La déprédation des baleines

Bulletin no 2 sur les mammifères marins du Pacifique

La déprédation (retrait des poissons des engins de pêche) par les baleines à dents est un problème très répandu dans plusieurs océans du monde. Les impacts négatifs de la déprédation comprennent les pertes économiques pour les pêcheurs, des pressions croissantes sur les stocks et, chez baleines, des blessures ou la mort causées par les mesures de dissuasion, que ce soit l’emmêlement dans les filets de pêche ou l’ingurgitation accidentelle des hameçons.

Déprédation dans le nord-est du Pacifique

En Alaska, les pêcheurs à la ligne doivent faire face, depuis plusieurs années, à des pertes importantes en raison de la déprédation des baleines et des grands cachalots. Ici, en C.-B., la déprédation par les épaulards et les cachalots a été observée et semble s’accroître. Pêches et Océans Canada (MPO) et les pêcheurs sont inquiets et cherchent des solutions pour endiguer ce phénomène. On a rapporté la déprédation dans la pêche à la ligne de fond chez le flétan, le sébaste, la morue charbonnière, les ligneurs chez le saumonn et dans la pêche récréative. Si les hameçons et les lignes sont surtout visés, toutes les autres pêches (au casier, au chalut) contribuent au problème en rejetant à la mer les abats en présence des baleines. Les cétacées sont des animaux très intelligents et une fois qu’ils ont compris quelque chose, il est très difficile d’éliminer ce comportement. Les pêcheurs partout sur la planète se démènent pour trouver une solution à ce problème, mais en vain. Il n’existe pas d’engins différents ou de stratégie de pêche qui se soitt avérée une réussite totale pour arrêter la déprédation une fois qu’elle s’est installée.

La déprédation peut également avoir des conséquences sur le comportement naturel de recherche de nourriture des baleines et leurs déplacements saisonniers.

Pêcheurs, chercheurs et les gestionnaires collaborent ensemble

À l’atelier sur la déprédation, en 2006, on a présenté les recherches actuelles sur la nature de la déprédation et les expériences pour éviter ou arrêter cette pratique. Les participants à l’atelier ont exploré des idées de nouvelles recherches, stratégies pour éviter la déprédation et les moyens de communiquer sur cet enjeu. Un site Web a été créé par l’Aquarium de Vancouver pour recueillir les résultats de l’atelier et tenir un forum où les pêcheurs d’ici, en C.-B., et de partout dans le monde peuvent se renseigner sur la déprédation et partager l’expérience et les pratiques exemplaires.

Un atelier international

À l’occasion d’un atelier international en 2006 à Vancouver, C.-B., les pêcheurs, les gestionnaires du monde entier se sont entendus que la solution la plus pratique et la plus efficace sur le plan des coûts pour limiter la déprédation consistait à empêcher qu’elle s’établisse et s’étende. Il est essentiel que TOUS les pêcheurs travaillent ensemble et acceptent de « ne pas nourrir les baleines » parce que ces cétacés s’y habitueront et le problème ne fera qu’amplifier.

Rapport de déprédation

Pour éviter ce problème, il faudra les efforts et la collaboration des pêcheurs, chercheurs et gestionnaires. Faire votre part pour décourager la déprédation est primordial et plusieurs suggestions sont présentées dans ce bulletin. Partager l’information sur quand, où et comment la déprédation se produit permettra à d’autres pêcheurs d’éviter le secteur hasardeux et les chercheurs de comprendre mieux la problématique pour trouver des solutions. Une adresse courriel confidentielle a été créée par le MPO : marinemammals@dfo-mpo.gc.ca.

Ressources et Contacts

Rapports de déprédation
Site Web de déprédation de l’aquarium de Vancouver
Contacts de l’industrie de la pêche en C.-B.
Sport Fishing Advisory Board and Sport Fishing Institute
MPO Réseau de réponse aux incidents de mammifères marins
  • Mammifères marins ou tortues malades, blessés ou morts : 1-800-465-4336
Réseau d’observation de tortues de mer et de cétacés en C.-B. (pour rapporter une observation)

La déprédation des baleines

La déprédation des baleines (PDF, 144 KB)

Déprédation – « Vol des poissons pris dans les filets par les baleines. »

La solution : la prévention

Les conséquences

  • Réductions des prises
  • Hausse du temps à pêcher, du carburant et des frais
  • Dommages ou pertes des engins de pêche
  • Perte de secteurs de pêches productifs
  • Danger pour les baleines d’avaler les engins ou de s’emmêler dans les filets
  • Perte des comportements et des modes de nutrition des baleines

Que pouvez-vous faire?

  • Ne pas nourrir les baleines
  • Ne pas jeter à la mer des poissons ou des abats en présence des baleines
  • Ne pas poser ou retirer vos pièges en présence des baleines
  • Si vous remontez une ligne de fond, laissez aller l’engin jusqu’à ce que les baleines soient parties
  • Pêcher dans un autre secteur
  • Faire rapport de tout incident de déprédation (confidentiel)

« Il est essentiel que tous les pêcheurs travaillent ensemble et s’entendent pour ‘ne pas nourrir les baleines’, autrement le problème ne fera que s’amplifier. »

Date de modification :