Aiguillat noir
Centroscyllium fabricii

Embryons d'aiguillat noir

Embryons d'aiguillat noir (photo fournie par Einar Àsgeirsson et Ingibjörg Jónsdóttir, Islande)

Dents supérieures de l'aiguillat noir

Dents supérieures de l'aiguillat noir

Description

L'aiguillat noir est un petit requin habitant les profondeurs. Son corps est court et massif. Ses deux nageoires dorsales possèdent des épines blanches sur leur bord antérieur. La deuxième nageoire dorsale est plus grosse que la première et débute au-dessus des nageoires pelviennes. Comme son nom l'indique, ce requin est complètement noir à l'exception des épines dorsales blanches. Les individus plus vieux peuvent être marron-chocolat noir. Les dents tricuspides inférieures et supérieures sont semblables, la cuspide centrale étant la plus longue.

Aire de répartition

Ce requin ne se trouve que dans le bassin de l'océan Atlantique. Dans le nord-ouest de l'Atlantique, l'aiguillat noir vit au sud du Groenland et de l'île de Baffin, dans les eaux du Labrador et de Terre-Neuve, sur le plateau néo-écossais et sur le banc Georges. Son aire va jusqu'au cap Hatteras et peut-être même jusqu'en Floride et dans le golfe du Mexique. Il s'agit d'un requin commun dans les eaux profondes de certaines régions, telles que le golfe du Saint-Laurent.

Habitat

Ce requin vit en eau profonde, entre 275 et 1 600 mètres de profondeur (975 à 5 280 pieds). Cependant, à sa limite septentrionale, dans les eaux subarctiques, l'aiguillat noir peut se tenir en surface. La température de l'eau où les spécimens sont capturés se situe habituellement entre 3,5 et 4,5 oC.

Cycle biologique

Ce requin mesure en moyenne environ 60 à 75 cm et peut atteindre 84 cm. On pense que l'aiguillat noir peut émettre de la lumière (luminescent).

Régime alimentaire

Ce requin se nourrit principalement de céphalopodes, de crustacés pélagiques, de méduses et de petits sébastes.

Reproduction

Ce requin est ovovivipare; les œufs fécondés se développent dans l'utérus.

Interaction avec l'homme

Ce requin est souvent pris dans les palangres ou dans les chaluts en eau profonde accidentellement. Il est parfois capturé près de la surface à travers la glace en hiver, mais on l'observe rarement.