Raie à queue épineuse

Bathyraja spinicauda

Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle.
Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle.
Vue ventrale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle.
Vue ventrale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle.
Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) femelle.
Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) femelle.
Vue ventrale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) femelle.
Vue ventrale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) femelle.

Description

La raie à queue épineuse se distingue des autres raies de l'Atlantique Nord-Ouest par son unique rangée d'épines plutôt grosses commençant légèrement avant l'axe des nageoires pelviennes et se prolongeant le long de la ligne médiane de la queue, ainsi que par la présence d'une grosse épine séparant les deux nageoires dorsales, dont les bords sont irréguliers. La surface supérieure du disque est dépourvue d'épines, mais elle est rugueuse et garnie de piquants; les mâles matures sont dotés de trois ou quatre rangées d'épines sur la partie externe de leurs nageoires pectorales. La surface ventrale du disque est lisse, et les pores muqueux ne sont pas noirâtres. La raie à queue épineuse a un museau pointu, des dents à cuspide unique, une courte nageoire caudale, des nageoires pelviennes bilobées et des ptérygopodes relativement courts (chez les mâles matures). La surface dorsale est uniformément brun pâle ou bleu-gris, et le bord postérieur des nageoires pectorales est légèrement plus pâle. La surface ventrale est blanche avec des taches charbonneuses irrégulières dispersées près du bord des nageoires pectorales.

Taille

La raie des profondeurs atteint une longueur totale maximale de 152 à 172 cm.

Aire de répartition

La raie à queue épineuse est principalement une raie d'eaux froides; on l'observe donc rarement dans les eaux canadiennes de l'Atlantique. Dans l'est de l'Atlantique, on la capture dans le détroit de Davis, du côté du Groenland, et parfois au large, du sud-est de la Nouvelle-Écosse jusqu'au versant est du talus du banc de Georges. Il semble qu'elle soit présente dans les eaux au large de la côte de Terre-Neuve ainsi que dans le golfe du Saint-Laurent. Dans l'est de l'Atlantique, la raie épineuse a été recensée près de l'Islande et dans la mer de Barents.

Habitat

On capture généralement cette espèce de raie en deçà de 165 m de profondeur, là où la température de l'eau varie entre -1,5 et 3,3 °C. On a déjà capturé des spécimens à 1 463 m de profondeur.

Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle juvénile.
Vue dorsale d'une raie à queue épineuse (Bathyraja spinicauda) mâle juvénile.

Cycle biologique

Inconnu

Régime alimentaire

On connaît mal le régime alimentaire de la raie à queue épineuse. Toutefois, les estomacs des spécimens capturés à l'ouest du Groenland contenaient des capelans et des raies épineuses.

Reproduction

Cette espèce est ovipare. Sur le plan de la fécondité, on suppose qu'elle pond moins de 100 œufs par an.