Le sébaste à bouche jaune

Sebastes reedi

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le sébaste à bouche jaune est au nombre des 35 espèces de sébastes vivant dans les eaux marines le long de la côte de la Colombie-Britannique. Il ressemble au sébaste à longue mâchoire et, avant le milieu des années 1970, ces deux espèces étaient classées en anglais sous les noms « red rockfish » et « ocean perch ». Les adultes sont essentiellement rouges, avec des taches noires sur le dos, et l'espèce se distingue des autres espèces de sébastes par ses marques jaunes, rouges et noires dans la bouche.

Habitat

Le sébaste à bouche jaune vit le long de la pente continentale à des profondeurs comprises entre 100 et 430 m. L'aire de répartition du sébaste à bouche jaune s'étend du nord du golfe d'Alaska au nord de la Californie. L'espèce se trouve en abondance surtout entre le sud-est de l'Alaska et l'Oregon. En Colombie-Britannique, c'est dans le détroit de la Reine-Charlotte qu'il semble se concentrer le plus. On estime que la zone d'occupation du sébaste à bouche jaune dans les eaux canadiennes couvre une superficie variant entre 11 000 et 34 000 km2.

Compte tenu du fait que cette espèce a une nette préférence pour les profondeurs et les substrats rocheux, on estime la superficie de son habitat potentiel à 48 000 km2 au Canada.

Menaces

La pêche commerciale constitue la principale menace pour le sébaste à bouche jaune. L'espèce est essentiellement capturée par chalutage pélagique et chalutage par le fond en Colombie-Britannique. Les caractéristiques du cycle biologique du sébaste, c'est-à-dire une croissance lente, une grande longévité et une maturité sexuelle tardive, le rendent vulnérable à la surpêche, à la perte d'habitat causée par le chalutage de fond et aux changements environnementaux néfastes.

Renseignements supplémentaires

Au cours des dernières années, plusieurs réalisations ont contribué au rétablissement de l'espèce. Les mesures de gestion actuellement en place pour la pêche au sébaste à bouche jaune comprennent des quotas individuels transférables (QIT) et un total autorisé des captures (TAC). Ces mesures s'appuient sur des avis scientifiques et le Cadre pour la pêche durable (CPD). Tous les bateaux doivent faire l'objet d'une vérification complète en mer et à quai et rendre compte de tous les sébastes remis à l'eau et conservés.

Les dispositions de la Loi sur les pêches relatives à la prévention de la pollution et à la protection des pêches protègent cette espèce. Le sébaste à bouche jaune bénéficie probablement d'une protection partielle grâce aux aires de conservation du sébaste et aux interdictions de pêche au chalut dans certaines zones de son aire de répartition.

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales, consultez le site Web de la province.

Sébaste à bouche jaune

Sébaste à bouche jaune

Nom scientifique : Sebastes reedi
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon le COSEPAC : Menacée
Région : Colombie-Britannique

Le saviez-vous?

Le sébaste à bouche jaune s'associe à plusieurs autres espèces démersales dans des assemblages en moyenne profondeur, notamment le sébaste à longue mâchoire, la plie à grande bouche et le sébaste à raie rouge.

Related information