Dard de sable (populations du Québec)

Ammocrypta pellucida

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le dard de sable est un poisson translucide à la teinte jaunâtre ou argentée, orné d’une série de 10 à 14 taches latérales foncées et partiellement recouvert d’écailles. Adulte, il mesure habituellement entre 45 et 70 mm.

Au Québec, le nombre d’endroits fréquentés par le dard de sable ainsi que la superficie, l’étendue et la qualité des habitats qu’il utilise sont en déclin. Une dizaine de sites seraient encore occupés par l’espèce.

Habitat

La répartition mondiale du dard de sable est limitée à l’Amérique du Nord. L’aire de répartition principale se trouve dans le centre-est des États-Unis, jusqu’à l’extrême sud de l’Ontario, alors qu’une aire plus petite est principalement localisée au Québec et inclut quelques tributaires situés dans l’est de l’Ontario et dans les États du Vermont et de New York.

Au Québec, des populations de dards de sable sont présentes dans le fleuve Saint-Laurent et ses affluents, entre le lac des Deux-Montagnes à l’ouest et Leclerville, en aval du lac Saint-Pierre, à l’est.

Le dard de sable est un poisson insectivore au comportement fouisseur bien développé, qui s'alimente principalement de larves de moucherons et de mouches noires. Il fréquente habituellement les aires sablonneuses en aval des méandres des ruisseaux et des rivières, ainsi que les hauts-fonds sablonneux des lacs.

Menaces

Le dard de sable ne tolère pas la pollution et a des exigences très spécifiques en matière d’habitat. Il est donc très vulnérable à toute activité qui pourrait modifier son habitat. Ces caractéristiques en font un très bon indicateur de la qualité des cours d’eau qu’il fréquente.

Au Québec, la survie et le rétablissement du dard de sable sont menacés principalement par la perturbation et la détérioration des milieux aquatiques causées par les activités agricoles intensives. D’autres activités humaines telles que la navigation commerciale ou de plaisance, l’opération de barrages, le contrôle des insectes piqueurs, les activités forestières, la villégiature, la canalisation des cours d’eau, la pêche ainsi que les activités industrielles peuvent affecter négativement le dard de sable ou son habitat.

Renseignements supplémentaires

Depuis juin 2003, le dard de sable est protégé par la Loi sur les espèces en péril, laquelle interdit de nuire aux individus de l’espèce, de les tuer ou de les capturer.

Un programme de rétablissement a été développé en collaboration avec l’Équipe de rétablissement des cyprinidés et petits percidés, qui inclut des représentants de Pêches et Océans Canada, du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, d’organismes de bassins versants et d’Hydro-Québec.

Plusieurs mesures de rétablissement ont déjà été mises en place. Par exemple, des inventaires ichtyologiques ont permis de confirmer l’utilisation de certains sites par le dard de sable, de découvrir de nouveaux cours d’eau qu’il fréquente, et d’approfondir les connaissances sur les caractéristiques de son habitat.

Différents projets touchant l’intendance ont été aussi réalisés, notamment en vue de restaurer et de protéger certains habitats fréquentés par l’espèce et de sensibiliser les utilisateurs de ces milieux. Afin d’informer les pêcheurs et les riverains sur l’importance de protéger le dard de sable et son habitat, une fiche de sensibilisation a été développée par Pêches et Océans Canada.

Profil du Registre public des espèces en péril

Dard de sable (populations du Québec)

dard de sable

Dard de sable dans son habitat
Al Dextrase (Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario)

Nom scientifique : Ammocrypta pellucida
Statut selon la LEP : Menacée
Statut selon le COSEPAC : Menacée
Région : Québec

Présences confirmées du dard de sable au Québec

Présences confirmées du dard de sable au Québec
Gilles Fortin, MPO

Le saviez-vous?

Depuis la publication du programme de rétablissement en 2014, des dards de sable ont été capturés dans de nouvelles rivières au Québec, soit les rivières Champlain, Nicolet, Nicolet Sud-Ouest, du Loup et la rivière Noire, un tributaire de la rivière Yamaska.

Renseignements connexes