Palourde japonaise; asari

Palourde japonaise
Nom latin

Venerupis philippinarum

Nom du groupe

mollusques

Information taxonomique (en anglais seulement)

Habitat

La palourde japonaise, ou asari, est une espèce indigène du Japon. Elle a été accidentellement introduite en eaux canadiennes dans les années 1920 ou 1930. Son aire de répartition s'étend maintenant depuis la côte centrale de la Colombie-Britannique (en particulier les plages des baies et estuaires du détroit de Georgia et la côte ouest de l'île de Vancouver) jusqu'en Californie. La palourde japonaise s'enfouit peu profondément dans le sable, le gravier ou la vase dans la partie mitoyenne de la zone intertidale. Toutefois, comme elle ne migre pas après s'être établie sur une plage et qu'elle s'enfouit à de faibles profondeurs, elle peut connaître une mortalité accrue en hiver lorsqu'elle est exposée au gel et aux vents froids.

Description de l'espèce

Les valves de la palourde japonaise sont de forme ovale. Le bout antérieur est plus étroit. Leur coloration va du blanc cassé au jaune, au brun ou au gris. Les valves des petits individus portent souvent des bandes rouges, bleues ou noires. L'intérieur des valves est blanc ou jaune, et la marge postérieure est teintée de pourpre. Des cercles concentriques (qui permettent de déterminer l'âge des individus) et des lignes radiales décorent la surface des valves. Les sexes sont séparés et les éléments reproducteurs sont libérés directement dans le milieu extérieur. La palourde japonaise peut atteindre 75 centimètres de longueur et vivre 14 ans.