Didemnum

Didemnum vexillum

Pensez-vous avoir découvert une espèce aquatique envahissante ?

  1. Ne rejetez pas ces espèces dans l’eau.
  2. Notez l’endroit précis (coordonnées GPS) et la date d’observation.
  3. Prenez des photos.
  4. Familiarisez-vous avec leurs caractéristiques.
  5. Signalez la présence d’une espèce envahissante selon l’endroit où vous vous situez.
  6. Ce que vous pouvez faire pour minimiser les risques de propagation.
Didemnum

Didemnum

Le Didemnum est un tunicier colonial envahissant originaire du Pacifique. Il a été observé sur la côte Ouest canadienne. Il n'a pas encore été observé dans l'Est du Canada, mais tout près, sur la côte Est américaine.

Caractéristiques d’identification

Tunicier colonial orange à tan; les colonies produisent souvent des lobes; des lignes foncées (canaux) peuvent être présentes un peu partout sur le tunicier, qui peut paraître « tacheté » à cause des spicules calcaires de couleur blanche encastrées dans la tunique. L’espèce est le plus souvent confondue avec des éponges indigènes (il faut vérifier la texture : gélatineuse chez le Didemnum comparativement à douce et spongieuse chez les éponges) ou des tuniciers indigènes (il faut rechercher les taches blanches chez le Didemnum vexillum).

Espèces similaires (indigènes)

Didemnum peut être confondu avec d'autres tuniciers envahissants tels que le Botrylloïde Violet mais il ne possède pas ses couleurs rouge et orangée. Il peut ressembler à certaines éponges, mais leur texture est gélatineuse plutôt que spongieuse.

À quel(s) endroit(s) cette espèce a-t-elle été retrouvée

En Colombie-Britannique, l’espèce a été signalée dans le détroit de Georgia (île Thetis, inlet Okeover, chenal Agamemnon) et sur la côte ouest de l’île de Vancouver (inlet Lemmens). En 2013, la présence de cette espèce a été confirmée au sud de Parrsboro, dans le bassin des Mines, en Nouvelle Écosse.

Habitat

On les retrouve généralement dans les zones calmes, attachés aux roches, aux zostères, aux algues, aux animaux ou sur des structures artificielles telles que les coques de bateaux, les bouées, les cordages, les ancrages, les pontons flottants, les installations aquacoles et les pieux des quais.

Impacts écologiques et économiques

À cause de ses capacités de colonisation agressives, le Didemnum fait concurrence aux autres organismes pour l'espace et la nourriture, ce qui modifie la dynamique des communautés naturelles. Cette espèce menace étalement l'aquaculture, la pêche et les autres activités côtières et de haute mer. Engendre une augmentation de la masse des structures d'aquaculture et rendent le travail difficile. Ce qui entraine un accroissement des coûts d'exploitation de la récolte et de la transformation des mollusques.

Origine

Originaire du Pacifique

Actions du gouvernement

Recherche scientifique

Pêches et Océans Canada étudie les populations de Didemnum afin d’améliorer la compréhension concernant son adaptation aux conditions canadiennes.

Pour plus d’information

Références

  • Daniel, K., and T. W., Therriault. Biological synopsis of the invasive tunicate Didemnum sp. Fisheries and Oceans Canada, Pacific Biological Station, 2007.
Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Didemnum

Date de modification :