Aperçu, objectifs et résultats escomptés du programme

Aperçu

La protection des espèces en péril au Canada dépend d’une collaboration concrète avec les peuples et les organisations autochtonesNote de bas de page 1. Créé en 2004, le Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP) appuie le renforcement de la capacité des Autochtones à participer de façon active à la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril (LEP). La Loi reconnaît l’importance du rôle que jouent les peuples autochtones dans la conservation de la faune et la nécessité de prendre en compte les connaissances traditionnelles des peuples autochtones dans l’évaluation des espèces susceptibles d’être en péril, de même que dans l’élaboration et la mise en œuvre des mesures de protection et de rétablissement pertinentes.

Avec le Programme d’intendance de l’habitat (PIH) des espèces en péril et le Fonds interministériel pour le rétablissement (FIR), le FAEP est l’un des trois principaux programmes de financement fédéraux consacrés à la protection et au rétablissement des espèces en péril. Il alloue environ 4,5 millions de dollars par an à des projets autochtones visant des espèces figurant à l’annexe 1 de la LEP à titre d’espèces en voie de disparition, menacées ou préoccupantes, ainsi qu’à celles qui ne sont pas inscrites, mais qui ont reçu une évaluation de situation correspondante de la part du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Le financement est accordé par deux plateformes distinctes :

  1. Le volet terrestre du FAEP porte sur les espèces terrestres et d’oiseaux migrateurs en péril et est exécuté par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC);
  2. Le volet aquatique du FAEP porte sur les espèces aquatiques en péril et est exécuté par Pêches et Océans Canada (MPO).

Afin d’orienter l’utilisation efficace des ressources limitées, les partenaires de la planification nationale et régionale définissent les priorités annuelles sur lesquelles repose l’élaboration des propositions de projets propres à chaque région. Les activités visant ces priorités sont examinées et recommandées aux fins de financement dans les régions suivantes : Pacifique et Yukon (PYR), Prairies et Nord (PRN), Ontario (ON), Québec (QC), Golfe (GLF), Maritimes (MAR) et Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.).

Objectifs

La promotion de la conservation et du rétablissement des espèces en péril et de leurs habitats sont au cœur des objectifs du programme du FAEP. Entre son lancement en 2004 et la fin du mois de mars 2017, le FAEP a versé environ 40 millions de dollars à plus de 900 projets dirigés par des groupes autochtones, mettant à profit près de 30 millions de dollars en contributions de contrepartie auprès des partenaires des projets et produisant un investissement total de presque 70 millions de dollars dans la conservation et le rétablissement des espèces en péril.

Le programme du FAEP vise aussi à soutenir des organisations et communautés autochtones dans tout le pays en les aidant à continuer de renforcer leurs capacités à diriger l’intendance des espèces en péril. Ce terme général peut englober des investissements liés au programme dans des domaines tels que : la formation et le perfectionnement professionnel/des compétences; l’emploi local dans le cadre d’activités du projet; l’acquisition des ressources techniques, de l’équipement et des immobilisations requis; l’éducation et la sensibilisation de la communauté; la documentation et la gestion par les communautés du savoir autochtone Note de bas de page 2.

Résultats escomptés

À l’appui de ses objectifs généraux, le volet aquatique du FAEP attend des projets et activités qu’il soutient qu’ils produisent les résultats suivants :

Date de modification :