Torpille noire

Torpedo nobiliana

Description

On reconnaît facilement la torpille noire parmi les autres espèces de batoïdes vivant dans l'Atlantique Nord-Ouest par son disque subcirculaire formé en partie par ses nageoires pectorales rattachées antérieurement de chaque côté de la tête et s'étendant au-delà des yeux. Parmi les autres caractéristiques distinctives, mentionnons sa courte queue, qui est aussi longue que le corps ou plus courte, ainsi que sa tête distinctive, qui contient de puissants organes électriques visibles en forme de rein de chaque côté de la tête capables de produire des décharges électriques extrêmement douloureuses. La torpille noire a une petite bouche remplie de petites dents rondes, dont certaines sont dotées de cuspides acérées. Ses yeux sont petits, presque absents, et sa peau est nue, lisse et molle. Les deux nageoires dorsales et la nageoire caudale de la torpille noire sont bien développées; la première nageoire dorsale est plus grande que la seconde et est située en partie derrière les nageoires pelviennes. La couleur du dos varie d'uniformément brun chocolat (ou légèrement tacheté) à gris ardoise ou noir, et celle du ventre est blanche aux bords brun pâle.

Taille

Cette espèce de batoïde peut atteindre une longueur totale d'environ 1,8 m (6 pi).

Aire de répartition

La torpille noire est présente des deux côtés de l'Atlantique Nord. Dans l'Atlantique Nord-Ouest, on la trouve du golfe de la Nouvelle-Écosse à la Floride et dans le nord du golfe du Mexique. Dans l'Atlantique Est, elle est présente du nord de l'Écosse jusqu'aux eaux tropicales de l'Afrique de l'Ouest, y compris en mer Méditerranée. Cette espèce vient rarement dans les eaux canadiennes de l'Atlantique, car elle préfère les eaux chaudes; toutefois, on y capture de temps à autre des individus errants, surtout en été.

Habitat

Comme la plupart des batoïdes, la torpille noire est un poisson benthique vivant dans des écosystèmes dont le substrat est vaseux ou sablonneux, principalement dans des zones peu profondes, mais elle peut plonger à plus de 60 brasses de profondeur. On observe souvent cette espèce partiellement enfouie dans le substrat.

Cycle biologique

Inconnu

Régime alimentaire

La torpille noire se nourrit de crustacés, de mollusques, de vers ainsi que d'autres invertébrés et poissons.

Reproduction

Cette espèce de batoïde est ovovivipare, c'est-à-dire que les femelles portent leurs petits jusqu'à la naissance.

Interaction avec l'homme

Les organes électriques de la torpille noire peuvent produire une décharge électrique de 220 volts, en partie à cause de la grande taille de cette espèce. Cependant, la torpille noire n'aurait encore jamais blessé gravement d'êtres humains dans son milieu naturel.

Vue dorsale d'une torpille noire (Torpedo nobiliana).
Vue dorsale d'une torpille noire (Torpedo nobiliana).
Vue ventrale d'une torpille noire (Torpedo nobiliana).
Vue ventrale d'une torpille noire (Torpedo nobiliana).
Torpille noire (Torpedo nobiliana), au premier plan, photographiée au large de la côte de la Nouvelle-Écosse.
Torpille noire (Torpedo nobiliana), au premier plan, photographiée au large de la côte de la Nouvelle-Écosse.