Espèces aquatiques en péril - Naseux de Nooksack

Espèces - Détails

naseux de Nooksack

Nom scientifique :
Rhinichthys sp.
Taxonomie :
Poisson (eau douce)
Statut :
En voie de disparition, sur la liste de la LEP
Région : Pacifique

Coup d'œil

Un poisson d’eau douce relativement petit, le naseux de Nooksack tient son nom d’une rivière de l’État de Washington. Il fut un temps où il était abondant en Colombie-Britannique et dans l’État de Washington, mais plus maintenant. Le naseux de Nooksack a commencé à disparaître de son aire naturelle de répartition à la suite de l’urbanisation et de la croissance des activités humaines. Grâce à la Loi sur les espèces en péril et à des activités d’intendance qui se tiennent depuis 1990, les citoyens travaillent pour prévenir la disparition de ce poisson des eaux peu profondes.

Au sujet du naseux de Nooksack

Il y a douze milles ans, la grande partie de la Colombie-Britannique était recouverte d’une épaisse couche de glace qui faisait un kilomètre de hauteur. Pendant des milliers d’années, la rivière Chehalis, de l’État de Washington, a été isolée du reste du continent par un gigantesque mur de glace. Incapable de se mêler à des poissons de sa propre espèce, les poissons de la rivière ont commencé à se transformer. Ce qui a débouché sur la faune de Chehalis, une espèce de poisson qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Quand la glace a commencé à fondre et à se retirer, cette espèce particulière a commencé à se disperser. Une espèce, le naseux de Nooksack a migré vers le nord et a été un des premiers poissons à recoloniser les rivières qui ont été creusé dans le sillon de la fonte de la couche glacière, ce qu’on appelle maintenant la vallée du fleuve Fraser.

À sa pleine maturité, le naseux de Nooksack mesure environ 10 cm de longueur. Les adultes se nourrissent de larves d’insectes et les jeunes mangent principalement des pupes de moucherons et de petits crustacés.

Comment reconnaître le naseux de Nooksack

La partie supérieure du naseux de Nooksack est gris vert, avec une bande cuivrée sur la ligne latérale, et parfois une ligne noire en avant des yeux. Les côtés inférieurs sont souvent tachetés de brun rose. Ce poisson porte une marque pâle distincte à la base antérieure et postérieure de la nageoire dorsale, visible quand elle est observée du dessus. Ce poisson élancé a un dos arrondi, un ventre aplati et un long museau qui dépasse distinctement la bouche.

naseux de Nooksack
Mike Pearson

Son habitat

En Colombie-Britannique, on ne retrouve ce poisson que dans trois ruisseaux tributaires de la rivière Nooksack dans les régions de l’Abbotsford, de l’Aldergrove et de Clearbrook dans le bas Fraser. Son aire de répartition s’étend jusqu’au nord-ouest de l'État de Washington. Les naseux de Nooksack adultes se retrouvent dans les rapides de haut-fond, rapides de faibles profondeurs encombrés d’obstacles plus ou moins submergés, formés d’un lit de gravier ou de pierres. Les jeunes préfèrent vivre dans des plans d'eau plus calmes et peu profonds, au fond sablonneux ou limoneux.

Pourquoi le naseux de Nooksack est-il en péril?

La perte d’habitat due à l’empiétement humain, surtout en raison de l’urbanisation rapide des cours supérieurs des rivières occupées par l’espèce, est le principal facteur qui menace l’habitat essentiel du naseux de Nooksack. Au Canada, la principale menace provient du manque d’eau dans leur habitat vers la fin de l’été, où sévissent des conditions de sécheresse. Aux États-Unis, des portions des ruisseaux ont été canalisées et se sont envasées, entraînant la disparition de l’espèce. Des données indiquent que la population de la Colombie-Britannique de naseux diminue et il est certain qu’on ne le retrouve plus dans certains habitats où il vivait dans les années 1960.

Ce qui est fait

Le naseux de Nooksack est considéré comme espèce en voie de disparition et est protégé par la Loi sur les espèces en péril (LEP). Des plans de remise en état et de protection sont en cours d’élaboration. Des études de l’habitat et une recherche écologique se poursuivent depuis les années 1990, tout comme les évaluations des règlements municipaux dans les secteurs où l’habitat du naseux de Nooksack est touché par l’urbanisation.

Des programmes d’éducation et d’intendance sont en place depuis les années 1990. Un projet de rétablissement de l’habitat essentiel déployé sur cinq ans a été lancé en 1998, tout comme plusieurs activités de rétablissement de l’espèce, notamment la construction de voies pour les poissons autour des barrages. Les efforts reliés aux habitats essentiels continuent de nos jours, auxquels la contribution de la collectivité est essentielle.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a pris obligeamment des mesures pour protéger une autre espèce en péril, le meunier de Salish; ces efforts profiteront également au naseux puisque les deux espèces occupent en grande partie le même territoire.

Consultez le Programme de rétablissement pour le naseux de Nooksack:
Programme de rétablissement du naseux de Nooksack (Rhinichthys cataractae) au Canada (2006)

Que pouvez-vous faire?

Le naseux de Nooksack obtiendra la protection dont l’espèce a besoin seulement si tous les Canadiens et Canadiennes travaillent ensemble à l’élimination des menaces. Renseignez-vous sur le naseux de Nooksack et soyez au courant des menaces crées par l’activité humaine. Faites votre possible pour éliminer les dangers pour mieux protéger l’habitat essentiel du naseux de Nooksack. Participez en joignant le Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril ou un autre organisme de conservation.

Renseignements généraux fournis par Environnement Canada en mars 2004.