseignements supplémentaires

En 1911, la loutre de mer a été protégée par le Traité international sur le phoque à fourrure, ratifié par les États-Unis, la Russie, le Japon ainsi que la Grande-Bretagne au nom du Canada. De nos jours, la loutre de mer est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Elle est aussi protégée par la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral et la Wildlife Act de la Colombie-Britannique.

Alors qu'elle avait disparu du Canada, la loutre de mer a été réintroduite avec succès en Colombie-Britannique. La croissance de la population qui s'ensuivit et l'expansion de son aire de répartition ont permis au gouvernement du Canada de changer le statut de l'espèce de menacée à préoccupante en 2009, selon la recommandation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Un programme de rétablissement de la loutre de mer a été mis au point. Cependant, étant donné sa réévaluation et le changement de son statut pour celui d'espèce préoccupante en vertu de la LEP, un plan de gestion est en cours d'élaboration.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web des consultations régionales en vertu de la LEP ou le Registre public des espèces en péril.

Information scientifique

Nom scientifique : Enhydra lutris
Statut selon la LEP : préoccupante
Statut selon le COSEPAC : préoccupante
Présence : Colombie-Britannique, océan Pacifique