L’ABC des poissons-appâts

Guide d'information sur l'identification et la protection des espèces de poissons-appâts de l'Ontario

de Becky Cudmore et Nicholas E. Mandrak

Document PDF

Table des matières

Introduction

Illustration de l'habitat

Illustration de l'habitat

La pêche à la ligne récréative est un passetemps populaire en Ontario – plus d’un million de résidents et de visiteurs s’y adonnent chaque année. La pêche à la ligne soutient de nombreux aspects de l’économie de l’Ontario, notamment l’industrie du poisson-appât. De nombreux pêcheurs à la ligne utilisent des appâts vivants, notamment des poissons-appâts. Il est probable que peu d’entre eux se rendent compte qu’il existe plus de 40 espèces autorisées de poissons-appâts en Ontario. Pour beaucoup, tous les petits poissons se ressemblent; toutefois, en y regardant de plus près, on peut distinguer assez facilement la plupart des espèces de poissons-appâts entre elles. Si vous pouvez distinguer un moineau domestique d’une mésange à tête noire, alors (avec de l’entraînement) vous serez bientôt en mesure de différencier un mulet à cornes d’un naseux des rapides!

Il est important de savoir faire la distinction entre les petites espèces de poissons, car l’utilisation de nombreuses espèces de poissons comme appât est illégale. Il est déconseillé, et souvent illégal, d’utiliser des poissons pour la pêche sportive, des poissons introduits (non indigènes) ou des espèces de poissons qui sont si rares que leur utilisation peut conduire à des déclins plus importants, voire à une extinction. Même dans les familles de poissons généralement considérées comme des poissons-appâts autorisés, certaines espèces ne peuvent être utilisées.

Il existe diverses raisons qui rendent illégal l’usage de certaines espèces de poissons comme poissons-appâts :

De plus, certaines espèces nécessitent une attention accrue lorsqu’on les utilise comme poissons-appâts, parce que même s’il est légal de s’en servir comme tel, il est possible de les confondre avec des espèces dont l’utilisation comme poisson-appât est illégale.

De plus, certaines espèces nécessitent une attention accrue lorsqu’on les utilise comme poissons-appâts, parce que même s’il est légal de s’en servir comme tel, il est possible de les confondre avec des espèces dont l’utilisation comme poisson-appât est illégale.

La pêche de poissons-appâts est permise pour les titulaires d’un permis de pêche pour résident ou pour les pêcheurs commerciaux de poissons-appâts autorisés. Il faut éviter les secteurs qui soutiennent des espèces de poissons en péril, disparues, en voie de disparition ou menacées qui sont inscrites sur l’annexe 1 de la LEP ou ceux qui sont indiqués sur les cartes nationales des espèces aquatiques en péril. Si des espèces en péril sont capturées pendant la pêche de poissons-appâts, il faut immédiatement les relâcher vivantes à l’endroit où elles ont été trouvées. L’industrie commerciale du poisson-appât en Ontario est constituée de plus de 1 500 pêcheurs et distributeurs autorisés. La province gère les ressources d’appâts et l’industrie par l’octroi de permis, l’établissement de listes d’espèces autorisées, la tenue de journaux de bord, la présentation de rapports annuels et l’application de pratiques de gestion exemplaires. En outre, la pêche se déroule dans des zones géographiques prescrites et respecte les principes établis pour protéger les poissons-appâts et leur habitat à l’avenir.

Il est impératif que tous les pêcheurs commerciaux et récréatifs de poissons-appâts connaissent et respectent toutes les lois et tous les règlements fédéraux et provinciaux liés à cette activité. De plus, tous les utilisateurs de poissons-appâts doivent comprendre les répercussions possibles de la pêche, de l’utilisation et de l’élimination négligentes des poissons-appâts, et prendre soin de réduire au minimum ou d’éliminer ces répercussions.

L’ABC des poissons-appâts vise à aider les pêcheurs et utilisateurs de poissons-appâts à :

  • comprendre les lois et règlements fédéraux et provinciaux liés à l’utilisation des poissons-appâts
  • reconnaître les espèces de petits poissons
  • distinguer les poissons-appâts autorisés de ceux qui sont interdits
  • reconnaître l’importance de l’habitat des poissons-appâts
  • comprendre les répercussions possibles de l’utilisation inappropriée des poissonsappâts
  • Savoir réduire au minimum les effets néfastes sur nos écosystèmes aquatiques.
Illustration de piège à poissons.

Illustration de piège à poissons.

Date de modification :