Raie épineuse

Amblyraja radiata

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

La raie épineuse (Amblyraja radiata) fait partie de la classe des Chondrichthyens, qui englobe toutes les espèces de requins et de raies. La raie épineuse est une raie de taille relativement grande qui peut atteindre jusqu'à 90 cm de longueur totale (7,5 kg) sur le plateau du Labrador, 110 cm (12,5 kg) sur les Grands Bancs et 100 cm (10 kg) dans le golfe du Saint-Laurent, sur le plateau néo-écossais et dans le golfe du Maine. Sa taille globale, les proportions de son corps, le nombre d'épines (à l'exception de celles qui sont situées sur sa ligne médiane), sa croissance et son âge à la maturité varient selon la région. La raie épineuse se distingue des autres espèces de raies de l'Atlantique Nord-Ouest par la présence d'une rangée de 11 à 19 grandes épines sur la ligne médiane du dos et de la queue. La couleur du dos est très variable chez la raie épineuse, allant de taches noires à bords jaunes sur un fond brun clair à une couleur brun foncé presque uniforme. La face ventrale du corps est uniformément blanche, mais elle peut parfois porter quelques petites taches foncées non symétriques. L'âge moyen de la raie épineuse à la maturité est de 11 ans, et sa durée de vie est d'au moins 20 à 30 ans.

Habitat

La raie épineuse est un poisson de fond qui fréquente une vaste gamme de profondeurs (de 18 à 1 200 m) où la température de l'eau se situe typiquement entre 0 et 10 °C. Elle se trouve sur une diversité de types de fonds, y compris du sable, du gravier, de la vase et des coquillages brisés.

La raie épineuse la raie la plus largement répandue et la plus abondante dans l'Atlantique Nord. Dans les eaux canadiennes, elle compte parmi les espèces de poissons démersaux les plus répandues. Son aire de répartition est continue, et elle s'étend de la baie de Baffin au banc Georges, englobant le détroit de Davis, le plateau du Labrador, les Grands Bancs, le golfe du Saint-Laurent, le plateau néo-écossais et la baie de Fundy. Les agrégations les plus fortes de ce poisson dans ces eaux se situent dans le sud des Grands Bancs au large de Terre-Neuve et dans la partie orientale du plateau néo-écossais.

Menaces

Selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), les menaces comprennent à la fois la pêche dirigée et les prises accessoires ainsi que la prédation dans le sud de son aire de répartition (p. ex. dans le sud du golfe du Saint-Laurent). Bien que l'effort de pêche et les prises aient généralement diminué, des raies épineuses continuent d'être capturées dans le cadre de pêches dirigées (aux environs de Terre-Neuve-et-Labrador et à l'extérieur de la zone économique exclusive [ZEE] du Canada dans les zones réglementées de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest [OPANO]) et en tant que prises accessoires dans d'autres pêches au poisson de fond (à l'intérieur et à l'extérieur des eaux canadiennes).

répartition de la raie épineuse

Limites approximatives de l'aire de répartition de la raie épineuse, adaptées de COSEPAC 2012.

Carte illustrant l'aire de répartition canadienne de la raie épineuse. Dans les eaux canadiennes, l'aire de répartition de la raie épineuse est continue, s'étendant de la baie de Baffin au banc Georges, en englobant le détroit de Davis, le plateau du Labrador, les Grands Bancs, le golfe du Saint-Laurent, le plateau néo-écossais et la baie de Fundy. Cette carte a été adaptée de l'Évaluation et du Rapport de situation 2012 du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) sur la raie épineuse (Amblyraja radiata) au Canada.

Renseignements supplémentaires

Pour de plus amples renseignements, visitez le Registre public des espèces en péril.

Raie épineuse

raie épineuse

Illustration d'une raie épineuse vue de profil. Il s'agit d'un poisson aplati au corps en forme de disque recouvert d'épines avec une queue fine. Cette espèce se distingue des autres espèces de raies habitant les eaux canadiennes principalement par la présence d'une rangée de 11 à 19 grandes épines sur la ligne médiane du dos et la queue. La couleur du dos est très variable selon les individus, allant de taches noires à bords jaunes sur un fond brun clair à une couleur brun foncé presque uniforme. La face ventrale du corps est uniformément blanche, mais elle peut parfois porter quelques petites taches foncées non symétriques.

Nom scientifique : Amblyraja radiata
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon le COSEPAC : Préoccupante
Région : Nunavut, Québec, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador

Le saviez-vous?

La raie épineuse se reproduit en déposant sur le fond marin une capsule d'œuf à coquille dure (« oreiller de mer ») contenant un embryon. Chaque femelle produit de 6 à 40 capsules d'œufs par année. On estime le succès d'éclosion à 38 %, ce qui signifie qu'environ 15 nouveau-nés par femelle survivent par an. Nous possédons peu de renseignements sur les prédateurs de la raie épineuse, mais on a parfois trouvé un embryon se développant à l'intérieur d'une capsule d'œuf mangée par un gastéropode perforateur de coquille, tandis que les juvéniles et les adultes peuvent être mangés par des mammifères marins, d'autres raies ou des poissons plus gros. La raie épineuse a un régime alimentaire très diversifié, composé de poissons démersaux et d'invertébrés, qui varie selon la disponibilité des proies et la taille des individus. Les petites raies se nourrissent davantage de calmars, de vers marins et d'amphipodes (« poux de mer »), tandis que les grandes raies se nourrissent de lançons, de capelans, de petits aiglefins et de crabes des neiges.

Renseignements connexes