Loup à tête large

Anarhichas denticulatus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le loup à tête large (Anarhichas denticulatus) est un grand poisson marin d'une famille nommée « loup de mer » en raison de ses dents saillantes et de ses puissantes mâchoires. Sa tête est petite (par rapport au corps), il a une petite bouche, un museau arrondi et de petits yeux. Son corps allongé et robuste est doté de petites nageoires pectorales et il est dépourvu de nageoires pelviennes. La couleur de son corps est plus uniforme que les deux autres espèces de loups de mer vivant dans l'ouest de l'Atlantique Nord, allant de noir anthracite à chocolat foncé. Le loup à tête large peut mesurer jusqu'à 180 cm de long.

Habitat

Le loup à tête large est présent de l'Islande et des îles Féroé jusqu'à la Norvège et la mer de Barents. Dans le Nord-Ouest de l'Atlantique et l'Arctique canadien, son aire de répartition s'étend de la baie de Baffin jusqu'au golfe du Maine, et comprend les plateaux continentaux du Labrador et du Nord-Est de Terre-Neuve, les Grands Bancs de Terre-Neuve, le bonnet Flamand, le golfe du Saint-Laurent et le plateau néo-écossais. Cette espèce est plus abondante dans les eaux profondes du plateau continental, au large du nord-est de Terre-Neuve et sur le plateau continental du Labrador et dans une moindre concentration le long du bord du plateau des Grands Bancs. On ne l'aperçoit que rarement dans le golfe du Saint-Laurent, sur le plateau néo-écossais, dans le golfe du Maine, la baie de Fundy, la baie de Baffin et le détroit de Davis. Quatre observations ont également été confirmées dans l'Ouest de l'Arctique.

Le loup à tête large est un poisson benthopélagique qui passe la plupart de son temps à nager lentement et à s'alimenter d'organismes en mouvement se trouvant juste au-dessus du plancher océanique, la plupart étant des poissons pélagiques et benthiques. Il préfère les eaux plus froides, (entre 2,5 et 4,5 ˚C) et se trouve souvent à des profondeurs entre 500 et 1 000 mètres. On trouve les concentrations les plus fortes de loups à tête large sur des types de fonds sableux et de coquillages.

wolfish

Figure 1. Carte de la répartition approximative du loup à tête large (adaptée de l’évaluation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) sur le loup à tête large Anarhichas denticulatus au Canada de 2012.

Carte de la répartition du loup à tête large. La carte s’étend du 40e degré au 70e degré de latitude Nord. Le loup à tête large est présent dans les eaux au large de la Nouvelle-Écosse, dans le golfe du Saint-Laurent, autour de l’île de Terre-Neuve, le long de la côte du Labrador jusqu’à l’île de Baffin. Cette carte est adaptée de l’évaluation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) sur le loup à tête large Anarhichas denticulatus au Canada, 2012.

Menaces

La principale menace qui pèse sur le loup à tête large constitue les prises accessoires dans les pêches visant d'autres espèces. Le changement climatique pourrait également avoir une incidence sur la répartition et l'abondance du loup à tête large.

Renseignements supplémentaires

Le loup à tête large est inscrit en tant qu'espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril. sur Un programme de rétablissement a été publié pour le loup à tête large en 2008 avec comme objectif principal celui d'augmenter les niveaux de population et la répartition du loup à tête large de sorte à atteindre une viabilité à long terme de la population. Parmi les moyens pour y parvenir, il y a l'amélioration des connaissances de la biologie et du cycle biologique du loup atlantique; des façons de déterminer, conserver et de protéger son habitat, ainsi que des façons d'atténuer les répercussions humaines sur son habitat et sa survie; des façons de promouvoir la croissance et le rétablissement de la population; et l'élaboration et le lancement de programmes éducatifs afin de promouvoir sa conservation et son rétablissement.

Pour de plus amples renseignements, visitez le Profil du Registre public des espèces en péril (LEP).

Loup atlantique

Illustration of a redfish

Illustration d’un loup à tête large vu de profil. Le loup à tête large est de couleur gris brunâtre. Il a une petite tête (par rapport à son corps), une petite bouche, un museau arrondi et de petits yeux. Son corps allongé et robuste est doté de petites nageoires pectorales. Sa nageoire dorsale (sur le dos) s’étend de la tête à la nageoire caudale (à la fin de sa queue) et sa nageoire anale (sur le ventre) s’étend du milieu du ventre jusqu’à la nageoire caudale. Sa nageoire caudale est petite par rapport à son corps.

Nom scientifique : Anarhichas denticulatus
Statut selon la LEP : Menacée (2003)
Statut selon le COSEPAC : Menacée (mai 2001; novembre 2012)
Régions: Terre-Neuve-et-Labrador, Nunavut, Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard

Le saviez-vous?

Les fines dents pointues du loup à tête large qui se courbent vers sa gorge lui permettent de s'alimenter de crevettes, de krill, de poissons pélagiques et benthiques, et de zooplancton gélatineux comme les  groseilles de mer.

Renseignements connexes